Littérature > Des idées et des luttes : Une formation au travail pour tous ?
Littérature
par Francis Pian le 4 septembre 2022

Des idées et des luttes : Une formation au travail pour tous ?

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=6708



Un apprenti, ni domestique, ni attaché à la machine





« La crise de l’apprentissage, c’est la crise de l’enfance laborieuse », voilà le titre de L’Humanité du 31 octobre 1911. Les auteurs, les frères Bonneff, des journalistes affectés aux questions sociales, interpellent le lecteur. Pour promouvoir réellement l’apprentissage, il faut « commencer par protéger l’apprenti ; il faudra ensuite veiller à ce que cet apprenti apprenne et ne serve pas de domestique affecté aux besognes ménagères ou de manœuvre attaché à la machine ». 111 ans plus tard, le sujet est toujours d’actualité. Il suffit de lire la presse pour mesurer les menaces qui pèsent sur ce secteur malgré les affirmations tonitruantes quant à l’intérêt de l’apprentissage. Les éditions Classiques Garnier ont publié un ouvrage à l’éclairage passionnant sur la célèbre loi Astier adoptée en 1919 et destinée à assurer une formation au travail pour tous. Certes l’angle de l’ouvrage est historique mais il permet de mesurer le chemin parcouru et les embûches permanentes. Le débat entre les forces en présence en 1919 est toujours d’actualité.

En ce début du XXème siècle, le déclin de l’apprentissage a pour origine trois points. Le machinisme remplace le travail assuré par des ouvriers maîtrisant leur savoir-faire et leur temps. Les machines n’exigent pas de grandes compétences pour être actionnées. Le deuxième point réside dans les relations entre les familles, les entreprises, les jeunes apprentis et le rapport entre le travail et la formation, c’est-à-dire le présent des familles en quête de ressources immédiates et l’avenir des enfants, objet de spéculation à plus long terme. La précarité du monde ouvrier soumis à la cherté croissante de la vie et aux risques du chômage pèse sur les attentes des familles. Le dernier point est imputable aux industriels. Certains d’entre eux rechignent à accepter des apprentis dont la formation détourne de la production des ouvriers qui les forment.

Quelle formation en question ?
Les négociations entre les organisations syndicales et patronales sont inégales en fonction des secteurs économiques. Ainsi dans le bâtiment, le patronat souhaite former des jeunes en nombre limité pour en faire des chefs et des contremaîtres. Les syndicats se mobilisent pour « l’élévation de toute la corporation ». Le second conflit concerne l’étendue des connaissances. Les industriels considèrent qu’un apprenti n’a pas besoin de connaître la géographie, les syndicats veulent élargir la formation pour donner du sens au travail. Dans cet objectif, ils revendiquent la scolarité jusqu’à 14 ans, âge du début en apprentissage. Ils fixent à ce statut un enseignement sur le tas et une partie théorique enseignée durant la journée de travail. Faut-il une spécialisation opérationnelle au travail ou l’acquisition d’une autonomie de jugement dans l’exercice du métier ? Sujet toujours d’actualité.

La loi Astier constituera une avancée réelle, même si insuffisante. Elle donne la définition de l’enseignement technique : « l’enseignement technique, industriel ou commercial a pour objet, sans préjudice d’un complément d’enseignement général, l’étude théorique et pratique des sciences et des arts ou métiers en vue de l’industrie ou du commerce ».

Elle vise l’édifice institutionnel le plus large, secteur public, écoles privées ainsi que l’administration chargée d’encadrer cet enseignement, l’enseignement technique supérieur, les écoles pratiques, les cours professionnels. Une obligation de formation est faite aux jeunes filles et garçons de moins de 18 ans employés dans le commerce et l’industrie. Pour les responsables de cet ouvrage, il s’agit de rassembler les interventions d’un colloque tenu en 2019 et d’élargir le champ pour proposer une réflexion sur les différentes modalités de cet enseignement trop longtemps parent pauvre, y compris de recherches en histoire. L’ouvrage compense en partie cette carence, il est un point d’appui dans les polémiques sur la revalorisation nécessaire de la formation professionnelle.

La pierre angulaire de la formation technique
« L’ambition de la loi Astier justifie de revenir sur son plaidoyer pour une forme de massification scolaire, orientée non pas sur la seule norme scolaire légitime que serait le lycée et les études des humanités classiques, mais bien vers la filière technique prolongeant l’instruction primaire. […] Si les réalisations sont réputées en deçà des intentions initiales, elles inaugurent un projet de formation au travail pour toutes et tous. Elle trouvera un écho dans la massification scolaire des années 50-60. »

Les passionnés d’histoire du mouvement social retrouveront des interventions quant aux prémices de la loi Astier avec un éclairage sur l’Exposition universelle internationale comme miroir des établissements français de formation professionnelle technique et un autre sur les débats intensément politiques que nous avons évoqués ci-dessus.

En rester à une analyse juridique stricte serait frustrant et plusieurs interventions présentent diverses expériences comme celle de l’école d’apprentissage de la Compagnie des omnibus et des tramways de Lyon ou celui du secteur de la métallurgie. A noter la communication sur les syndicats du personnel de l’enseignement technique et celle sur l’enseignement rural. La place des jeunes filles fait l’objet de plusieurs articles. Je relèverai aussi les perspectives internationales qui permettent de jeter des regards en miroir, notamment dans l’Algérie coloniale et en Italie pendant la période fasciste.

Certainement cette loi est datée malgré ses modifications ultérieures mais elle constitue la pierre angulaire de la formation technique. A un moment où, en toute discrétion, juillet-août, les pouvoirs publics entendent baisser les financements de l’apprentissage, il ne paraît pas inutile de rappeler le sens des luttes du siècle dernier, des revendications du monde du travail pour se rendre compte que le combat n’est pas achevé. L’approche comptable de l’État vise à réduire de 10 % en moyenne les dotations attribuer aux établissements alors qu’il prétend que l’apprentissage représente une priorité publique. L’hypocrisie à l’état pur.

Francis Pian

Une formation au travail pour tous ? La loi Astier, un projet pour le XXe siècle. Ed. Classiques Garnier, 2022
PAR : Francis Pian
SES ARTICLES RÉCENTS :
Des idées et des luttes : Les combattantes
Des idées et des luttes : Les sauvages de la civilisation
Des idées et des luttes : Nous ferons la grève générale.
Des idées et des luttes : Les refroidis
Des idées et des luttes : La police de Vichy
Des idées et des luttes : Flanchec
Des idées et des luttes : Le nouveau péril sectaire
Des idées et des luttes : Cahiers Tristan Corbière
Des idées et des luttes : Témoins
Des idées et des luttes : La France contre le monarque.
Des idées et des luttes : Libre nature.
Des idées et des luttes : La rafle du Vel d’Hiv.
Des idées et des luttes : La Commune de Paris
Des idées et des luttes : Dictionnaire de l’anarchie
Des idées et des luttes : S’unir, travailler, résister, les associations ouvrières au XIXème siècle
Des idées et des luttes : Vivre ma vie. Une anarchiste au temps des révolutions
Des idées et des luttes : Au cœur du grand déclassement, La fierté perdue de Peugeot-Sochaux.
Des idées et des luttes, les routes de Nestor Makhno
Des idées et des luttes, Sur les routes que j’ai parcourues.
Des idées et des luttes, La Suisse et la Commune de Paris, 1870-1871
Des idées et des luttes, Le Pen, Le Peuple
Des idées et des luttes,
Des idées et des luttes, bureaucratie.
Des idées et des luttes, La révolution à venir
Des idées et des luttes, Le grand détournement
Des idées et des luttes, la révolution russe en Ukraine
Des idées et des luttes, l’émancipation par les savoirs
Des idées et des luttes, La valeur du service public
Des idées et des luttes, Retronews n°2
Des idées et des luttes, Flora Tristan
Des idées et des luttes. Ubérisation, et après ?
Des idées et des luttes. Culture de masse et société de classes.
Des idées et des luttes. L’enfer des passes
Des idées et des luttes. La démocratie en état d’urgence
Des idées et des luttes. Le Puritanisme vert. Aux origines de l’écologisme.
Des idées et des luttes. La liberté ou rien
Des idées et des luttes. Une histoire visuelle de Solidarnosc
Des idées et des luttes. Ceux qui trop supportent
Des idées et des luttes. Un Siècle d’Antimilitarisme Révolutionnaire
Des idées et des luttes. La résistible ascension du néolibéralisme
Au fil des pages… sur Radio libertaire, dès le 8 décembre 2021 à 17h
Des idées et des luttes. L’Empire qui ne veut pas mourir. Une histoire de la Françafrique
Des idées et des luttes. Découvrir la Commune de Paris
Des idées et des luttes. Le 17 octobre des Algériens
Des idées et des luttes. Une brève histoire de l’anarchisme
Des idées et des luttes. Rétronews
Des idées et des luttes. Luigi Lucheni, l’anarchiste qui tua Sissi.
Des idées et des luttes. Commune de Paris, 1871-2021, Toujours Debout !
Des idées et des luttes. Le monde nouveau
Des idées et des luttes. Les anarchistes dans la ville
Des idées et des luttes. Les luttes et les rêves
Des idées et des luttes. Errico MALATESTA
des idées et des luttes. L’anarchisme et notre époque
des idées et des luttes. Chers camarades !
des idées et des luttes. La fascinante démocratie du Rojava
Des idées et des luttes. L’émancipation des travailleurs Une histoire de la Première internationale
des idées et des luttes. Le massacre des italiens Aigues-Mortes, 17 août 1893
Des idées et des luttes. La grande confusion
Des idées et des luttes. Ne nous libérez pas, on s’en charge
Des idées et des luttes. Ennemis d’État
Des idées et des luttes. La lucidité
Des idées et des luttes. Fourmies la Rouge
Des idées et des luttes. Commun-Commune (1871)
Des idées et des luttes. « L’usine a donné le rythme »
Des idées et des luttes :Lip 73. Piaget
Des idées et des luttes :Le peuple du Larzac
Des idées et des luttes : La liberté est une lutte constante
Des idées et des luttes : Comment vivre après Tchernobyl ?
Des idées et des luttes : Syndicalisme et répression aux USA
Des idées et des luttes : May Picqueray
La bibliothèque Communale 9e fournée
La bibliothèque Communale 8e fournée
La bibliothèque Communale 7e fournée
La bibliothèque Communale 6e fournée
La bibliothèque Communale 5e fournée
La bibliothèque Communale 4e fournée
La bibliothèque
La bibliothèque
La bibliothèque
Mémoires d’une communarde mais pas seulement !!
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler