Littérature > Des idées et des luttes : Libre nature.
Littérature
par Francis Pian le 18 juillet 2022

Des idées et des luttes : Libre nature.

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=6624




« Que notre vie soit belle ! »





Ouvrir un livre d’Élisée Reclus, c’est toujours s’enchanter d’un hymne à la nature et à la beauté. Les Éditions Héros-Limite nous proposent une sélection d’articles issus des revues et ouvrages publiés par le célèbre géographe. Le titre Libre nature avec un délicat dessin d’herbe simple comme pour mettre en exergue la fragilité de la nature et paradoxalement sa force. En ces temps estivaux qui nous invitent à la découverte du moindre espace naturel ou semi-naturel, il est agréable de proposer, dans cette rubrique traitant de sujets historiques, sociologiques parfois rudes, un livre plus léger dans la forme et le style même si l’ami Reclus, dans une approche visionnaire, sait insister sur les points sensibles que nous vivons aujourd’hui tels que la dégradation des paysages, l’élimination d’espèces animales et végétales si précieuses à l’équilibre de la nature. Je suis fasciné par cette capacité à se projeter et à nous interpeller.

Faire œuvre de géographe

Un amical clin d’œil à nos amis des Journées reclusiennes qui ont consacré leurs débats aux « espaces de liberté ou de justice », un beau thème pour la mémoire de cet homme qui faillit mourir sur les pontons de Brest pour sa participation à la Commune de Paris. J’ai découvert cette maison d’édition récemment, elle a déjà publié plusieurs ouvrages d’Elisée mais point intéressant, elle s’est attachée aussi aux ouvrages du frère, Elie et du neveu, Paul. Le responsable de l’édition Alexandre Chollier, rappelle que sa vie durant Élisée « n’eut de cesse de parler de nature sans s’oublier lui-même, faisant coïncider l’idée de liberté humaine et celles de lois terrestres, par là faisant œuvre de géographe. » Il poursuit : « Lire aujourd’hui Élisée Reclus c’est reconnaître que la nature réunit plus qu’elle n’exclut, qu’elle est un centre de gravité autour duquel, à travers force contrastes et différences, entrent en relations réciproques une planète et ses habitants, humains ou non ». Et cet homme libre que fut Élisée de reprendre : « Notre liberté, dans nos rapports avec la terre, consiste à en connaître les lois pour y conformer notre existence. »

Les extraits regroupés dans l’ouvrage s’étendent de 1857 à 1908, vous serez touchés par la précision des termes et leur poésie. Le style reclusien se reconnaît à ce subtil mélange tout en nuances. Pour un lecteur qui ne s’est pas rendu sur place, comparer la chaîne pyrénéenne à une feuille de fougère et ses chaînons à d’énormes vagues, c’est choisir les mots pour créer des images. « De l’harmonie de deux êtres vivants », l’humain et la terre, premier extrait à « l’affirmation du progrès », dernier fragment de L’Homme et la Terre, toutes les valeurs humanistes de Reclus sont présentées. Une très belle introduction à l’œuvre du géographe-anthropologue.

Visionnaire ? Lisez ce passage : « L’homme, qui par ses travaux peut ainsi troubler l’économie des rivières, dérange également l’harmonie des climats. […] il est certain que la destruction des forêts et la mise en culture de vastes étendues ont pour conséquence des modifications appréciables dans les diverses saisons. » Plus loin, il dénonce l’abattage des sequoias, « une perte irrémédiable » peut-être, car « l’humanité est trop impatiente, trop indifférente au sort des générations futures ». Un texte écrit en 1864 alors que d’autres ne rêvaient que de révolution industrielle et de suprématie de l’homme sur la nature.

La grande poésie du cosmos

Poète ? A la différence de scientifiques arides, Reclus sait utiliser un style imagé mais aussi appréhender les cosmogonies. Dans la description de la Terre, il souligne la grande poésie du cosmos. Lisez, sous la voie lactée, « un véritable cosmos », « les cosmogonies miraculeuses ». Plus simplement en parcourant une plage, un bord de ruisseau, il nous donne une véritable leçon de choses. Et une leçon de vie, car l’homme est fils de la Terre, il doit respecter la diversité de la nature. Le passage consacré à l’air est précieux : « nous reposons sur le sol ; mais c’est de l’air et dans l’air que nous vivons, hommes, animaux et plantes. »

Scientifique ? Il explique sa méthode de travail pour élaborer la Nouvelle Géographie Universelle, la précision du texte, l’intérêt des cartes, le travail des collaborateurs. Et surtout une confiance dans le progrès, une approche typique de ce temps-là. « Déjà maître du présent par le travail, [l’homme] le deviendra aussi de l’avenir par la science » mais « qu’il triomphe enfin de ses propres passions et qu’il apprenne à vivre en paix sur cette planète souvent arrosée de sang ! »

Politique ? Bien sûr, certains passages montrent sa sensibilité anarchiste et l’influence notamment de Pierre Kropotkine lorsqu’il parle de « cette aide mutuelle d’où naît peu à peu la fraternité ». Fils de pasteur, son analyse de la religion est redoutable : « Cet ensemble de croyances et de conceptions illusoires sur le monde visible et invisible que la tradition recueille et que la puissance de l’hérédité transforme en dogmes absolus, est ce qu’on appelle la religion. »

« Peu à peu la fraternité »

Végétaliste ? il argumente sans culpabiliser quiconque, il donne son témoignage, insiste sur le respect de l’animal, dénonce l’odeur du sang. Pour lui, « le sang appelle le sang. » Le boucher, le soldat, l’ingénieur tuent la vie en détruisant les êtres.

Humaniste ? Assurément ! « Le bonheur, tel que nous le comprenons, n’est donc pas une simple jouissance personnelle. […] mais il n’est vrai, profond, complet qu’en s’étendant à l’humanité entière. » Un écho à la conception de la liberté qu’en avait Michel Bakounine.

Et une leçon de vie : « La laideur dans les personnes, dans les actes, dans la vie, dans la nature ambiante, voilà l’ennemi par excellence. Devenons beaux nous-mêmes et que notre vie soit belle ! »

Francis Pian

Libre nature, Élisée Reclus.Éditions Héros-limite, coll. Feuilles d’herbe, 2022
PAR : Francis Pian
SES ARTICLES RÉCENTS :
Des idées et des luttes : Le village contre la multinationale
Des idées et des luttes : Portraits de communardes
Des idées et des luttes : Mépris de classe
Des idées et des luttes : Les gueules noires
Des idées et des luttes : L’art de la fausse générosité
Des idées et des luttes : La démocratie sous les bombes
Des idées et des luttes : De sel et de sang
Des idées et des luttes : Ceux qui restent
Des idées et des luttes : Les combattantes
Des idées et des luttes : Les sauvages de la civilisation
Des idées et des luttes : Nous ferons la grève générale.
Des idées et des luttes : Les refroidis
Des idées et des luttes : Une formation au travail pour tous ?
Des idées et des luttes : La police de Vichy
Des idées et des luttes : Flanchec
Des idées et des luttes : Le nouveau péril sectaire
Des idées et des luttes : Cahiers Tristan Corbière
Des idées et des luttes : Témoins
Des idées et des luttes : La France contre le monarque.
Des idées et des luttes : La rafle du Vel d’Hiv.
Des idées et des luttes : La Commune de Paris
Des idées et des luttes : Dictionnaire de l’anarchie
Des idées et des luttes : S’unir, travailler, résister, les associations ouvrières au XIXème siècle
Des idées et des luttes : Vivre ma vie. Une anarchiste au temps des révolutions
Des idées et des luttes : Au cœur du grand déclassement, La fierté perdue de Peugeot-Sochaux.
Des idées et des luttes, les routes de Nestor Makhno
Des idées et des luttes, Sur les routes que j’ai parcourues.
Des idées et des luttes, La Suisse et la Commune de Paris, 1870-1871
Des idées et des luttes, Le Pen, Le Peuple
Des idées et des luttes,
Des idées et des luttes, bureaucratie.
Des idées et des luttes, La révolution à venir
Des idées et des luttes, Le grand détournement
Des idées et des luttes, la révolution russe en Ukraine
Des idées et des luttes, l’émancipation par les savoirs
Des idées et des luttes, La valeur du service public
Des idées et des luttes, Retronews n°2
Des idées et des luttes, Flora Tristan
Des idées et des luttes. Ubérisation, et après ?
Des idées et des luttes. Culture de masse et société de classes.
Des idées et des luttes. L’enfer des passes
Des idées et des luttes. La démocratie en état d’urgence
Des idées et des luttes. Le Puritanisme vert. Aux origines de l’écologisme.
Des idées et des luttes. La liberté ou rien
Des idées et des luttes. Une histoire visuelle de Solidarnosc
Des idées et des luttes. Ceux qui trop supportent
Des idées et des luttes. Un Siècle d’Antimilitarisme Révolutionnaire
Des idées et des luttes. La résistible ascension du néolibéralisme
Au fil des pages… sur Radio libertaire, dès le 8 décembre 2021 à 17h
Des idées et des luttes. L’Empire qui ne veut pas mourir. Une histoire de la Françafrique
Des idées et des luttes. Découvrir la Commune de Paris
Des idées et des luttes. Le 17 octobre des Algériens
Des idées et des luttes. Une brève histoire de l’anarchisme
Des idées et des luttes. Rétronews
Des idées et des luttes. Luigi Lucheni, l’anarchiste qui tua Sissi.
Des idées et des luttes. Commune de Paris, 1871-2021, Toujours Debout !
Des idées et des luttes. Le monde nouveau
Des idées et des luttes. Les anarchistes dans la ville
Des idées et des luttes. Les luttes et les rêves
Des idées et des luttes. Errico MALATESTA
des idées et des luttes. L’anarchisme et notre époque
des idées et des luttes. Chers camarades !
des idées et des luttes. La fascinante démocratie du Rojava
Des idées et des luttes. L’émancipation des travailleurs Une histoire de la Première internationale
des idées et des luttes. Le massacre des italiens Aigues-Mortes, 17 août 1893
Des idées et des luttes. La grande confusion
Des idées et des luttes. Ne nous libérez pas, on s’en charge
Des idées et des luttes. Ennemis d’État
Des idées et des luttes. La lucidité
Des idées et des luttes. Fourmies la Rouge
Des idées et des luttes. Commun-Commune (1871)
Des idées et des luttes. « L’usine a donné le rythme »
Des idées et des luttes :Lip 73. Piaget
Des idées et des luttes :Le peuple du Larzac
Des idées et des luttes : La liberté est une lutte constante
Des idées et des luttes : Comment vivre après Tchernobyl ?
Des idées et des luttes : Syndicalisme et répression aux USA
Des idées et des luttes : May Picqueray
La bibliothèque Communale 9e fournée
La bibliothèque Communale 8e fournée
La bibliothèque Communale 7e fournée
La bibliothèque Communale 6e fournée
La bibliothèque Communale 5e fournée
La bibliothèque Communale 4e fournée
La bibliothèque
La bibliothèque
La bibliothèque
Mémoires d’une communarde mais pas seulement !!
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler