DERNIERS ARTICLES POSTÉS
Dans un sale État
par Nuage fou le 16 février 2019

Gilets Jaunes : février @Commercy, avril @Saint Nazaire

Le Monde Libertaire qui participait à l’Assemblée des assemblée tenue à Commercy fin janvier, continue de soutenir cette initiative roborative du mouvement des Gilets Jaunes. ...

Antisexisme
par Patrick Schindler le 14 février 2019

Vers l’acceptation de la diversité des familles dans la loi ?

Un amendement au projet de loi «pour une école de la confiance» a été adopté en première lecture mardi soir à l’Assemblée nationale, selon sa rapporteure, la députée LREM du Nord, Valérie Petit. ...

Anarchie dans le monde
par René Berthier le 13 février 2019

Portugal : Sortie du dernier numéro de la revue A Idea

A IDEA, REVISTA DE CULTURA LIBERTÁRIA https://aideia.blog/2018/12/20/lancamento-d-a-ideia-84-86/

Nous annonçons avec un léger retard le dernier numéro de la revue A Ideia dont le lancement a eu lieu le 26 janvier 2019 au Musée Aljube, à Lisbonne, dans une pièce qui s’est avérée trop petite pour accueillir les participants. ...

Nouvelles internationales
par René Berthier le 13 février 2019

feliz aniversario

A Batalha célèbre son 100e anniversaire le 23 février 2019.

A Batalha le journal de la CGT portugaise, fut fondée le 23 février 1919 et a été publiée quotidiennement jusqu’au 26 mai 1927, date à laquelle ses imprimeries furent détruites et sa publication interdite par le régime fasciste après le coup d’État militaire du 28 mai 1926. ...

Les articles du ML papier
par Stéphane Polsky-Hicheri le 11 février 2019

Banquier, démissionne !

L’immunité du petit soldat anonyme aux ordres du libéralisme mondial est celle du petit fonctionnaire à la botte du génocidaire. Il arbore un col blanc comme le khmer rouge un blouson crème, le Hutu un béret vert, le Jeune-Turc un fez rouge… En face de lui, la masse des petits clients détenteurs de cartes de crédit sont aussi faibles et démunis que les Cambodgiens, les Tutsis, les Arméniens… ...

Les articles du ML papier
par Manon Mear le 11 février 2019

Sœurs de misères, ripostons !

Le système capitaliste promet aux femmes (mais également aux hommes) qu’elles gagneront leur émancipation grâce à un système basé sur l’argent et le travail. De plus, le maniement habile du sabre et du goupillon lui permet de se servir des représentations de genre, pour faire de la femme un outil corvéable à l’extrême. De ce fait, dans un premier temps reléguée au privé, l’’intégration des femmes dans la sphère publique est essentielle pour ce système économique e ...

Les articles du ML papier
par Philippe Pelletier le 11 février 2019

LES MULTI-ZAD DES GILETS JAUNES

« Je suis toujours avec les misérables », Louise Michel (1883)

Le mouvement des gilets jaunes (MGJ) vient fracasser de très nombreux schémas de pensée et d’action. Il malmène les grilles de lecture sociologique ou politique, tout en ouvrant de nouvelles perspectives. Il faut bien sûr rester prudent quant à son analyse ou son devenir, d’autant que face à l’intensité de la perturbation, chacun est tenté d’appliquer sa petite analyse, sans même parler de la r ...

Chroniques du temps réel
par Dominique Grange le 11 février 2019

Lettre ouverte à Youtube

("C’est la censure des bouchers de la Villette" - CRML)

Dominique Grange vient de voir un clip d’une de ses chansons censuré par Youtube. Nous lui ouvrons donc solidairement nos colonnes. Nous rajoutons à la suite de sa lettre ouverte à Youtube les paroles de sa chanson en attendant de publier le clip en question. Ce que nous ferons dès que possible. Bernard pour le CRML.
...

Arts et Spectacles
par Pat de Botul le 8 février 2019

théâtre : L’accusée Louise MIchel

(à voir jusqu’au 24 février)

Le Monde libertaire était invité au Théâtre de l’Epée de bois. Lieu mythique situé dans l’espace de la Cartoucherie de Vincennes [note] . . .
La troupe présentait L’Accus ...

Histoire
par bernard le 6 février 2019

Comme un air de déjà vu

Ce mardi 5 février, les député.e.s ont adopté une proposition de loi controversée, dite "anti-casseurs" avec, entre autres :
- "Le représentant de l’État dans le département ou, à Paris, le préfet de police peut, par arrêté motivé, interdire de prendre part à une manifestation déclarée (...) à toute personne à l’égard de laquelle il existe des raisons sérieuses de penser que son comportement constitue une menace d’une particulière gravité pour l’ordre publ ...

Brèves de combat

> Dans un sale État

Les gilets jeunes ?

le 16 février 2019 | PAR bernard
Il faut que "cesse l’inaction politique face au dérèglement climatique". Pour le dire, plusieurs centaines de jeunes s’étaient donnés rendez-vous, répondant à l’appel du collectif étudiant "Désobéissance écolo Paris", devant le ministère de la Transition écologique.
Venue à leur rencontre, la secrétaire d’État auprès du ministre François de Rugy - Brune Poirson - a bien essayé de dialoguer :
"Quand je lis ça : ’grève de la jeunesse pour le climat’, je me dis que ça y est, un grand pas a été franchi. Merci, je suis heureuse de vous voir ici."
Pas de chance, les jeunes n’étaient pas forcément heureux de la voir ici... Quelques applaudissements vite couverts par les huées des jeunes, qui ont fini par scander "anti, anti, anti-capitalisme!" et "écologie libérale, mensonge du capital".
Selon la journaliste de Politis Vanina Delmas, la ministre a proposé de recevoir une délégation d’étudiants dans ses bureaux alors qu’ils réclamaient une assemblée générale. Ce qu’ils ont refusé.
Toujours selon la journaliste, ils appellent à une grève reconductible chaque vendredi. "Et chaque semaine, ils donneront des devoirs au gouvernement. Leçon 1 : réviser les bases et déclarer l’état d’urgence écologique et sociale."



> Dans un sale État

l’ajustice a encore cogné !

le 13 février 2019 | PAR bernard
L’ex-boxeur a été condamné ce mercredi à un an de prison ferme, aménageable en semi-liberté, et 18 mois de sursis avec mise à l’épreuve pour avoir violemment frappé deux gendarmes le 5 janvier lors de l’acte 8 des "gilets jaunes".

Combien pour le policier de Toulon qui a donné plusieurs coups de poing au visage d’un homme plaqué contre un mur, frappé un autre manifestant Gilet jaune contre le capot d’une voiture, avant de s’en prendre encore brièvement à un troisième manifestant ?

Combien pour le CRS de Marseille qui a envoyé une grenade lacrymogène sur une femme de 80 ans, Zineb Redouane, qui fermait ses volets ? Transportée à l’hôpital de la Timone puis à l’hôpital de la Conception, elle y a été opérée mais est décédée "d’un choc opératoire". Alors, combien pour ce CRS ? "On a retrouvé chez elle des plots de grenades", a précisé le procureur. Mais "à ce stade, on ne peut pas établir de lien de cause à effet entre la blessure et le décès"...

> Nouvelles internationales

Hongrie : Crucifix et messe obligatoires dans les écoles publiques

le 13 février 2019 | PAR Pat de Botul

Viktor Orban, le premier ministre hongrois, au pouvoir depuis 2010, se rêve en "apôtre" d’une reconquête conservatrice.
Souverainiste issu d’un milieu calviniste, il a placé sa campagne électorale à venir (élections européennes), sous le signe de la défense des « nations chrétiennes » contre l’immigration, qu’il associe uniquement au terrorisme, ainsi qu’à la violence. Budapest finance largement la reprise par les Églises (catholiques et protestantes), de son réseau d’écoles publiques dont il délègue la seule gestion aux différentes religions.
Grande prière du matin, bénédictions avant le repas à la cantine, plus deux heures hebdomadaires de catéchisme obligatoires, tout comme la participation de leurs parents à une messe mensuelle... Amen !


> Antisexisme

Agression homophobe à Bordeaux

le 11 février 2019 | PAR Pat de Botul
Une enquête a été ouverte à Bordeaux après le dépôt d’une plainte contre X à la suite de l’agression de trois personnes devant un bar gay du centre-ville dans la nuit de vendredi 8 à samedi 9 février. Il ne s’agit pas d’un cas isolé car selon le ministère de l’intérieur, le nombre de plaintes pour actes homophobes s’est élevé à 262 plaintes ont été déposées entre janvier et septembre 2018, soit 15 % de plus qu’en 2017...
> Luttes syndicales

MONOPRIX ST ANTOINE CONTRE LA REPRESSION SYNDICALE

le 8 février 2019 | PAR Ramón Pino
Les patrons n’aiment pas les grèves. Tant pis pour eux, il y en a eu plusieurs l’an dernier au Monoprix St Antoine (99, rue du Faubourg St Antoine à Paris).
Les patrons sont revanchards et n’aiment pas dialoguer, ils préfèrent nettement la répression. Lundi 4 février, trois salariés de ce Monoprix étaient convoqués à des entretiens disciplinaires. Comme par hasard, trois sont syndiqués à la CGT. Comme par hasard toujours, deux sont des élus CGT. La manœuvre est claire, il s’agit d’intimider le reste des salariés. Manœuvre avortée : lundi 4 février, avec l’appui de la CGT et de Solidaires, le magasin était envahi par une centaine de travailleurs et travailleuses de différents magasins Monoprix venu-e-s apporter leur soutien aux trois camarades convoqués. Beau chahut à l’intérieur entre les rayons du magasin, avec slogans et musique appropriée pour appeler à la grève et exiger l’abandon des procédures et sanctions injustifiées sans oublier :
• La réparation du monte-charge en panne depuis 6 mois
• Une augmentation bien plus avantageuse que l’aumône de la prime Macron
• Le remplacement des salariés absents
• Le droit à une vie privée familiale, le respect du repos dominical et de nuit.
Affaire à suivre donc. Le combat continue.
> Nouvelles internationales

C’est lui qui a commencé

le 2 février 2019 | PAR Bernard
La Russie a promis, ce samedi 2 février, de développer de nouveaux types de missiles et de suspendre à son tour sa participation à un important traité bilatéral de désarmement nucléaire, au lendemain de l’annonce par les États-Unis de leur retrait de cet accord crucial.
Finalement pour lutter contre le réchauffement climatique, rien ne vaut une bonne guerre froide.
Froid dans le dos...
> Dans un sale État

les accros au LBD.

le 1 février 2019 | PAR Bernard
Le Conseil D’État a rejeté vendredi les demandes de suspension de l’usage du lanceur de balles de défense (LBD) dans les prochaines manifestations de "gilets jaunes", estimant que le risque de violences rendait "nécessaire de permettre aux forces de l’ordre de recourir à ces armes".
Doivent se dire, au Conseil D’État que seulement 20 personnes gravement blessées à l’œil -la plupart éborgnées- par les tireurs fous de la police sur les 1900 blessés (chiffres officiels) depuis le début du mouvement... peuvent mieux faire, y a de la marge.
La preuve, Castaner, le roi des cognes, a lancé fin décembre un appel d’offre pour 1280 LBD supplémentaires. De quoi permettre à ses sbires de nous avoir à l’œil...
> Dans un sale État

Elle s’appelait Zineb Redouane. Elle avait 80 ans.

le 28 janvier 2019 | PAR bernard
Le président Emmanuel Macron a "déploré" lundi au Caire que "11 personnes aient perdu la vie" depuis le début de la crise sociale des "gilets jaunes" en France, tout en soulignant qu’aucune n’avait "été victime des forces de l’ordre".
Son altesse ne lit donc pas le Monde libertaire en ligne...




Brève de combat
par Bernard • le 5 décembre 2018
Meurtre à Marseille
« Samedi vers 17h30, entendant le brouhaha dans la rue, ma mère en refermant les volets de sa fenêtre pour éviter les fumées a croisé le regard d’un CRS positionné en face de son immeuble. Celui-ci l’a immédiatement mise en joue et a tiré une grenade avec son fusil, il l’a atteinte en plein visage. Ses voisins l’ont immédiatement évacuée à l’hôpital », raconte Sami Redouane au site algérien Maghreb Emergent. « Où elle est décédée d’un choc opératoire », précise le site Algérie Focus.

Elle s’appelait Zineb Redouane. Elle avait 80 ans
> Dans un sale État

Sur les traces de Ptolémée Macron *

le 28 janvier 2019 | PAR Bernard
Macron au Caire pour resserrer les liens avec L’Égypte de Sissi qui, lui-même, se charge de resserrer les liens de ses opposants.
Du haut de ces pyramides, des contrats juteux nous contemplent...

* Deux siècles avant JC, un gus est nommé gouverneur de Chypre par le roi D’Égypte. Quelques années plus tard il livra l’île au roi de Syrie… Après la mort de ce dernier, notre homme perdit de sa superbe et de sa crédibilité. Ses ennemis disaient qu’un traitre pouvait récidiver. Il finit par se suicider en buvant du poison. Il s’appelait Ptolémée Macron.
> Anti-capitalisme

Non mais, qui c’est qui commande !

le 22 janvier 2019 | PAR Bernard
La nouvelle économiste en chef du FMI, Gita Gopinath, a appelé les dirigeants français à s’occuper du "mécontentement" dans la société. "Ce sont de vraies préoccupations qui doivent être traitées", a-t-elle ajouté en réponse à une question sur les risques politiques et, notamment, le mouvement des "gilets jaunes".
"T’as compris Manu, c’est pas toi qui commande. Maintenant, tu vas écouter ta maîtresse La Finance ou je convoque tes parents ! Regarde ton petit camarade Grec ! ..."