Littérature > Des idées et des luttes, La valeur du service public
Littérature
par Francis Pian le 19 mars 2022

Des idées et des luttes, La valeur du service public

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=6321






Au service du public ou du fric ?



« Les « modernisations » entreprises dans les services publics sont, de fait, des massacres. Des violences de masse. Les mots utilisés pour en parler sont trop calmes, impuissants à dire la brutalité. Et c’est à froid, tranquillement qu’on les lit. […] Contrôle serré, sans cesse accentué. Temps de travail dévoré par les mesures des tâches effectuées : l’évaluation en fonction d’objectifs, le minutage et un volume d’activités impossible à assurer, à moins de bâcler les rendez-vous. Des quantités fixées par la direction, elle-même jugée par une direction supérieure qui établit les calculs d’intensité des cadences. » Ce constat est déjà monnaie courante dans les entreprises mais depuis quelques années, il devient la norme dans les services publics. La course au profit devient la règle au détriment de la qualité du service offert aux usagers. Dans leur ouvrage collectif, La valeur du service public, paru à La Découverte, les auteurs allient analyse sociologique, politique, juridique à des témoignages des femmes et des hommes qui subissent au quotidien des contraintes imposées sur proposition de ces célèbres cabinets privés chargés de conseiller la déstructuration des services publics par les responsables politiques, toutes tendances confondues. En ces temps d’élections où chaque parti promet la lune et veut faire oublier ses turpitudes, voilà un livre bienvenu qui fait écho à Bureaucratie de David Graeber.

« La noblesse managériale publique-privée »
Mais qui sont ces gens au sein de l’administration qui mènent cette politique ? « Ils participent d’une noblesse managériale publique-privée, en expansion, assurée d’elle-même, et qui ne sait pas les violences qu’elle déclenche. La logique de carrière et les luttes internes de cette nouvelle noblesse la disposent à défaire les services publics. Ce livre montre comment elle a été produite, et comment elle se reproduit. Il expose combien les « nécessités » qu’elle brandit sont autant de fatalités « modernes » expressions et alibis de ses intérêts particuliers ; expression des hiérarchies et des manières de faire qui la font s’agiter ». Loin des usagers, des habitants…

L’obsession des économies dans le service public est ancienne mais elle prend un sens accru dans les années 2000 avec la célèbre loi organique relative aux lois de finances (LOLF) avec un objectif : il faut réduire les dépenses publiques. La formule macronienne, « on dépense un pognon fou » était déjà le leitmotiv avec comme conséquence : « On ferme ! ». Ainsi à l’Éducation nationale, seront supprimés 65 000 postes. Toutes les administrations d’État sont visées sans nuance, ce sera l’effet de la Révision générale des politiques publiques (RGPP) sous la présidence de Nicolas Sarkozy, puis sous celle de François Hollande, on s’attaque aux collectivités territoriales (communes, départements, régions) et enfin sous celle d’Emmanuel Macron, est visé le « budget social » de la Nation, Sécurité sociale, retraites, hôpitaux et désormais le RSA. Cette logique étalée sur plus de vingt ans démontre que le pouvoir politique et la « haute » administration vont dans le même sens. Trois mots traduisent cette régression dans la qualité du service offert, la déconcentration qui délègue des compétences aux services préfectoraux sans leur donner des moyens, la décentralisation par laquelle l’État se débarrasse de compétences auprès de collectivités en restreignant leurs ressources, l’externalisation vers le secteur privé pour son plus grand profit.

Fragiliser le service public
Dans les services publics, les collectifs de travail sont brisés, tout comme les agents. Traditionnellement, le secteur public était très syndiqué, l’objectif est de casser la solidarité notamment par un régime indemnitaire arbitraire, des recrutements de contractuels au statut fragilisé.

Un autre mot-clé dans cette désorganisation : la fragilisation du service public. C’est simple, on réduit les ressources pour démontrer la mauvaise gestion puis on oriente les missions qui rapportent des ressources vers le privé, laissant au public celles qui restent déficitaires pour, à terme, les supprimer. L’évolution de l’Office des forêts est très éclairante mais il en est de même de La Poste et autres.

L’inégalité des usagers devant le service public devient la règle. La fracture numérique, les disparités entre les zones rurales et les secteurs urbains portent aussi atteinte à la continuité de ce même service. L’approche technocratique des agences régionales de santé a montré toutes ses capacités à l’occasion de la crise sanitaire, d’où les effets à l’hôpital, dans les EPADH.

La formation des élites de la « République » trouve désormais sa source dans les écoles anglo-saxonnes. Le parcours professionnel alternant postes dans l’entreprise et dans l’administration est une « réussite » s’il est jonché de désorganisations de services aux conséquences sociales dramatiques. Le suivi des personnes, trop cher, le contrôle dans les entreprises, trop inquisitorial, la proximité, trop lourde, les droits acquis, trop protecteurs, la remise en cause des services publics connaît un effet domino. Pourtant, n’oublions jamais que le service public se fonde sur l’égalité à son accès surtout pour les plus démunis, sa continuité et son adaptabilité à l’évolution des besoins dans le respect des personnes.

Francis Pian

Julie Gervais, Claire Lemercier, Willy Pelletier
La valeur du service public
Ed. La Découverte, 2021
PAR : Francis Pian
Groupe commune de Paris
SES ARTICLES RÉCENTS :
Des idées et des luttes : Cahiers Tristan Corbière
Des idées et des luttes : Témoins
Des idées et des luttes : La France contre le monarque.
Des idées et des luttes : Libre nature.
Des idées et des luttes : La rafle du Vel d’Hiv.
Des idées et des luttes : La Commune de Paris
Des idées et des luttes : Dictionnaire de l’anarchie
Des idées et des luttes : S’unir, travailler, résister, les associations ouvrières au XIXème siècle
Des idées et des luttes : Vivre ma vie. Une anarchiste au temps des révolutions
Des idées et des luttes : Au cœur du grand déclassement, La fierté perdue de Peugeot-Sochaux.
Des idées et des luttes, les routes de Nestor Makhno
Des idées et des luttes, Sur les routes que j’ai parcourues.
Des idées et des luttes, La Suisse et la Commune de Paris, 1870-1871
Des idées et des luttes, Le Pen, Le Peuple
Des idées et des luttes,
Des idées et des luttes, bureaucratie.
Des idées et des luttes, La révolution à venir
Des idées et des luttes, Le grand détournement
Des idées et des luttes, la révolution russe en Ukraine
Des idées et des luttes, l’émancipation par les savoirs
Des idées et des luttes, Retronews n°2
Des idées et des luttes, Flora Tristan
Des idées et des luttes. Ubérisation, et après ?
Des idées et des luttes. Culture de masse et société de classes.
Des idées et des luttes. L’enfer des passes
Des idées et des luttes. La démocratie en état d’urgence
Des idées et des luttes. Le Puritanisme vert. Aux origines de l’écologisme.
Des idées et des luttes. La liberté ou rien
Des idées et des luttes. Une histoire visuelle de Solidarnosc
Des idées et des luttes. Ceux qui trop supportent
Des idées et des luttes. Un Siècle d’Antimilitarisme Révolutionnaire
Des idées et des luttes. La résistible ascension du néolibéralisme
Au fil des pages… sur Radio libertaire, dès le 8 décembre 2021 à 17h
Des idées et des luttes. L’Empire qui ne veut pas mourir. Une histoire de la Françafrique
Des idées et des luttes. Découvrir la Commune de Paris
Des idées et des luttes. Le 17 octobre des Algériens
Des idées et des luttes. Une brève histoire de l’anarchisme
Des idées et des luttes. Rétronews
Des idées et des luttes. Luigi Lucheni, l’anarchiste qui tua Sissi.
Des idées et des luttes. Commune de Paris, 1871-2021, Toujours Debout !
Des idées et des luttes. Le monde nouveau
Des idées et des luttes. Les anarchistes dans la ville
Des idées et des luttes. Les luttes et les rêves
Des idées et des luttes. Errico MALATESTA
des idées et des luttes. L’anarchisme et notre époque
des idées et des luttes. Chers camarades !
des idées et des luttes. La fascinante démocratie du Rojava
Des idées et des luttes. L’émancipation des travailleurs Une histoire de la Première internationale
des idées et des luttes. Le massacre des italiens Aigues-Mortes, 17 août 1893
Des idées et des luttes. La grande confusion
Des idées et des luttes. Ne nous libérez pas, on s’en charge
Des idées et des luttes. Ennemis d’État
Des idées et des luttes. La lucidité
Des idées et des luttes. Fourmies la Rouge
Des idées et des luttes. Commun-Commune (1871)
Des idées et des luttes. « L’usine a donné le rythme »
Des idées et des luttes :Lip 73. Piaget
Des idées et des luttes :Le peuple du Larzac
Des idées et des luttes : La liberté est une lutte constante
Des idées et des luttes : Comment vivre après Tchernobyl ?
Des idées et des luttes : Syndicalisme et répression aux USA
Des idées et des luttes : May Picqueray
La bibliothèque Communale 9e fournée
La bibliothèque Communale 8e fournée
La bibliothèque Communale 7e fournée
La bibliothèque Communale 6e fournée
La bibliothèque Communale 5e fournée
La bibliothèque Communale 4e fournée
La bibliothèque
La bibliothèque
La bibliothèque
Mémoires d’une communarde mais pas seulement !!
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler