Arts et Spectacles
Arts et Spectacles
par PAT DE BOTUL le 25 février 2018

« Elle » de Jean Genet au Théâtre de l’Athénée : Perpétuer le blasphème !

Alfredo Arias met en scène la pièce « Elle » de Jean Genet au Théâtre de l’Athénée*. Spectacle blasphématoire à souhait, en ces temps où l’on voudrait nous interdire de blasphémer ! « Elle » est une pièce posthume écrite par Jean Genet peu avant Le Balcon en 1955. Alfredo Arias y interprète « Elle », personnage éponyme du titre de la pièce, qui n’est autre que le pape, lors d’une séance de photographies destinées à le représent ...

Arts et Spectacles
par Bernard le 3 juillet 2017

Louis l’anARTIste

Flashback : Années 1980, échange téléphonique avec une « pointure » en chansons francophones de qualité. La pluie, le beau temps, les radios libres, la Miterrandie et puis… « Tu connais Louis Arti ? Je crois que ça va te plaire… »
La discussion qui se poursuit, et dans ma tête la question existentielle ; à savoir : où trouver ce foutu stylo pour noter le nom cité… Louis Arti, avec ou sans « t » à la fin ?…
Années 1980 plus le temps de trouver la ...

Arts et Spectacles
par Cédric Pérolini le 18 janvier 2017

Sainte Jeanne des abattoirs, Berthold Brecht

Sainte Jeanne des abattoirs, Berthold Brecht
Mise en scène, Marie Lamachère, compagnie // Interstices
Théâtre municipal d’Arles, 14 décembre 2016

Tout se passe autour d’un escalier. C’est une histoire de verticalité. Trois groupes ; l’Armée du Salut, le cartel des patrons, la foule des ouvriers. Trois échelles de valeurs ; religieuses, bourgeoises, solidaires. Tout se passe dans le Chicago des années 30, dans ces boucheries industrielles où, avant ...

Arts et Spectacles
par Biscotte le 5 mai 2016

Mourir ? Plutôt crever !

Exit Siné... Les pisse-vinaigres viennent de perdre une de leurs cibles favorites. Manquerait plus que Philippe Val - ex big boss de Charlie Hebdo - se rapplique pour nous refaire le coup de la veuve éplorée.
Siné, Bob, était juste incontrôlable, ne respectant rien comme tout bon humaniste. ...

Arts et Spectacles
par Christiane Passevant le 10 avril 2016

La Reine de beauté de Leenane

La pièce à quatre personnages, interprétés par Catherine Salviat, Sophie Parel, Grégori Baquet et Arnaud Dupont, dans une mise en scène de Sophie Parel, plonge le public ...

Arts et Spectacles
par Maud et Yannis Youlountas le 21 mai 2015

Vous voulez de la culture ? Vous aurez de la tapisserie !

Après avoir saccagé la zone humide du Testet, le président du conseil général du Tarn et la bourgeoisie locale dilapident l’argent public dans un musée d’Art religieux,désuet et cucul au détriment de la culture pour tous.

À Sorèze, dans le sud du Tarn, les enfants et les ados s’ennuient. Pas grand-chose à faire. C’est un véritable désert en matière de culture et de loisirs. Ceci dit, un jeune, ça ne vote pas. Normal que les notables du Tarn privilégient, co ...

Arts et Spectacles
par Pola k. le 15 janvier 2014

Traces de vie sur Mars

Je vais essayer de dévider un peu cette trame emberlificotée, d’en dégager les fils ; je vais commencer en tirant sur les derniers. Écarter tout malentendu sur l’éventuelle mission d’un travail artistique, ce sera déjà un point d’éclairci sur ce que j’entends par la pratique de l’art. ...

Brèves de combat

La ferme des animaux de George Orwell rediffusé

le 14 juin 2018 | PAR PAT DE BOTUL
Un cochon tyrannique détruit la société utopiste à laquelle œuvrent les animaux d’une ferme... D’après la fable animalière de George Orwell, un petit bijou de l’animation britannique des années 1950.Porté sur la boisson, Jones est un fermier brutal. N’ayant que faire du bien-être de ses bêtes, il les exploite sans vergogne. Révolté par les injustices et les mauvais traitements dont ils sont victimes, le plus vieux cochon de la ferme, sentant sa fin proche, les exhorte à chasser leur maître afin d’organiser une nouvelle société où l’égalité régnera. Après un temps heureux où, des poules aux moutons, tous donnent le meilleur d’eux-mêmes au bénéfice de la communauté, un cochon tyrannique leur impose sa loi…Publiée en 1945, la fable animalière de George Orwell transpose dans l’univers clos d’une ferme la confiscation d’une utopie par un despote, mais laisse entrouverte la porte de l’espérance. Satire à peine voilée du stalinisme, l’adaptation animée de Joy Batchelor et John Halas n’est pas destinée à un public enfantin. Certaines séquences, comme la mort du fier cheval, ont d’ailleurs valu à leur film d’être interdit en salles aux moins de 18 ans jusqu’au début des années 1960. Des recherches récentes ont en outre mis en lumière la contribution apportée à son financement par la CIA afin de servir, après-guerre, l’agenda anticommuniste des États-Unis. Le film n’en reste pas moins un petit bijou à (re)découvrir pour la fluidité de son récit, son dessin aux traits simples et aux couleurs impeccables, sa ribambelle d’animaux aux prises avec une histoire plus grande qu’eux, et surtout, sa réflexion profonde sur l’iniquité humaine... A voir sur : https://frama.link/-6sqLTH7

JOURNée liber’terre

le 30 mai 2018 | PAR Cercle d’études Louise Michel
9 juin 2018 a partir de 10h

a saint michel route de mirande

La Caillaouo 32300


PROGRAMMATION
10h30 à 16h30:Marché bio et local
11h30:Apéro animé par Clara Sanchez (Tapas offertes)
14h:Projection du film «Vivre l’Anarchie» de Michel Mathurin
15h30:Conférence animée par Gaetano Manfredonia sur les
communautés libertaires
17h:Spectacle compagnie Les Bouchères : « Jeanne D’Arc et les extra-
terrestres »
19h:Repas bio
21h:Concert avec Gérard Pierron


Réservation du repas au: 0672212552

Invitation du groupe Louise Michel "Les Artistes et le Pouvoir, amour/répulsion ?"

le 30 mai 2018 | PAR PAT DE BOTUL
Vendredi 8 juin 2018 à 19h30, à la Bibliothèque La Rue, 10, rue Robert-Planquette, 75018 Paris Métro Blanche ou Abbesses, entrée libre et gratuite."On a choisi ce titre pour éviter la formule « Art et Politique » si plaisamment évocatrice des sujets de philo régulièrement imposés aux candidats bacheliers. Qu’on se rassure donc, il ne sera pas question des recherches doctes et pointues sur la « nature « de l’Art et de ses Oeuvres qui firent et font encore couler tant d’encre, parfois pour accoucher de plaisantes pirouettes : Ainsi Marcel Mauss réduit à écrire « un objet d’art, par définition, est l’objet reconnu comme tel par un groupe ». L’ami Roger Lenglet, philosophe et journaliste d’investigation (celle qui dérange notre belle Société en dénonçant ses abus), et l’artiste Simon Pradinas, peintre et vidéaste, ont accepté de tenir un « défi » - selon leurs propres termes - en venant évoquer l’universelle tentation de soumettre les artistes à des normes politiques. Ils rappelleront, à travers des cas très concrets et dSource :es artistes précis, les méthodes qu’utilisent les puissants pour y arriver : mécénat, sponsoring, pratiques corruptrices, censures, condamnations, reconnaissance officielle, valorisation commerciale des œuvres, l’idiotie... et tenteront de nous éclairer sur les buts que les artistes poursuivent ainsi que sur leurs "ruses" plus ou moins conscientes pour y arriver. Roger et Simon répondront ensuite aux questions de la salle.

Les rendez-vous de l’association 24 août 1944

le 29 mai 2018 | PAR PAT DE BOTUL
A ne pas manquer :

3 juin à partir de 14h30 :
Livres brocante d’Espagne,
- Présentation de l’ouvrage de F. Montseny : Mémoires de l’exil espagnol (traduit en français par notre ami Serge Utgé-Royo) débat en sa présence et avec Aimé Marcellan.
- Projection du Film F. Montseny l’indomptable de jean-Michel Rodrigo
- Et le verre de l’amitié pour fêter les beaux jours au 33 rue des Vignoles Paris 20e métro Avron ou Buzenval. Entrée gratuite
7 juin à partir de 19h :
Projection du documentaire La révolution s’arrêta en mai 37 de Miquel Munoz.
Suivi d’un débat avec Aimé Marcellan, Angel Carballeira, et Francis Pallares.
Paris’Anim, centre de la Place des Fêtes,
2/4 rue des Lilas, Paris 19e
Métro Place des Fêtes.
Entrée gratuite

8 juin, à partir de 19h30 :
Projection du documentaire : Armonia, franco et mon grand-père, de Xavier Ladjointe
Présentation du livre de Daniel Prévost : « Tu ne sauras jamais combien je t’aime » Ed Cherche-Midi
Suivi d’un débat avec l’écrivain et le réalisateur…
Cinéma Le grand Action
5 Rue des Écoles, Paris 5E
Métro Jussieu.
Entrée 5 €

A Lyon, on censure l’art pour des poulets

le 16 mars 2018 | PAR PAT DE BOTUL
L’artiste Adel Abdessemed a les honneurs du Musée d’Art Contemporain de Lyon. Artiste provocateur, explorateur des violences de ce monde, il proposait une œuvre "Printemps". Le concept : une vidéo où des poulets attachés semblent brûler vifs. L’idée est de dénoncer la violence du monde, y compris (et dans cette oeuvre surtout) celle envers les animaux.Précisions : tout est réalisé en effet spéciaux, sans que les poulets ne soient une seul instant brûlé, par l’utilisation de la technique de "l’humain en feu" bien connu des amatrices et amateurs de cinéma de genre. Mais cette explication n’a pas suffit et quelques défenseurs des animaux (en premier lieu la fondation de la réac Bardot) ont agité les réseaux sociaux, entraînant une réaction d’une partie de la presse (avec des titres racoleurs et faux), entraînant une pression énorme sur le musée et l’artiste. Résultat des courses : l’œuvre est retirée de l’exposition. Quand l’art est dans la viseur des censeurs, le fond de l’air est brun.

Etats-Unis : excellent !

le 28 janvier 2018 | PAR PAT DE BOTUL
Trump voulait un Van Gogh au Musée Guggenheim de New-york, car il est d’usage pour les présidents américains d’emprunter des œuvres d’art pour orner leurs appartements de la Maison Blanche... Mais, la conservatrice en chef du musée, Nancy Spector, a refusé, arguant que le tableau était en route pour Bilbao. Elle a proposé de le remplacer par les toilettes en or de Maurizio Cattelan, sous forme d’un "prêt à long terme", en réaction à ses propos sur les "pays de merde africains"... La Maison Blanche n’a pas donné suite à son courriel. La conservatrice, connue pour ses prises de position sur les réseaux sociaux, avait déjà ­salué l’élection de Donald Trump par une œuvre d’art, en publiant ce jour-là sur son compte Instagram une photo prise par Robert Mapplethorpe d’un drapeau américain déchiqueté par le vent...

Au tour de la Culture...

le 15 novembre 2017 | PAR PAT DE BOTUL
La contribution du ministère de la Culture pour l’horizon 2022, est marquée par la recherche systématique de réduction d’emploi et de coûts couverts par l’appel à l’autonomie des établissements et leur prise en charge par les collectivités territoriales. Dans chacun des secteurs se dessine aussi, qu’il s’agisse des musées ou des lieux du spectacle vivant, une forte incitation à une révision à la baisse des ambitions culturelles sous couvert d’une rotation plus rapide et d’une réponse mieux adaptée aux attentes supposées des publics...