Littérature > Des idées et des luttes. Le Puritanisme vert. Aux origines de l’écologisme.
Littérature
par Francis Pian le 22 janvier 2022

Des idées et des luttes. Le Puritanisme vert. Aux origines de l’écologisme.

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=6186





Science et religion, est-ce possible ?





Et si l’écologisme trouvait sa source dans le puritanisme ? Question curieuse, sensible surtout pour des lecteurs plutôt pétris de laïcité, de gauche et qui portés sur la chose environnementale étaient sans doute loin d’établir le lien avec la culture chrétienne. S’ils se considèrent déstabilisés, l’ami Philippe Pelletier entend les éclairer dans son ouvrage Le Puritanisme vert, Aux origines de l’écologisme. Nous connaissons Philippe comme géographe, spécialiste du Japon et de l’œuvre d’Elisée Reclus. Dans le livre que nous présentons, il bouscule les certitudes avec passion, vigueur, une grande culture et des références solides dans la littérature internationale du domaine.

De quelle écologie parle-t-on ? Soulignons qu’il faut distinguer l’écologisme qui peut se définir comme un courant de pensée et un corpus de valeurs liées au rapport entre l’homme et l’environnement, de l’écologie qui s’apparente à une science mais qui pour beaucoup regroupe aussi une conception politique, un mode de vie, une aspiration cosmique et métaphysique qui viserait à sauver la planète. Philippe Pelletier souligne même qu’il pourrait s’agir d’une idée globale et généreuse ou d’un fourre-tout confus, voire des manipulations curieuses pour certains.

Et cette notion de puritanisme ? « Au Puritanisme doté d’un majuscule en tant que phénomène historique correspond de façon élargie, sur le plan socioculturel, le puritanisme doté d’une minuscule qui désigne des valeurs et des comportements englobant les mœurs, la sexualité, la vie politique et le rapport à la nature ». Les puritains entendaient sanctifier l’existence dans tous ses aspects y compris dans la vie des affaires et l’usure. Les variantes théologiques ne changent rien fondamentalement au sens de l’ouvrage.

L’antithèse de la science
Science d’un côté et religion de l’autre… mais ce n’est pas cela et Philippe Pelletier insiste sur ce constat : « Lorsqu’un courant idéologique et politique prétend se fonder sur la science, les dérives menacent ». C’est encore pire lorsque certains partisans de l’écologisme sont hostiles à la science ou à la technique. Pour lui, « les racines idéologiques de l’écologisme plongent historiquement dans ce qui est a priori l’antithèse de la science : la religion et singulièrement le protestantisme. […] Oui l’essentiel des racines de l’éthique environnementale sont religieuses, chrétiennes. ».

Pour conduire sa réflexion, l’auteur nous entraîne dans un passionnant historique des origines et des pionniers de l’écologisme. C’est effectivement stimulant de manier ces concepts, ces références.

Au XIXe siècle, les pays concernés par l’imprégnation puritaine et par le modèle WASP sont nombreux, au XXe siècle, « il en reste un substrat culturel fort, dominant, d’autant que le système de valeurs américain notamment via le cinéma, la diplomatie, les ONG en tout genre, imprègne le monde entier avec ses icônes, son imaginaire, ses références, ses politiques ».

Et si on se trompait de combat ?
Pourtant la notion d’écocide ne parvient guère à convaincre. Les termes utilisés pour le définir sont trop flous. Ça ne passe pas. Cette notion s’éloigne de la notion plus claire de pollueur payeur et laisse à des techniciens du droit la prérogative de contrôle des activités humaines, la bureaucratie n’est pas loin tout comme la judiciarisation des relations.
Pour Philippe Pelletier, l’écopuritanisme entraîne trois conséquences : la première, nous venons de l’aborder, la bureaucratie des techniciens, la deuxième renvoie à une conception du puritanisme historique : l’eschatologie et le millénarisme sur fond de catastrophisme. « Quand rien n’est fait, Dieu détruit les impies ». Et enfin la troisième, l’interrogation de la place de l’homme dans la nature et non plus son rôle.

Oui, de nombreuses interrogations assaillent le lecteur au fil des pages. Cet essai présente « le mérite de nous forcer à repenser les responsabilités des crises environnementales qui sont peut-être moins liées à la nature pécheresse et définitivement déchue de l’humanité qu’à un système économique et politique bien particulier » comme le relève l’éditeur.

Francis Pian
Retrouvez- nous sur Radio Libertaire 89.4 ou sur le net et en podcast, les 2e et 4e mercredi de chaque mois de 17 h à 18 h 30 dans l’émission Au fil des pages avec analyse et lecture d’extraits d’ouvrages, interviews d’acteurs de la chaîne du livre

Le Puritanisme vert. Aux origines de l’écologisme, Philippe Pelletier. Ed. Le Pommier, 2021
PAR : Francis Pian
Groupe Commune de Paris
SES ARTICLES RÉCENTS :
Des idées et des luttes, Sur les routes que j’ai parcourues.
Des idées et des luttes, La Suisse et la Commune de Paris, 1870-1871
Des idées et des luttes, Le Pen, Le Peuple
Des idées et des luttes,
Des idées et des luttes, bureaucratie.
Des idées et des luttes, La révolution à venir
Des idées et des luttes, Le grand détournement
Des idées et des luttes, la révolution russe en Ukraine
Des idées et des luttes, l’émancipation par les savoirs
Des idées et des luttes, La valeur du service public
Des idées et des luttes, Retronews n°2
Des idées et des luttes, Flora Tristan
Des idées et des luttes. Ubérisation, et après ?
Des idées et des luttes. Culture de masse et société de classes.
Des idées et des luttes. L’enfer des passes
Des idées et des luttes. La démocratie en état d’urgence
Des idées et des luttes. La liberté ou rien
Des idées et des luttes. Une histoire visuelle de Solidarnosc
Des idées et des luttes. Ceux qui trop supportent
Des idées et des luttes. Un Siècle d’Antimilitarisme Révolutionnaire
Des idées et des luttes. La résistible ascension du néolibéralisme
Au fil des pages… sur Radio libertaire, dès le 8 décembre 2021 à 17h
Des idées et des luttes. L’Empire qui ne veut pas mourir. Une histoire de la Françafrique
Des idées et des luttes. Découvrir la Commune de Paris
Des idées et des luttes. Le 17 octobre des Algériens
Des idées et des luttes. Une brève histoire de l’anarchisme
Des idées et des luttes. Rétronews
Des idées et des luttes. Luigi Lucheni, l’anarchiste qui tua Sissi.
Des idées et des luttes. Commune de Paris, 1871-2021, Toujours Debout !
Des idées et des luttes. Le monde nouveau
Des idées et des luttes. Les anarchistes dans la ville
Des idées et des luttes. Les luttes et les rêves
Des idées et des luttes. Errico MALATESTA
des idées et des luttes. L’anarchisme et notre époque
des idées et des luttes. Chers camarades !
des idées et des luttes. La fascinante démocratie du Rojava
Des idées et des luttes. L’émancipation des travailleurs Une histoire de la Première internationale
des idées et des luttes. Le massacre des italiens Aigues-Mortes, 17 août 1893
Des idées et des luttes. La grande confusion
Des idées et des luttes. Ne nous libérez pas, on s’en charge
Des idées et des luttes. Ennemis d’État
Des idées et des luttes. La lucidité
Des idées et des luttes. Fourmies la Rouge
Des idées et des luttes. Commun-Commune (1871)
Des idées et des luttes. « L’usine a donné le rythme »
Des idées et des luttes :Lip 73. Piaget
Des idées et des luttes :Le peuple du Larzac
Des idées et des luttes : La liberté est une lutte constante
Des idées et des luttes : Comment vivre après Tchernobyl ?
Des idées et des luttes : Syndicalisme et répression aux USA
Des idées et des luttes : May Picqueray
La bibliothèque Communale 9e fournée
La bibliothèque Communale 8e fournée
La bibliothèque Communale 7e fournée
La bibliothèque Communale 6e fournée
La bibliothèque Communale 5e fournée
La bibliothèque Communale 4e fournée
La bibliothèque
La bibliothèque
La bibliothèque
Mémoires d’une communarde mais pas seulement !!
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler