Littérature > PAGES D’HISTOIRE N°47
Littérature
par Sylvain Boulouque le 18 février 2024

PAGES D’HISTOIRE N°47

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=7702


Un militantisme d’un genre bien particulier

L’un des courants du trotskisme, qualifié de lambertisme, est aujourd’hui passé au scalpel par deux anciens militants devenues journalistes à Mediapart.




L’histoire de l’organisation communiste internationaliste n’était pas totalement inconnue. Il y a une vingtaine d’années, Christophe Bourseiller (Cet étrange Monsieur Blondel, Ed. Bartillat, 2002) avait levé un coin du voile sur les méthodes et les pratiques de cette formation et, à sa suite, quelques témoignages d’anciens de ce parti l’ont également éclairé.

Le « lambertisme » est né d’une scission en 1952 du mouvement trotskisme international sur la question de l’entrisme dans les organisations staliniennes. Michel Raptis exclut de la Quatrième internationale, la majorité de sa section française, qui du coup conserve le Parti (communiste internationaliste). Son secrétaire Pierre Boussel, connu sous le pseudonyme de Lambert, va pendant plusieurs décennies régner de main de maître sur ce courant.
Le PCI devient vite l’OCI avant de changer plusieurs fois de noms (elle redevient PCI puis Parti des travailleurs puis Parti ouvrier indépendant, etc…). Derrière l’étiquette existent surtout trois pratiques majeures : la formation des militants, l’entrisme et des méthodes de commandement qui ressemblent à s’y méprendre à celles des staliniens pourtant honnis.
Pour la première, les jeunes gens passés par ces cours sortent armés d’un solide bagage théorique et d’une culture historique conséquente. Quelques noms émergent : les historiens Pierre Broué et Benjamin Stora ou des cinéastes comme Bertrand Tavernier ou les dénommés Jean-Luc Mélenchon ou Lionel Jospin.

L’entrisme « lambertiste »
L’entrisme « lambertiste » a pris deux formes. La première partie a abouti à la prise de contrôle, parfois temporaire, de certaines organisations que ce soit l’Union nationale des étudiants de France, certains secteurs de la centrale Force ouvrière, des loges maçonniques ou encore de la Libre pensée. La deuxième est l’existence de taupes lambertistes infiltrés au PS ou ailleurs… dont l’exemple de l’ancien premier ministre demeure caractéristique, il n’a reconnu son adhésion clandestine à l’OCI qu’en 2002… Reste un dernier cas, ceux qui ont quitté l’organisation sans vraiment rompre : le Leader Maximo du Parti de gauche et de la France insoumise en est l’exemple le plus probant, ce qui explique certainement les pratiques qui existent encore dans cette organisation.
En troisième lieu, les pratiques staliniennes sont fréquentes : « cassages de gueule » des militants en désaccord en passant par des procès dignes des procès de Moscou, la dimension tragique en moins, intentés aux opposants réels ou supposés ont été le lot courant de cette organisation…
Une enquête qui permet de mettre en lumière des modalités d’un militantisme d’un genre bien particulier.

• Laurent Mauduit et Denis Sieffert
Trotskisme. Histoire secrètes
De Lambert à Mélenchon

Ed. Les Petits Matins, 2024, 460 p. 25 €

PAR : Sylvain Boulouque
SES ARTICLES RÉCENTS :
PAGES D’HISTOIRE N°55
PAGES D’HISTOIRE N°54
PAGES D’HISTOIRE N°53
PAGES D’HISTOIRE N°52
PAGES D’HISTOIRE N°51
PAGES D’HISTOIRE N°50
PAGES D’HISTOIRE N°49
PAGES D’HISTOIRE N°48
PAGES D’HISTOIRE N°46
PAGES D’HISTOIRE N°45
PAGES D’HISTOIRE N°44
PAGES D’HISTOIRE N°43
PAGES D’HISTOIRE N°42
PAGES D’HISTOIRE N°41
PAGES D’HISTOIRE N°40
PAGES D’HISTOIRE N°39
PAGES D’HISTOIRE N°38
PAGES D’HISTOIRE N°37
PAGES D’HISTOIRE N°36
PAGES D’HISTOIRE N°35
PAGES D’HISTOIRE N°34
PAGES D’HISTOIRE N°33
PAGE D’HISTOIRE N°32
PAGE D’HISTOIRE N°31
Page d’histoire n° 30
Page d’histoire n° 28
page d’histoire n°29
page d’histoire n°27. Ou presque...
Page d’histoire n°25
page d’histoire n°24
Polar d’histoire (23)
Page d’histoire (22)
Page d’histoire (21)
Page d’histoire (20)
Page d’histoire (19)
Page d’histoire (18)
Page d’histoire (17)
Page d’histoire (16)
Page d’histoire (15)
Page d’histoire (14)
Page d’histoire (13)
Page d’histoire (12)
Page d’histoire (11)
Page d’histoire (10)
Page d’histoire (9)
Page d’histoire (8)
Page d’histoire (7)
Histoire d’affiches
Page d’histoire (6)
Page d’histoire (5)
Pages d’histoire (4)
A jamais gravés
Ce vieux Nouveau monde...
Pages d’histoire (3)
Pages d’histoire (2)
Pages d’histoire
Les voix de leurs maîtres
Amour, anarchie …
Marqueuse d’histoires
Voyage au coeur de la propagande
A propos de Perón
Une double proposition de lecture
Deux livres
Rédac sur les réacs
Vous me trouverez bien un complot ?
C’est dans la rue...
Des nouvelles de Debord
Une autre vision sur la Russie et l’URSS
Le refus de Camus
Rêveur d’anarchie…
Femmes de l’extrème droite
Vox populiste
BD r’portage
Общая положительная оценка, товарищ Жорж ?
Le menteur d’histoire
Flora Tristan, aventurière de l’émancipation
Se rappeler de Michel Morphy
Soyons féroces avec les bouffeurs d’hostie
Au travail !
Emma
Emile
Portraits de staliniens
La mémoire d’un vaincu ?
Les filles du Kurdistan Une révolution féministe
Joe Hill
Terreur d’État en URSS
Francisco Ferrer, assassiné par l’Église avec la complicité de l’État
Le coin-lecture du 15 mars
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler