Littérature > Pages d’histoire
Littérature
par Sylvain Boulouque le 6 novembre 2022

Pages d’histoire

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=6839

Deux livres proposés :

Contre les bêtes immondes





L’ouvrage, Antifascisme(s) Des années 1960 à nos jours, décrit et reprend l’histoire des 60 ans de combat contre la bête immonde.
À partir des affrontements des années 1960 marqués par la réapparition dans l’espace public des groupes d’abord les généraux d’Alger et les ultras de l’OAS puis les différents groupes fascistes Occident, Ordre nouveau, etc…
L’auteur choisit alors de décrire organisation par organisation les positionnements politiques. Il étudie les réponses qui vont des petits comités qui s’organisent contre le fascisme aux grandes manifestations antifascistes comme celle qui fait suite à la tragédie de Charonne.
Depuis le milieu des années 1970 et l’émergence du Front national, toutes les stratégies antifascistes mises en place semblent ressembler à des échecs. Les méthodes radicales, comme les expériences associatives comme les grands mouvements unitaires n’arrivent pas d’endiguer la montée des courants racistes, autoritaires et xénophobes.
Puisse ce très bon livre de synthèse, qui contient en outre plusieurs réflexions originales sur le mouvement syndical comme sur les organisations spécifiques dédiées, contribuer aux débats à de nouvelles réflexions, victorieuses cette fois.

Antifascisme(s) Des années 1960 à nos jours. Jean-Paul Gautier. Syllepse 2022 322 p. 20 €

D’une époque appelée Belle





L’auteur de Les peurs de la Belle époque choisit de présenter la fin du XIXe et le début du XXe siècle de manière originale en donnant à chaque année de la période 1889 – 1914 un sens.
Comme l’indique son sous titre : Crimes, attentats, catastrophes et autres périls il s’agit de voir comment les menaces supposées ont défrayé la chronique.
Il s’ouvre sur la construction de la Tour Eiffel quand la modernité et le gigantisme deviennent la norme pour se clore sur les conséquences des rivalités nationales et la grande guerre et entre les deux, les grandes peur : les Apaches qui hantent les rues de Paris.
Les explosions sociales et leur répression sont abondamment soulignées tout comme la propagande par le fait qui constitue à elle seule une année.
Les années 1894 – 1899 sont aussi celle de l’explosion nationaliste du massacre d’Aigues-Mortes aux bouchers de la Villette tendant de renverser la République (les libertaires du Journal du Peuple étant parmi les premiers à défendre les libertés… ), laquelle République sera certes anticléricale mais finalement peu sociale…

Les peurs de la Belle époque, Arnaud Dominique Houte. Tallandier 332 p. 21,90 €

Sylvain Boulouque



PAR : Sylvain Boulouque
SES ARTICLES RÉCENTS :
A jamais gravés
Ce vieux Nouveau monde...
Pages d’histoire (3)
Pages d’histoire (2)
Les voix de leurs maîtres
Amour, anarchie …
Marqueuse d’histoires
Voyage au coeur de la propagande
A propos de Perón
Une double proposition de lecture
Deux livres
Rédac sur les réacs
Vous me trouverez bien un complot ?
C’est dans la rue...
Des nouvelles de Debord
Une autre vision sur la Russie et l’URSS
Le refus de Camus
Rêveur d’anarchie…
Femmes de l’extrème droite
Vox populiste
BD r’portage
Общая положительная оценка, товарищ Жорж ?
Le menteur d’histoire
Flora Tristan, aventurière de l’émancipation
Se rappeler de Michel Morphy
Soyons féroces avec les bouffeurs d’hostie
Au travail !
Emma
Emile
Portraits de staliniens
La mémoire d’un vaincu ?
Les filles du Kurdistan Une révolution féministe
Joe Hill
Terreur d’État en URSS
Francisco Ferrer, assassiné par l’Église avec la complicité de l’État
Le coin-lecture du 15 mars
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler