Nouvelles internationales > Les slogans du 8 mars à Santiago du Chili.
Nouvelles internationales
par Monica Jornet le 20 mars 2020

Les slogans du 8 mars à Santiago du Chili.

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=4604

LE CHILI À L’HEURE DE LA RÉVOLTE. Bonus





Féminisme et anticléricalisme
: « Sortez vos Bibles de nos vagins ». « Contre l’Église et l’Etat, avorte ! ». « Saint Noir Tue-Flics, avec nous dans la lutte ». « Plus de respect, moins de prières, Femmes autoconvoquées uandes ».

Féminisme et antiracisme
. « Si on ne défend pas l’intersectionnalité des luttes, on est tenant d’une « suprématie blanche ». (Les femmes de la zone Caraïbes souffrent de stéréotypes racistes à caractère sexuel qui les mettent encore plus en danger de viol).

Féminisme et antispécisme : « Aucune hembra (femme/femelle) réduite en esclavage pour la reproduction et la consommation », « Le féminisme doit être antispéciste ». « Féminisme contre le racisme, le spécisme, la transphobie et toute ségrégation et discrimination ».

Féminisme et anticapitalisme : « El neoliberalismo se ACABa aquí » (Ici finit le néolbéralisme). « Dans cette économie du jetable, rendons nos vies indispensables ». « Femmes pour la communauté humaine contre la société de la marchandise ».

Féminisme et lutte contre les multinationales
: « Terre, eau et liberté. Occupons les rues ». « Mon seul pays est mon corps ». « Ni la terre ni les femmes ne sommes des territoires à conquérir ». « Territoire féministe », « Notre corps, premier territoire à défendre », « Notre terre n’est pas une marchandise pour le capital » .

Féminisme et antisexisme
: « Nous les femmes, nous ne disons pas que tous les hommes harcèlent, nous disons que nous avons toutes été harcelées ». « M. le Juge, combien de coups exigez-vous pour considérer ma plainte pour violence de genre recevable ? ». « Stop aux féminicides ». « On nous assassine parce que nous sommes des femmes » « Ton corps ne lui appartient pas, ton esprit ne lui appartient pas, tes rêves ne lui appartiennent pas, le machisme te tue ». « Tu n’as pas le droit de juger mes vêtements, mon corps ou ma sexualité ou quoi que ce soit d’autre ». « Tu ne vas pas m’humilier, me crier dessus, me soumettre, me frapper, me dénigrer, me forcer ». « Attention le machisme tue ». « Sors le machisme de ta ligne éditoriale ».

Féminisme et antimilitarisme :
« Les pacos violent ». « Avortement libre au cas où il deviendrait flic ». « Ni tuya ni yuta » (Je ne veux ni être ta propriété ni la flicaille). « Stop à la violence et à la répression contre les femmes ». « L’assassinat est-il permis si je ne suis plus un fœtus ? »

Monica Jornet
Groupe Gaston Couté de la FA
depuis Santiago du Chili. 12 mars 2020

Voir les photos dans un autre article


PAR : Monica Jornet
Groupe Gaston Couté de la FA
SES ARTICLES RÉCENTS :
Confinement à Napoli : Allo allo ?! Quelles nouvelles ?
Penser le confinement
Un deuxième album photo
Dossier : Le Chili à l’heure de la révolte (2e version)
LE CHILI À L’HEURE DE LA RÉVOLTE. Les photos
LE CHILI À L’HEURE DE LA RÉVOLTE. Troisième volet.
L’abus de religions nuit gravement à la santé de la société colombienne
« ILS CONTINUENT A NOUS DISPARAITRE » : les assassinats d’activistes sociaux se multiplient en Colombie.
Supporter de foot - Quoi de plus anarchiste ?
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler