Antisexisme > Journée internationale contre les violences faites aux femmes. Compte-rendu orléanais en clair-obscur
Antisexisme
par Monica Jornet le 25 novembre 2022

Journée internationale contre les violences faites aux femmes. Compte-rendu orléanais en clair-obscur

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=6888

A Orléans, la Journée internationale contre les violences faites aux femmes du 26 novembre mobilise si peu en ce 25 novembre 2022 qu’il eut sans doute mieux valu s’en tenir au rassemblement Place de la République et ne pas manifester, si c’était pour manifester de façon si manifeste le désintérêt de la société française...




Et les divisions habituelles, à 17h30, les partis et syndicats et à 18h30 les associations féministes. Les discours des uns sont interrompus par les chants féministes des autres puis le défilé des secondes part déserté par les premiers. Le Groupe Gaston Couté, pas chiant, sort ses drapeaux de 17h30 à 18h30, puis les range : le drapeau noir de la Fédération Anarchiste et le drapeau des Mujeres Libres que beaucoup de personnes viennent saluer et qui suscite un grand intérêt surtout quand elles apprennent que Mujeres Libres, cette organisation anarchaféministe de la révolution sociale de 1936, est toujours active et même très active ! Je porte aussi le drapeau de la Libre Pensée du Loiret pour revendiquer la libre pensée des femmes esclaves des religions !

Le rassemblement d’une centaine de personnes, des militant.e.s connu.es du groupe Gaston Couté, un peu toujours les mêmes, nous compris d’ailleurs, qui se saluent en vieilles connaissances sur le mode anciens combattants, tandis que les flots de voyageurs débarqués du Paris- Orléans nous traversent de retour de leur journée de travail. Malgré tout, les échanges de tract vont bon train avec le sourire : c’est l’occasion de relire la prose du PC, NPA, LO et autres :).

Mais nous les anarchistes, nous sommes là, et c’est très positif de faire entendre notre voix : nous distribuons aux jeunes des associations féministes et aux passants et passantes le communiqué du Secrétariat des relations Internationales de la FA sur les Iraniennes. Cela nous permet de contrer la propagande ubuesque de la NUPES, sa cour, et leur silence sur l’Iran et l’Afghanistan, leurs accusations d’islamophobie (selon le même principe que Lénine, Staline, Trotski et successeurs traitant de contre-révolutionnaires qui défend la liberté) et de dénoncer les injonctions religieuses (dont les voile, burqa, burkini) comme autant d’instruments criminels et la manifestation flagrante des discriminations et violences patriarcales.

A la différence de la manifestation parisienne du 19, la manifestation orléanaise du 26 est une manifestation FÉMINISTE et le mot Femmes est partout, dans les prises de parole au micro et sur les pancartes : "Femmes, vie, liberté, SOLIDARITÉ", "Solidarité avec toutes les femmes en lutte", "Nous sommes les cris de celles qui n’ont pas de voix", "Trop couverte ou pas assez, c’est aux femmes de décider", "1 femme sur 2 a subi des violences sexuelles", "Solidarité avec les femmes migrantes", etc.

Monica Jornet. Groupe Gaston Couté FA Loiret




PAR : Monica Jornet
Groupe Gaston Couté FA Loiret
SES ARTICLES RÉCENTS :
L’idée libre
AMIANTE ET MENSONGE Notre perpétuité - Journal de Paul et Virginie
Pour une éthique anarchiste
Halte-là !
Enrico Baj, "Les funérailles de l’anarchiste Pinelli"
Appels à manifester contre la loi d’impunité globale II
Appels à manifester contre la loi d’impunité globale
1er novembre, Journée mondiale de Kobanê 1-8 novembre. Semaine internationale d’action pour le Rojava
Nuit de Guérilla à Naples pour protester contre le couvre-feu
Hommage à un enseignant assassiné et Solidarité avec tou.te.s les défenseur.e.s de la liberté
Confinement à Napoli : Allo allo ?! Quelles nouvelles ?
Penser le confinement
Un deuxième album photo
Dossier : Le Chili à l’heure de la révolte (2e version)
LE CHILI À L’HEURE DE LA RÉVOLTE. Les photos
Les slogans du 8 mars à Santiago du Chili.
LE CHILI À L’HEURE DE LA RÉVOLTE. Troisième volet.
LE CHILI À L’HEURE DE LA RÉVOLTE. Deuxième volet.
LE CHILI À L’HEURE DE LA RÉVOLTE. Premier volet.
L’abus de religions nuit gravement à la santé de la société colombienne
« ILS CONTINUENT A NOUS DISPARAITRE » : les assassinats d’activistes sociaux se multiplient en Colombie.
Manif contre les violences faites aux femmes
Supporter de foot - Quoi de plus anarchiste ?
Cuisine anarchiste, une révolution en marche
Pas une de moins un an avant. De Rome à Bologne, « L’heure a sonné, il faut lutter » *
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler

1

le 2 décembre 2022 12:25:09 par Turba vulgator

Divisons, divisons pour qu’ils règnent ! Ca doit être émouvant de voir les patronnes mains dans la main, bras dessus, bras dessous, manifester avec les employées qu’elles exploitent.