Arts et Spectacles > Le brigadier est de retour...
Arts et Spectacles
par Evelyne Trân le 10 février 2020

Le brigadier est de retour...

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=4507

Deux spectacles qui valent le détour

La petite fille de Monsieur Linh




de Philippe Claudel – Mise en scène de Guy CASSIERS avec Jérôme KIRCHER

Une histoire d’amitié hors normes interprétée par Jérôme Kircher, seul sur scène. Cette création poursuit l’exploration de Guy Cassiers autour des questions de migration.

De l’ordre de l’intime est le spectacle « La petite fille » de Monsieur Linh. Il n’y a qu’un seul acteur sur scène pour raconter ce conte à feux doux qui exprime l’inexprimable, l’amitié entre un vieux réfugié et un veuf esseulé. Le comédien sait qu’il n’est pas tout seul, un théâtre d’ombres s’agite derrière lui, ce sont ces propres images relayées en direct par un projecteur.
Jérôme KIRCHER parle lentement et doucement. Sa voix est musicale, elle dessine comme au crayon, voire au fusain, ce qui au fur et mesure de l’histoire va permettre aux spectateurs de découvrir la tragique destinée de Monsieur Linh et de sa petite fille. L’intrigue est simple, elle pourrait être résumée en quelques phrases, il ne s’agit que d’un chemin après tout. Le vivre de l’intérieur ou plutôt en se projetant sur le cheminement propre du vieil homme qui réussit à communiquer avec un homme dont il ne parle pas la langue, à qui il fait partager sa passion pour sa petite fille, tout cela relève de l’ineffable, de la grâce. Juste une histoire, deux personnages et pourtant l’infini qui peut s’y propager celui de l’émotion, celui de l’imaginaire.

Paris, le 10 Février 2020 Evelyne Trân

LES GEMEAUX – Scène nationale de Sceaux – 49 Avenue Georges Clémenceau 92330 SCEAUX – du 4 au 7 mars 2020 à 20 H 45 -
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Longueurs d’ondes – Histoire d’une radio libre




par la Cie Trois-Six-Trente.
Paul Cox : mise en images
Hugues De La Salle, Marie-France Roland et Thomas Clément : jeu
Guillaume Gilliet : collaboration artistique
Cerise Guyon : scénographie
Jean-Yves Courcoux : création lumière
Mélanie Péclat : création sonore
Sarah Bartesaghi-Gallo : costumes
Thomas Clément : régie générale et son

La population de LONGWY se souvient encore de cette tornade radiophonique inattendue qui lui a permis en 1979, lors de l’effondrement du secteur sidérurgique, de prendre la parole.
A l’époque, les radios libres n’existaient pas, créée par la CGT, la radio pirate LORRAINE COEUR D’ACIER, s’affranchit rapidement des rênes du syndicat, pour devenir avant la lettre une radio libre, sans publicité, ouverte à tous les témoignages, en dehors de toute organisation politique.
Cette radio ne vécut que seize mois, elle fût lâchée par la CGT qui licencia les journalistes, et cessa d’émettre faute d’argent.
Mais cette fièvre extraordinaire qui a envahi le bassin de la Lorraine, est restée dans les mémoires, comme quelque chose d’unique, d’impensable, une fantastique aventure humaine.

Quarante ans déjà ! Bérangère VANTUSSO entend rapporter aux jeunes d’aujourd’hui, comme une véritable conquête, l’investissement de toute une population dans la création d’une radio pirate telle que LORRAINE CŒUR D’ACIER.
C’est aussi leur histoire à ces jeunes qui pour la plupart ont tous des parents ou grands-parents ayant vécu l’évènement.

Pièce maitresse du spectacle, la radio LORRAINE COEUR D’ACIER peut être écoutée à partir d’enregistrements d’archives, dans une salle de classe (le spectacle a été représenté dans les lycées de Thionville en Avril 2018 dans le cadre de la semaine extra du festival NEST, dédié aux adolescents) où deux comédiens se font fort d’interpréter in vivo, les orateurs et oratrices les plus virulents.




Du mouvement, toujours du mouvement, celui-ci traverse un théâtre en bois inspiré du Kamishibaï, un art du conte japonais qui permet aux conteurs de sortir de leurs trappes toutes sortes d’images événementielles réalisées par Paul COX, qui se poussent les unes, les autres, se superposent, s’entrechoquent, se télescopent.

Petite bulle effervescente, le spectacle mis en scène par Bérangère VANTUSSO, est de nature à éberluer les oreilles des adolescents, et également à faire sauter les boules quies des adultes, heureux de pouvoir se rafraichir la mémoire à si belle antenne !

Paris, le 10 Février 2020 Evelyne Trân

Théâtre DUNOIS 7, rue Louise Weiss 75013 PARIS, du 27 février au 7 Mars 2020




PAR : Evelyne Trân
SES ARTICLES RÉCENTS :
Avoir ou ne pas avoir le coronavirus
Confidence de femme
Brigadier !
Le brigadier prend le Tramway, correspondance à Mouette
Et revoilà le brigadier !
L’essence d’un individu c’est son intimité
Je m’appelle Erik Satie, comme tout le monde
Et pendant ce temps Simone veille
Poètes ? Deux papiers...
A voir, deux spectacles au féminin
deux pièces (de théâtre) à visiter au 36, rue des Mathurins
du théâtre en ce début d’année : Saigon / Paris Aller Simple
aux vagues d’un poète
Spectacles de résistance à découvrir au théâtre
SPECTACLES AU FEMININ A LA MANUFACTURE DES ABBESSES
Nouveaux coups paisibles du brigadier : BERLIN 33
Au théâtre : POINTS DE NON-RETOUR. QUAIS DE SEINE
théâtre : l’analphabète
Au théâtre "Change me"
c’est encore du théâtre : Killing robots
Théâtre : QUAIS DE SEINE
théâtre : Et là-haut les oiseaux
Théâtre : TANT QU’IL Y AURA DES COQUELICOTS...
théâtre : l’ingénu de Voltaire
théâtre : Les témoins
Théâtre : un sac de billes
théâtre : Pour un oui ou pour un non
Les coups paisibles du brigadier. Chroniques théâtrales de septembre 2019
Au bord du trottoir
Histoire d’un poète
au poète orgueilleux
La brodeuse
Dans quel monde vivons-nous ?
Portrait d’hybride
Tout va bien
La lutte
Page 57
théâtre : Sang négrier
Théâtre : CROCODILES -L’HISTOIRE VRAIE D’UN JEUNE EN EXIL
Théâtre : Europa (Esperanza)
Théâtre : Léo et Lui
théâtre : THIAROYE - POINT DE NON RETOUR
"Pas pleurer"
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler