Arts et Spectacles > Le brigadier en ce début d’octobre
Arts et Spectacles
par Evelyne Trân le 3 octobre 2021

Le brigadier en ce début d’octobre

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=5989

"Dans son arrière-boutique, la fleuriste cultivait ses arrières-pensées"

MONTAIGNE, LES ESSAIS - Adaptation pour le théâtre par Hervé BRIAUX




Mise en scène et interprétation : Hervé BRIAUX




Accompagnement scénique, scénographie et costume : Chantal DE LA COSTE
Création sonore : Nicolas DAUSSY
Lumières : Morgane ROUSSEAU

Ouvrir Les essais de Montaigne et à n’importe quelle page c’est comme entrer dans une forêt. C’est évident Montaigne avait le souci de ses lecteurs, puisqu’il était grand lecteur lui-même et aimait saisir au hasard un livre dans sa bibliothèque pour le découvrir à l’improviste sans même avoir consulté la table de matières.

La voix d’Hervé Briaux permet d’imaginer que c’est Montaigne lui-même qui nous parle au cours d’une promenade. Cet homme se déclinant plusieurs et au moins deux déclarait « Je suis du monde » quand on lui demandait d’où il venait car il voulait être libre de toute étiquette géographique. Quant à la religion, son manque de conviction, il l’assume en ces termes « Nous sommes chrétiens au même titre que nous sommes périgourdins » ou « Normalement la religion est faite pour extirper les vices au contraire elle semble les dissimuler, les nourrir, les exciter » ou encore « Les hommes ont fabriqué Dieu sans se rendre compte que la religion n’était qu’une pièce de leur invention propre à lier leur société ».

C’est un homme revenu de beaucoup de choses qui s’introspecte, un philosophe parfaitement audacieux pour son époque qui n’hésite pas à dire « Même les rois et les philosophes font caca ».

Ses réflexions à propos de la mort, la vieillesse, la vanité des hommes, ne sont jamais convenues. De fait, il se plait à dépasser les bornes, celles du conformisme. « Toutes les contradictions se retrouvant en lui », il est cet homme qui entend toujours se remettre en question puisque « Nous nous transformons à chaque instant ».

Une telle clairvoyance ne lui est certainement pas tombée du ciel. Montaigne a vécu à l’époque des guerres de religions, de la Saint Barthélémy et des épidémies de peste. De ses 6 enfants, seule une fille a survécu. S’est-il jamais lamenté ? Nous savons en revanche que Montaigne a dénoncé dans ses écrits la cruauté des guerres, qu’il fut Maire de Bordeaux et que le futur Roi de Navarre prit conseil auprès de lui.

Issu d’une famille noble et riche, Montaigne a bénéficié d’une bonne éducation bienveillante. Cela a sans nul doute contribué à sa bonne santé mentale et à sa capacité de résistance aux épreuves.

Le choix des pensées de Montaigne dans le spectacle ne met pas l’accent sur sa vie mouvementée. C’est son esprit critique aussi bien vis-à-vis de lui-même que de l’humain en général qui est mis en valeur. Il en découle une ironie malicieuse pas si éloignée de l’humour. Se considérant sans fausse humilité comme un homme ordinaire, il note « La vie de César n’est pas plus instructive que la nôtre ».

Une positive attitude n’exposant ni les larmes ni les cris, résumée par cette phrase en fin du spectacle : Vivre c’est combattre.

Il convient aussi de méditer cette pensée :

La vie n’est ni un bien ni un mal. Selon la place que vous leur faites, c’est le lieu du bien et du mal.

Avec Hervé Briaux, sa voix grave et profonde, les spectateurs s’imprègnent de la présence de Montaigne de nature à calmer nombre d’angoisses existentielles.

Belle séance de méditation !

Eze, le 2 Octobre 2021

Evelyne Trân

Au Théâtre Poche Montparnasse 75 Bd du Montparnasse 75014 PARIS. Représentations du mardi au samedi 19h du 17 Août au 28 Octobre 2021.
PAR : Evelyne Trân
SES ARTICLES RÉCENTS :
Un brigadier slave
Le brigadier sur l’autre rive
Brigadier, un double !
Le brigadier, en attendant Antigone...
Agent orange : un film.
Le brigadier connaît la chanson
La passeggiata del brigadiere a Roma, città aperta
Conférence de soutien à Tran To Nga
Le brigadier a l’âme slave
Le soleil n’a pas encore disparu !
Des nouvelles du procès de Tran To Nga contre les fabricants de l’agent orange
Le brigadier rencontre Romain Gary
Le brigadier rencontre Camus
Le brigadier du temps perdu
La rentrée du brigadier
Exposition sur l’agent orange
Affect ou éthique?
Le vigile et la flûte traversière
Le brigadier a-t-il son pass ?...
Poupée en chiffons
Quand le brigadier rencontre Proudhon et Courbet
Bon anniversaire Francis Blanche !
Le brigadier toujours en Avignon
le brigadier festivalier
Le brigadier en Avignon
Le brigadier pour ce premier jour d’été
le brigadier de la mi-juin
Le brigadier frappe à la porte du ML
Ecoutez, c’est le brigadier...
Les voilà, Les trois coups du brigadier
Procès intenté par Madame TRAN To Nga à l’encontre de 14 firmes américaines.
L’agent orange-dioxine. Le tribunal d’Evry fait la sourde oreille
V’la le brigadier qui va reprendre du service
???? Cascade d’un poème ou quelle mouche te pique ????
L’agent orange-dioxine
Histoire d’un maillon faible
Vive les librairies d’occasion !
De Déborah Levy à George Orwell
Le printemps de la poésie
Les chants révolutionnaires d’EUGENE POTTIER (1816-1887)
Ma Chère Montagne
Ma terre empoisonnée de Tran To Nga
Les Grandes Traversées d’Helen JUREN
Brigadier même pas mort !
D’Anne Sylvestre à Camus
L’agent orange-dioxine : Résumé du procès qui a débuté ce 25 Janvier 2021 à Evry.
L’agent orange-dioxine
Passé, présent, futur
Pour qui vous prenez-vous ?
Bas les masques !
Les mots parlent d’eux mêmes
En attendant Godot... Isabelle Sprung.
Histoire de bus.
le brigadier tapera trois fois
Un biptyque
Elle
A propos de l’aquoibonisme
Bol d’air
Le théâtre de la vie
Double visite du brigadier
Une fantaisie du brigadier
le brigadier et la SORCIERE
Le brigadier néanmoins
Le retour du brigadier libertaire
Connaissiez-vous Henry Pessar ?
11e partie des entretiens à bâtons rompus de Patrick KIPPER
Liberté j’écris ton nom
Connaissez-vous Velibor Čolić ?
Le RAT-roseur Rat-rosé...
10e partie des entretiens à bâtons rompus de Patrick KIPPER
9e partie des entretiens à bâtons rompus de Patrick KIPPER
Mais ne dîtes pas n’importe quoi !
8e partie des entretiens à bâtons rompus de Patrick KIPPER
Fourmi humaine
Sans visage
7e partie des entretiens à bâtons rompus de Patrick KIPPER
Tous ces visages qui disent « ouf »
6e partie des entretiens à bâtons rompus de Patrick KIPPER
5e partie des entretiens à bâtons rompus de Patrick KIPPER
COVID 19 encore et encore
4e partie des entretiens à bâtons rompus de Patrick KIPPER
En relisant Baudelaire
3e partie des entretiens à bâtons rompus de Patrick KIPPER
Suite des entretiens à bâtons rompus de Patrick KIPPER
Qui se cache derrière son masque ?
CAMUS
Avoir ou ne pas avoir le coronavirus
Confidence de femme
Brigadier !
Le brigadier prend le Tramway, correspondance à Mouette
Et revoilà le brigadier !
L’essence d’un individu c’est son intimité
Le brigadier est de retour...
Je m’appelle Erik Satie, comme tout le monde
Et pendant ce temps Simone veille
Poètes ? Deux papiers...
A voir, deux spectacles au féminin
deux pièces (de théâtre) à visiter au 36, rue des Mathurins
du théâtre en ce début d’année : Saigon / Paris Aller Simple
aux vagues d’un poète
Spectacles de résistance à découvrir au théâtre
SPECTACLES AU FEMININ A LA MANUFACTURE DES ABBESSES
Nouveaux coups paisibles du brigadier : BERLIN 33
Au théâtre : POINTS DE NON-RETOUR. QUAIS DE SEINE
théâtre : l’analphabète
Au théâtre "Change me"
c’est encore du théâtre : Killing robots
Théâtre : QUAIS DE SEINE
théâtre : Et là-haut les oiseaux
Théâtre : TANT QU’IL Y AURA DES COQUELICOTS...
théâtre : l’ingénu de Voltaire
théâtre : Les témoins
Théâtre : un sac de billes
théâtre : Pour un oui ou pour un non
Les coups paisibles du brigadier. Chroniques théâtrales de septembre 2019
Au bord du trottoir
Histoire d’un poète
au poète orgueilleux
La brodeuse
Dans quel monde vivons-nous ?
Portrait d’hybride
Tout va bien
La lutte
Page 57
théâtre : Sang négrier
Théâtre : CROCODILES -L’HISTOIRE VRAIE D’UN JEUNE EN EXIL
Théâtre : Europa (Esperanza)
Théâtre : Léo et Lui
théâtre : THIAROYE - POINT DE NON RETOUR
"Pas pleurer"
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler

1

le 3 octobre 2021 18:50:41 par Luisa

Sublime Montaigne !