Chroniques du temps réel > Quai de la marine
Chroniques du temps réel
par Céd. le 11 janvier 2021

Quai de la marine

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=5357



L’arrestation de Ravachol. Sérigraphie de Flavio Costantini

Au deux, quai de la marine, vivait un homme connu sous le nom de Ravachol.
Entre deux bras de Seine, il avait trouvé refuge sur l’Ile-Saint-Denis.
C’était avant qu’il tâte de la guillotine, en mille huit cent quatre-vingt-douze.

Au un bis, quai de la marine, se trouve un bar-tabac à fuir les soirs de blues.
Les discussions culturelles portent sur le cul ou la lessive de la mère Denis.
Interrogé sur le fameux voisin, un sourdingue se lancera sur la vache folle.

Au trois, quai de la marine, place est faite aux joies de la farandole.
On est enragés de bonnes bouteilles et de douces pâtisseries.
Le free jazz a ses entrées ; point de télé à écran plat pour les news.

En face, la Seine s’écoule comme s’écoule la vie des sages épouses.
Oh ! Elles ne voudraient certes pas d’un Ravachol pour mari.
Mais, parfois, elles frissonnent et rêvent d’une existence qui s’affole.

Céd.
PAR : Céd.
SES ARTICLES RÉCENTS :
Au fil des âges et du temps qui passe…
Souvenirs de vacances
Sonnez !
Paedophilia
Œufs en folie
Le couvre-feu des chefs
Désinfection
Échappée belle
Histoire naturelle
Considérations logiques
Nostalgie quand tu nous tiens…
L’étendard sanglant est levé
Sagesse antique
Extrême droiture
Simple conclusion
Modes & Travaux
Triste sort
Réponse du député de la 1ère Souscription de la Somme d’Argent, François Rupin.
Apprentis dictateurs
Agatha christique
HP
Saint-Sylvestre
Braderie militaire
Homophonie
Une morale sympathique
Rockin’ the Republicans
Solidarité avec les petits dieux
Excursion printanière
Drôle de guerre
Mais voici la guerre
Omelette bien baveuse
EMC
Veuillez décliner votre identité !
Homo ça pince
Délit... Délit...
Ajustements langagiers
Penta garrulus glandarius
Corona mon amour
Cure
Macronie - Talibanie
Rude endormissement
Vivre et ne rien regretter
Boucs émissaires
Crépuscule
La Légion de l’horreur
Leçon de français
Défense de François Fillon
Déscolarisation
Hymne à la police
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler