Nouvelles internationales > Algérie : l’abstention comme arme contre le pouvoir
Nouvelles internationales
par Patrick Schindler le 13 décembre 2019

Algérie : l’abstention comme arme contre le pouvoir

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=4389

Plus de six Algériens sur dix ont boudé les urnes jeudi 12 décembre, une abstention record, lors de la présidentielle fermement rejetée par le mouvement populaire de contestation (Hirak) ayant forcé le président Abdelaziz Bouteflika à ne pas se représenter pour un Xième mandat et refusant de lui élire un successeur.




Des milliers de personnes sont descendues dans les rues d’Alger et d’autres villes du pays - malgré le risque d’échauffourées avec la police positionnée, dans la capitale, au coin des artères et carrefours - pour dénoncer la tenue d’élections - aux cris de "Pas de vote ! Nous voulons la liberté !", "Pas de vote avec les gangs", "Etat civil, pas militaire", "Les généraux à la poubelle", "Vous ne nous ferez pas peur avec la décennie noire", "Pouvoir assassin" et encore "C’est vous ou nous, on ne s’arrêtera pas" .
Seuls 39,93 % des inscrits ont voté jeudi, selon les chiffres annoncés en fin de soirée à la télévision nationale par Mohamed Charfi, président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE). Selon M. Charfi, le taux de participation au niveau national s’établit à 41,41 % et celui des Algériens de l’étranger à 8,69 %.
Le Hirak, le mouvement de protestation populaire ne cède pas et réclame le démantèlement du système de pouvoir algérien...
PAR : Patrick Schindler
groupe Botul
SES ARTICLES RÉCENTS :
Maurice Rajsfus, une discrétion de pâquerette dans une peau de militant acharné
Juin copieux pour le rat noir de la bibliothèque.
Juin et le rat noir de la bibliothèque
Mai : Le rat noir de la bibliothèque
Séropositif.ves ou non : Attention, une épidémie peut en cacher une autre !
Mai bientôt là, le rat de la bibliothèque lira ce qui lui plaira
Toujours confiné, le rat de la bibliothèque a dévoré
Début de printemps, le rat noir de la bibliothèque a grignoté...
Ancien article Des « PD-anars » contre la normalisation gay !
mars, le rat noir de la bibliothèque est de retour
Janvier, voilà le rat noir de la bibliothèque...
Vert/Brun : un "Drôle de couple" en Autriche !
Ancien article : Stéphane S., le poète-philosophe libertaire au « Sang Graal »
Décembre 2019 : Le rat noir de la bibliothèque
1er décembre, journée mondiale contre le sida : les jeunes de moins en moins sensibilisés sur la contamination
A Paris, bientôt de la police, partout, partout !
Les Bonnes de Jean Genet vues par Robyn Orlin
En octobre et novembre le ML avait reçu, le ML avait aimé
Razzia sur la culture en Turquie
Ces GJ isolés qui en veulent aux homos !
Service national universel pour les jeunes : attention, danger !
Vers l’acceptation de la diversité des familles dans la loi ?
Une petite info venue de Grèce
Le philosophe à l’épreuve des faits
La Madeleine Proust, Une vie (deuxième tome : Ma drôle de guerre, 1939-1940)
Loi sur la pénalisation des clients : billet d’humeur
Les anarchistes, toujours contre le mur !
Le Berry aux enchères
Le rat noir de la bibliothèque pense à nous avant de grandes vacances...
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler

1

le 14 décembre 2019 02:11:24 par Blaise

J ai discuté avec un ami algérien d un certain âge sur messenger.en réalité il n y aurait que 9% de votants.le pouvoir en place a pris pour habitude de gonfler les taux de participation pour légitimer l élection;de plus il négocie avec les candidats des saufs conduits judiciaires ou acquis financier et donne le résultat des élections en fonction du plus offrant.il n y a aucune expression du vote citoyens dans aucun sens du terme.ç est un vote de démonstration pour l opinion internationale et ça dur depuis la pseudo indépendance de 62.