- Sélection du 22 septembre 2017 - Autres nouveaux arrivages -
Histoire
par Paul Leboulanger le 22 septembre 2017

1519-1522 : la guerre des Germanias, l’union des corps de métier face à la tyrannie

Il y a 500 ans, les Valenciens chassaient la noblesse, brûlaient palais et châteaux et réclamaient une autogestion populaire. La Couronne espagnole dut employer toutes ses forces, pendant deux années de guerre, pour mettre fin à la colère de la cité portuaire.


Contrairement aux idées reçues, le peuple espagnol n’a jamais accepté sans ciller la domination des têtes couronnées. Les nombreuses révoltes du XIXe et l’anarchisme catalan du siècle ...

Anti-capitalisme
par Camille (groupe La Sociale-FA) le 18 septembre 2017

Face à la violence

Elle est partout dans la bouche de nos dirigeants, de nos chefs, de nos patrons.
Aujourd’hui le chef de l’État nous traite de "fainéants", de "cyniques" et d’ "extrémistes" - depuis un pays, la Grèce, dévastée par le capitalisme et les diktats de l’UE (1). Hier, il nous voyait comme des "rien". Avant-hier, il se gaussait de nos frusques et tortillait du séant dans ses costards bien coupés. Et demain ?
Les mal élevés, les destructeurs, les bons à rien, c’est e ...

Antisexisme
par Fédération anarchiste le 19 septembre 2017

Agression sexiste Paris : Communiqué de la Fédération Anarchiste

COMMUNIQUE


A la fin de la manifestation parisienne du 12 septembre, pour avoir osé répondre à une provocation misogyne d’un membre du Service d’Ordre (SO) de la CGT, 5 militantes se sont faites agresser par une vingtaine de nervis du désormais « Sévices d’Ordre » de la Confédération Générale du Travail.

La Fédération anarchiste dénonce cette agression rappelant celles commises par des fachos et satellites contre des militantes Femen.

Chroniques du temps réel
par PAT DE BOTUL le 19 septembre 2017

Mirage gay à Tel Aviv…

Jean Stern, journaliste, cofondateur de Gay Pied, puis actif un temps à Libération, était reçu à Radio libertaire dans l’émission Chroniques Rebelles, et à la librairie Publico pour nous parler de son livre, Mirage gay à Tel Aviv (1), sur le Pinkwashing, autrement appelé, la « lessiveuse rose ». Une stratégie marketing montée et financée par l’état d’Israël, en mal d’image positive dans le monde occidental ces dernières années, avec l’occupation de la Cisjordanie et u ...

BRÈVES DE COMBAT

Parcoursup : Plus de 100 000 jeunes laissés pour compte

le 18 juillet 2018 | PAR PAT DE BOTUL
Selon les chiffres du « tableau de bord » ministériel daté du 17 juillet, 100 781 bacheliers n’ont actuellement aucune réponse positive à l’un de leurs vœux d’orientation dans l’enseignement supérieur. Plus précisément, 68 510 sont « en attente », 13 969 ont demandé à être accompagnés par le recteur de leur académie et 18 302 n’ont eu que des réponses négatives à leur demande de filière sélective (IUT, BTS, classes prépa…). Si on y ajoute le nombre de candidats qui ont quitté la plateforme avant d’avoir reçu la moindre proposition, le chiffre des laissés-pour-compte grimpait hier à 122 858...

Répression contre la solidarité avec les migrants

le 18 juillet 2018 | PAR PAT DE BOTUL
Quatre militants associatifs ont été placés en garde à vue mardi 17 juillet au matin à la gendarmerie de Briançon (Hautes-Alpes), pour « aide à l’entrée d’étrangers en situation irrégulière sur le territoire français en bande organisée »lors d’une marche de solidarité entre l’Italie et la France le 22 avril. Cette marche avait été organisée au lendemain du blocage du col de l’Echelle, frontière entre la France et l’Italie, par des militants identitaires d’extrême-droite qui entendaient couper la route aux migrants. Ces gardes à vue surviennent dans le cadre d’une enquête ouverte à l’encontre de trois autres militants, « les trois de Briançon », qui avaient participé également à cette marche et dont le procès a été renvoyé au 8 novembre. Les gendarmes estiment que des migrants avaient pu franchirla frontière franco-italienne à l’occasion de l’événement du 22 avril. Les « trois de Briançon », un Belgo-Suisse, un Suisse et une Italienne âgés de 23 à 26 ans, avaient été mis en examen et placés dix jours en détention provisoire avant d’être libérés le 3 mai. Le 31 mai, la justice a levé leur contrôle judiciaire.

ÉDITO DU ML N°1797

le 12 juillet 2018
par Le Comité de Rédaction du Monde Libertaire


C’est toute l’année qu’il faut lutter !

le 7 juillet 2018
par Hélène Hernandez


MacDolus

le 7 juillet 2018
par Grégory pour toute l’équipe MacDol Les Amis de la Confédération Paysanne de Charente Maritime.


RDV Casserolade en mars

le 7 juillet 2018
par Gu. du groupe Gaston Couté


Rebonds

le 7 juillet 2018
par Collectif