Luttes syndicales > L’Or gris : une réalité.
Luttes syndicales
par Jean-Jacques Chatelux le 27 février 2022

L’Or gris : une réalité.

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=6267




Quand les EHPAD font la une de l’actualité c’est toujours à cause de mauvais traitements infligés aux pensionnaires.

Depuis la sortie du livre de Victor Castenet, les Fossoyeurs, le gouvernement fait mine de tout découvrir. Là encore difficile de croire qu’il ne savait pas.

Rappel de quelques luttes passées mais pas si lointaines :

- D’avril 2017 à juillet 2017, les salariés de la maison de retraite Les Opalines de Foucherans près de Dôle, dans le Jura , ont fait une très longue grève (117 jours) pour dénoncer les sous-effectifs en personnel et les conditions de travail difficiles, le tout conduisant à une maltraitance institutionnelle.
- Le 30 janvier 2018, une première, toutes les organisations syndicales des personnels des EHPAD et de l’aide à domicile appelaient à une journée de grève et d’action.

Pourtant rien ne change, les dépenses sont limitées dans les EHPAD publics dont la construction est stoppée pour développer le maintien à domicile moins cher, la promesse de faire de la perte d’autonomie "une grande cause nationale" n’a pas été tenue par Macron, la scandaleuse recherche du profit dans le privé et de l’augmentation des dividendes se poursuivent.
Ainsi ces trois dernières années au travers des mesures Segur/Laforgade, l’État a financé largement les établissements privés sans que leurs actionnaires ne mettent la main à la poche, leur permettant ainsi d’investir l’argent de la Sécurité sociale à l’étranger.

Peut-on oublier qu’en pleine crise de la Covid-19, les pensionnaires, qui avaient trimé toute leur vie étaient eux et elles, enfermé.e.s dans leurs chambres sans possibilité de contact avec l’extérieur… pour celles et ceux qui n’étaient pas parmi les dizaines de milliers de morts et mortes ?

Le livre-enquête les Fossoyeurs confirme des faits inhumains dénoncés par le personnel et parfois par les familles de résidents depuis des années.
Les lanceurs et lanceuses d’alerte, les salarié.e.s, les agent.e.s ont été sanctionné.e.s, bâillonné.e.s lorsqu’ils et elles s’indignaient des conditions de travail imposées et couvertes par les autorités de tutelle. Soumis.ses à un mode de fonctionnement culpabilisant, beaucoup de professionnel.le.s de santé ont préféré démissionner.

Ce n’est pas le monde dont nous avons rêvé pour nos vieux jours. Il est à l’image du reste de la société capitaliste.

À nous d’être les architectes et les bâtisseurs d’un monde nouveau.




PAR : Jean-Jacques Chatelux
Groupe anarchiste Salvador Seguí
SES ARTICLES RÉCENTS :
Halte à la fermeture des domiciles collectifs
Les retraités et les autres vers un autre demain.
Toujours à propos de retraite
Mois de mars: les giboulées des mobilisations.
Réussite de la manifestation parisienne du social et médico-social.
Sous-traitance : sur-exploitation
La population et ses services publics
Barbecue contestataire
Soutien aux sans-papiers
La crise pour les uns, les milliards pour les autres !
La gauche, de moins en moins à gauche
Les JO approchent, les migrants sont « évacués »
Pendant le confinement le combat continue
Confinement ou pas la lutte se poursuit
Gouvernement cherche désespérément argent
Loi ELAN : un cadeau aux vautours de l’immobilier
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler

1

le 27 février 2022 10:58:56 par Luisa

À cet article tout à fait pertinent, dont je vous remercie vivement, je me permets d’ajouter et de dénoncer, dans le même sens, les livraisons après-vente de nourrissons dans le conflit tragique en cours en Ukraine, qui nous montre chaque jour l’ampleur du trafic honteux appelé GPA, ce qui signifie gestation des pauvres par l’argent !! Les bourgeoises souriantes face aux caméras du monde entier, sont abjectes et lavées de toute humanité !! Du berceau au tombeau, la bourgeoisie et le capitalisme ruinent et pourrissent l’humanité entière !!