- Sélection du 1 avril 2018 - Autres nouveaux arrivages -
Nouvelles internationales
par Biblioteca Terra Livre le 25 mars 2018

Communiqué de la Biblioteca Terra Livre (São Paulo)

Le 14 mars, Marielle Franco a été assassinée de 9 coups de feu – 4 d’entre eux l’ont touchée, 3 autres ont frappé Anderson Gomes, le conducteur – dans une embuscade. Les balles qui ont mis fin à sa vie avaient été vendues exclusivement pour la police fédérale en 2006. Après 5 jours d’action brutale, le crime reste enveloppé dans un épais nuage de désinformation et de rumeurs.

L’exécution de la conseillère socialiste qui agissait en tant que rapporteur d ...

Les articles du ML papier
par Traduction Monica Jornet, Groupe Gaston Couté le 30 mars 2018

Cuisine anarchiste, une révolution en marche

Paru dans Umanità Nova le 3 décembre 2017, Traduction Monica Jornet, Groupe Gaston Couté

Le manifeste de Cuisine Subversive a été publié en janvier 2016 par le collectif libertaire Rivoltiamo la terra (Retournons la terre). De grandes lignes directrices simples, largement consensuelles, pour définir une cuisine à la fois écologique, éthique, sociale, politique et, finalement, anarchiste. Interview du collectif et de Francesco Scatigno, auteur d’Une demie révolution ou la révolution intégrale et du Manifeste de Cuisine Subversive, réalisée et traduite par Monica Jornet ...

Les articles du ML papier
par Fab (Graine d’anar, Lyon) et Camille (La Sociale, Rennes) le 20 décembre 2017

Comment emmerder les anarchistes ?

« Ni Dieu ni maître »

Ces derniers temps, on sait pas vous, mais nous, on entend souvent un truc qu’avait pas cours avant. Une nouveauté en matière d’affirmation, pas piquée des vers. Accrochez vous bien... « Ni Dieu ni maître, c’est oppressif ! » Paf ! C’est du lourd, hein !

Cela a d’abord constitué un outil de trollage (art de faire chier sur le Net pour se marrer et passer le temps), pratique assez répandue chez les anti-anarchistes en ligne. Mais, depuis que ...

Les articles du ML papier
par Chardon Pâte le 19 mars 2018

Tel un réverbère ou... éloge de l’apéro

Faut se dire les choses. C’est un fait que ça fait pas mal de manifs qu’on en ressort pas vraiment jouasse et que si on remet ça le coup suivant, et qu’on est disposé, quasi instinctivement, à le refaire indéfiniment, in petto, c’est pas la grande pétarade du bouquet final, ni même l’instant qui précède, oui, juste avant, ineffable, dans le recueillement silencieux où se concentre tout le déroulé de la victoire, la certaine, la finale, maintenant, ouiii !
< ...

Les articles du ML papier
par Maurice, groupe La Sociale le 19 mars 2018

Tchao pantins ?

Il est clair que le mouvement social vit des moments difficiles. Confronté à une offensive sans précédent du pouvoir économique et de ses subsidiaires politiques, tétanisé par l’ampleur des coups, englué par les bureaucraties syndicales, miné par la prétention de la France insoumise et de son tribun à incarner et diriger la résistance, il ressemble à un insecte sur le dos s’agitant dans le vide. Macron et sa clique ont été mis en place par la finance pour accélérer et rendre ...

Les articles du ML papier
par Voie libre – Liaison des cheminots de la Fédération anarchiste le 19 mars 2018

SNCF : au train où vont les choses, comment sortir du tunnel ?

Accélérer la casse du service public ferroviaire entamée il y a une vingtaine d’années par la gauche plurielle et poursuivie depuis avec constance et détermination par tous les gouvernements constitue aujourd’hui le cap du président Macron qui entend bien ajouter sa contribution à l’entreprise de démolition.

En 1997, le ministre communiste Claude Gayssot découpe l’entreprise intégrée depuis sa création en 1937 en séparant le réseau de l’exploitation. Résea ...

Les articles du ML papier
par Patrick Schindler, groupe Botul de la Fédération anarchiste le 19 mars 2018

Vie quotidienne : mon amie trans et la Sécu

Un matin, en faisant ma revue de presse, je tombe sur un article paru dans un quotidien national relatant les difficultés rencontrées par H. H., face à l’administration. Je connais Hélène depuis les années 1970. Nous avons milité ensemble, d’abord au Front homosexuel d’action révolutionnaire (FHAR). Puis, nous nous sommes retrouvés par hasard aux Beaux-Arts (!) des années plus tard, pour militer encore ensemble, à Act Up Paris dans les années 2000.

> Les articles du ML papier

Les articles du ML papier
par Hugues Lenoir, groupe Commune de Paris le 18 mars 2018

Une Université qui se délite ?

Avant d’évoquer le projet inégalitaire porté par Macron pour l’Université publique, il convient de rappeler quelques évidences.

Certes, l’Université depuis les années 1970 est plus accessible aux jeunes des couches populaires mais, en règle générale, leurs parcours ne sont pas de même nature… Cursus plus courts, accès difficile ou compliqué aux filières dites d’excellence, qui, de fait ne visent qu’à former et conformer les « petits chefs de cordée  ...

Les articles du ML papier
par Nathan, Groupe anarchiste Salvador-Seguí le 18 mars 2018

Lettre ouverte à Jean-Luc Mélenchon

Cher camarade Jean-Luc,

Avant toute chose, je tiens à préciser que je n’interviens dans cette lettre qu’à titre strictement individuel. Si certains peuvent se retrouver dans mon propos, ce n’est pas le cas de tous, notamment au groupe anarchiste Salvador-Seguí, à la Fédération anarchiste et au Syndicat CGT McDonald’s Île-de-France, où j’eus quelques responsabilités.

Sache que c’est toujours avec beaucoup d’intérêt que j’écoute tes discou ...

Les articles du ML papier
par Jean-Pierre Tertrais le 18 mars 2018

Non à Linkysition

D’après Enedis-ErDF, tout est bon dans le compteur Linky, mais la réalité est tout autre et de nombreuses collectivités se mobilisent pour le refuser.


Sans doute soucieux du bien-être des ménages français, Enedis-ErDF entend les doter de compteurs intelligents – Linky – destinés à leur faciliter la tâche : la France (celle qui gagne) a fixé l’objectif d’équiper, d’ici 2021, 90 % des foyers (elle a confirmé aussi le déploiement du compteur G ...

Littérature
par Olivier Bouly le 17 mars 2018

Le propriétaire absent

D’aucuns prétendent qu’il n’y a plus de prolétaires, ni de prolétariat. De littérature prolétarienne, on ne parle plus. Ou guère. On utilise, l’expression « roman de critique sociale », plus adoucie.

Il est communément admis que la littérature prolétarienne a fleuri dans les années qui suivirent la révolution de 1917. Mais au Japon, un tel mouvement existait déjà au début du XXe siècle. Takiji Kobayashi n’est pas de cette première générat ...

BRÈVES DE COMBAT
> ZADs

Notre-Dame-Des-Landes, la police mutile en toute impunité

le 24 mai 2018 | PAR PAT DE BOTUL
Après une première vague d’expulsion particulièrement violente sur la ZAD de Notre-Dame-Des-Landes il y a un mois (+ de 11 000 grenades lancées et plus de 250 blessé-e-s dont plusieurs graves), l’Etat a lancé une deuxième vague il y a quelques jours. Comme on pouvait malheureusement s’y attendre, les violences policières furent encore très fortes, un manifestant a été mutilé en ramassant une grenade offensive qui lui a explosé dans la main. Le pouvoir s’est empressé à grand renfort de relais médiatiques de disculper les « pauvres » forces du désordre en surnombre « lâchement » attaquées par quelques dizaines
de Zadistes. Rappelons que le ministère de l’intérieur a dépêché sur place plus de 15 000 gardes mobiles accompagnés de blindés et d’un hélicoptère pour une dizaine d’expulsions. Le but réel de ces opérations était et est bel et bien de « casser » du Zadiste pour anéantir la résistance sur place et décourager les personnes voulant venir soutenir la lutte. La violence physique comme sociale de l’État s’affiche chaque jour un peu plus, les seuls casseurs sont Macron et sa clique. Il est temps d’organiser la résistance et de passer à l’offensive ! Juste une étincelle noire - Fédération Anarchiste Lyon
> ZADs

NDDL : Mettre des mots sur l’horreur

le 24 mai 2018 | PAR PAT DE BOTUL
Ne pas céder à la résignation. Au terrorisme d’État. Malgré le stylo qui tremble, écrire. Témoigner. Ne pas se laisser écraser par le concert d’opérations sémantiques, de propagande préventive et de censure qui cherche à nous couper de notre empathie et de la révolte qu’elle devrait spontanément engendrer. Maxime vient de perdre sa main. Sa main droite. Pour toujours. Il rejoint bien plus gravement encore, l’enfer que j’ai vécu durant 9 mois. Le 15 août 2017, à Bure, l’explosion d’une grenade GLI-F4 tirée
par les gendarmes mobiles creusait mon pied gauche sur un diamètre de 13cm et jusqu’à 3cm de profondeur arrachant peau, veines, nerfs, muscles et pulvérisant les os. C’était pendant une manifestation contre le projet Cigéo d’enfouissement de déchets radioactifs à 500m de profondeur. Il y a eu 30 blessés dont 4 graves. Contrairement à ce que leur nom indique, les grenades GLI-F4 contiennent de la TNT et explosent ! Leurs déflagrations font 1 m de diamètre et peuvent tuer si elles touchent une partie vitale. Les appellations de « lacrymogènes » ou d’« assourdissantes » que la préfecture et les ministres leur donnent dans les médias servent à masquer la vérité à leur sujet : CE SONT DES ARMES DE GUERRE ! L’État utilise des armes de guerre pour terrasser le peuple. Dans le cas présent, les conséquences sont bien pires qu’un tir à balle réelle. Déjà, à l’époque, j’avais alerté sur les dangers des grenades explosives en organisant une manifestation pour exiger leur interdiction mais les
grandes chaînes ont cantonné l’information à la région Lorraine. La majorité des français ignore encore la vérité sur ce sujet. Il est tombé près de 4000 grenades explosives sur la ZAD depuis le début de son invasion par les gendarmes mobiles. Provoquant des centaines et des centaines de blessés notamment à cause des éclats de métal qu’elles projettent. Où est la violence ? Maxime est actuellement à l’hôpital. Outre les intenses douleurs et le fort traumatisme qui le suivront nuit et jour, il devra désormais supporter ce handicap inimaginable : vivre avec une seule main. Cette main, que l’explosion lui a arraché sur le coup, l’État lui a volé pour prix de son combat, pour prix de notre combat. Dans les dernières décennies, la militarisation du maintien de l’ordre a fait couler trop de sang. Combien d’éborgnés ? Combien de mutilés ? Combien de vies déchirées par
l’utilisation criminelle des flashballs et des grenades explosives ? La violence de l’État pour mater toute résistance est extrême. Elle cherche à nous terroriser, à nous acculer à la résignation. Face à cela, la solidarité est notre arme et jamais la peur ne doit nous arrêter. Proches, moins proches et tous ceux qui croiseront la route de Maxime, prenez soin de lui ! Tenez bon ! Il y a mille et une manières de lui apporter ce qui lui permettra de vivre. Écoutez-le, cherchez, trouvez ! La vie continue, le combat pour elle aussi. Maxime tiens bon ! Robin est un jeune père de famille blessé grièvement à Bure en Août dernier par une grenade explosive GLI-F4. Il nous a fait parvenir une lettre qu’il a transmis à Maxime, dont la main a été arrachée par une grenade explosive GLI-F4 hier sur la zad. "Il est tombé près de 4000 grenades explosives sur la ZAD depuis le début de son invasion par les gendarmes mobile". Elles avaient déjà fait plusieurs centaines de blessés depuis le début de l’opération. Pour tous témoignages sur ce qu’il a vécu de son côté et sur l’usage de ses grenades dans les opérations de répression d’État et leur
dangerosité, Robin peut être contacté à : robin.pages@free.fr
TOUTES LES BRÈVES

CA GRONDE

le 23 mai 2018
par Fédération Anarchiste


Maudite soit la guerre.

le 23 mai 2018
par Fédération Anarchiste


Grève des salariés de McDonalds Malgré les menaces, la lutte continue !

le 23 mai 2018
par Ramón (Groupe Salvador-Seguí)


cycle Anarchie

le 22 mai 2018
par Université Populaire de Bordeaux et Collectif Libertaire de Gironde


[Communiqué FA] NDDL, contre la nouvelle vague d’expulsion, solidarité !

le 17 mai 2018
par Fédération Anarchiste
> ZADs