- Sélection du 24 juillet 2017 - Autres nouveaux arrivages -
Théories politiques
par Vincent Rouffineau le 24 juillet 2017

Oikos et libéralisme : les sources d’une mythologie contemporaine

La mythologie peut s’entendre comme l’ensemble des mythes propres à une civilisation, et à l’étude de ce qu’ils révèlent sur cette civilisation. Le mythe, ainsi que son sens grec l’indique (μυθος), est une fable, un récit, la transcription d’événements où interviennent des divinités, des figures vouées à la destruction ou à la perte, mais aussi des héros et des héroïnes, confrontés à des puissances qui les dépassent, exprimant symboliquement des généralités ...

Dans un sale État
par Relation internationales le 23 juillet 2017

Au ministère de la Justice, Au gouvernement du Brésil : LIBERTÉ POUR RAFAEL BRAGA


Le 20 juin 2013, il y a quatre ans, Rafael Braga, un homme noir de 25 ans, qui vivait dans la favela de Vila Cruzeiro à Rio de Janeiro, a été arrêté au moment de la dispersion d’une manifestation, à laquelle il n’a pas pris part, contre la montée du prix des autobus dans la région Centre de Rio. Il a été arrêté avec deux bouteilles en plastique avec le désinfectant « Pinho Sol » et l’eau de javel « Barra » qui ont été montrées par la police ouverte et avec ...

Chroniques du temps réel
par bernard le 23 juillet 2017

victimes

2017. Séoul, dans un mur, une boite à température contrôlée. Environ quatre fois par semaine, un bébé y est déposé. Cet abandon déclenche une alarme qui alerte des assistances maternelles. C’est beau comme un vélib…

« Nous, on est les pauv’s tits fan-fans, / les p’tits flaupés, les p’tits foutus / à qui qu’on flanqu’ sur le tutu :
les ceuss’ qu’on cuit, les ceuss’ qu’on bat, / les p’tits bibis, les p’tits bonshommes, / qu’a pa ...

Littérature
par Pierre Sommermeyer le 17 juillet 2017

Contingent rebelle, Patrick Schindler Editions (L’Echappée)

Demander à un objecteur de conscience de rendre compte d’un livre racontant le service militaire effectué par l’auteur dans les années 1970 relève d’une certain prise de risque.

Une fois passées les présentations de l’histoire de la conscription en France et de l’Appel des cent, mouvement de contestation au sein de l’armée après 1968, le récit, quasiment au jour le jour, de la vie de caserne est tout à la fois réjouissant et atterrant.

BRÈVES DE COMBAT

Parcoursup : Plus de 100 000 jeunes laissés pour compte

le 18 juillet 2018 | PAR PAT DE BOTUL
Selon les chiffres du « tableau de bord » ministériel daté du 17 juillet, 100 781 bacheliers n’ont actuellement aucune réponse positive à l’un de leurs vœux d’orientation dans l’enseignement supérieur. Plus précisément, 68 510 sont « en attente », 13 969 ont demandé à être accompagnés par le recteur de leur académie et 18 302 n’ont eu que des réponses négatives à leur demande de filière sélective (IUT, BTS, classes prépa…). Si on y ajoute le nombre de candidats qui ont quitté la plateforme avant d’avoir reçu la moindre proposition, le chiffre des laissés-pour-compte grimpait hier à 122 858...

Répression contre la solidarité avec les migrants

le 18 juillet 2018 | PAR PAT DE BOTUL
Quatre militants associatifs ont été placés en garde à vue mardi 17 juillet au matin à la gendarmerie de Briançon (Hautes-Alpes), pour « aide à l’entrée d’étrangers en situation irrégulière sur le territoire français en bande organisée »lors d’une marche de solidarité entre l’Italie et la France le 22 avril. Cette marche avait été organisée au lendemain du blocage du col de l’Echelle, frontière entre la France et l’Italie, par des militants identitaires d’extrême-droite qui entendaient couper la route aux migrants. Ces gardes à vue surviennent dans le cadre d’une enquête ouverte à l’encontre de trois autres militants, « les trois de Briançon », qui avaient participé également à cette marche et dont le procès a été renvoyé au 8 novembre. Les gendarmes estiment que des migrants avaient pu franchirla frontière franco-italienne à l’occasion de l’événement du 22 avril. Les « trois de Briançon », un Belgo-Suisse, un Suisse et une Italienne âgés de 23 à 26 ans, avaient été mis en examen et placés dix jours en détention provisoire avant d’être libérés le 3 mai. Le 31 mai, la justice a levé leur contrôle judiciaire.

ÉDITO DU ML N°1797

le 12 juillet 2018
par Le Comité de Rédaction du Monde Libertaire


C’est toute l’année qu’il faut lutter !

le 7 juillet 2018
par Hélène Hernandez


MacDolus

le 7 juillet 2018
par Grégory pour toute l’équipe MacDol Les Amis de la Confédération Paysanne de Charente Maritime.


RDV Casserolade en mars

le 7 juillet 2018
par Gu. du groupe Gaston Couté


Rebonds

le 7 juillet 2018
par Collectif