- Sélection du 20 juin 2017 - Autres nouveaux arrivages -
Vie du journal
par CRML le 5 juin 2017

ÉDITO DU ML N°1789

Dossier : Vivre en anarchie ?

L’anarchie : l’ordre sans le pouvoir.
Nul doute que ce mode d’organisation horizontal toucherait à l’ensemble des aspects de la société : des loisirs au travail, de l’éducation à la place de l’art, des sexualités à la gestion de la violence et de la criminalité etc.
Autant de pistes de réflexion qui nourrissent depuis bien longtemps la réflexion et les discussions des libertaires.

A quoi ressembleraient ces moments quotidiens, s’il n’y a ...

Chroniques du temps réel
par Loran le 6 mai 2017

Vercingétorix votera Macron

Ça y est ! C’est l’heure des doutes chez quelques compagnons et l’heure des rodomontades pour les militants de l’urne. « Alors, hein, les anars, hein, vous faites le jeu du FN, hein ». Vous entendez la bonne vieille tartufferie républicaine de pacotille ? Celle qui vous somme d’obtempérer à l’ordre … pardon, à la liberté (ou au devoir, tout ça est bien confus) durement acquise par des hordes de courageux libérateurs assoiffés d’émancipation : la liberté de voter. Mes ...

BRÈVES DE COMBAT

mort d’un journaliste

le 20 octobre 2018 | PAR bernard
Un consulat saoudien en Turquie, un journaliste qui ne donne plus signe de vie, un pays qui nie puis qui reconnait, une version peu crédible de "mort au cours d’une rixe". Qu’en pense le président étasunien ?
Après avoir, d’en un premier temps, menacer le royaume sunnite de "très graves" conséquences; revenant sur sa position il a dit "préférer que nous n’utilisions pas, comme représailles, l’annulation de l’équivalent de 110 milliards de dollars de travail, ce qui veut dire 600.000 emplois", allusion à des contrats militaires passés avec l’Arabie saoudite.
Mal cotée en bourse, la vie d’un journaliste.

Caché ce mot que je ne saurais croire

le 20 octobre 2018 | PAR bernard
Lobbbyiste, elle ?"
"C’est un terme que je n’emploie pas. Cela ne correspond pas à la réalité de mes fonctions, qui était de travailler en interne pour développer des positions d’entreprise, et en externe pour participer au débat public" se défend Emmanuelle Wargon (tiens, ça sonne un peu comme...) la nouvelle secrétaire d’État à l’Écologie.
Tout ça parce qu’on ose lui reprocher d’avoir défendu l’huile de palme lorsqu’elle bossait comme lobbyiste en chef pour Danone.

Faits d’hiver : "Selon que tu seras... !"

le 19 octobre 2018
par Jean-Marc Raynaud


Où est encore parti l’homme aux semelles de vent ?

le 16 octobre 2018
par Pat de Botul


Viellir en anarchie !

le 14 octobre 2018
par groupe Graine d’Anar


l’illusion démocratique

le 14 octobre 2018
par Michel D.


L’écologie : cause des riches ou des pauvres ?

le 14 octobre 2018
par Jean-Pierre Tertrais