- Sélection du 11 novembre 2016 - Autres nouveaux arrivages -
Philosophie-sociologie
par Nestor Potkine le 11 novembre 2016

LA MORALE DE DONALD

Oui. Évidemment. Donald Trump n’a aucune morale. Mais les millions de personnes qui l’admirent en ont une. Discutable, mais réelle. Tout comme les adorateurs d’Erdogan, Sarkozy, Macron, Berlusconi, Poutine, Orban, etc. Ces manipulateurs, immoraux, quelle que soit la morale qu’ils prétendent admirer, jouent sur les sentiments moraux de leurs dupes. Moraux ? Les lecteurs et lectrices du Monde Libertaire s’écrient : « Mais non ! Sentiments tribaux ! Haine ra ...

Cinéma
par Christiane Passevant le 11 novembre 2016

Rester debout

Dans une situation désespérée, que faire ? Beaucoup tombent malades, se suicident… Mais à Barcelone, un collectif d’activistes issus du droit au logement crée la PAH (Plataforma de los afectados por las hypotecas) qui bientôt se développe partout en Espagne : lutter ensemble, s’entraider et occuper des appartements « libérés ».
...

Cinéma
par Jean-Pierre Garnier le 11 novembre 2016

On revient de loin – Opération Correa 2

Pierre Carles & Nina Faure

Équateur-France : mêmes combats ? À première vue, le rapprochement peut paraître inattendu. Quoi de commun, en effet, entre la France et un petit pays d’Amérique latine en voie de développement où le quart de la population vit encore de l’agriculture et dont l’économie dépend en partie de l’exportation de pétrole ? ...

Chroniques du temps réel
par bernard le 24 octobre 2016

Autour d’une pizza

« Bon, on a fini par te coincer alors va falloir que tu nous dises ce qu’on veut entendre… »
L’homme, poings fermés, regarde l’homme recroquevillé sur sa chaise.
« Bien, puisque Monsieur s’enferme dans son mutisme, nous s ...

BRÈVES DE COMBAT
> ZADs

Manifestation anti-nucléaire à Bure

le 18 juin 2018 | PAR Pinou
Samedi 16 a eu lieu une manifestation à Bar Le Duc, préfecture de la Meuse, contre le projet de poubelle nucléaire mené par l’Andra et Cigéo. Cette manifestation a rassemblé 3500 personnes dans une ambiance festive et offensive (plusieurs vitres de sous traitants et autres complices du projet, ainsi que quelques banques et symboles d’oppressions ont été tagués ou détruites). Quelques affrontements avec les flics ont eu lieu (3 blessé.e.s et 7 interpellations côté manifestants) avant l’arrivée, où s’en est suivi prises de parole et spectacle. Toutes les infos de cette manif ici : https://manif-est.info/Journee-de-mobilisation-du-16-juin-2018a-Bar-le-Duc-657.html

Après l’Espagne, des migrants de l’Aquarius accueillis en France... Mais sous conditions !

le 18 juin 2018 | PAR PAT DE BOTUL
Ce dimanche, à Valence en Espagne, des milliers de citoyens se sont rassemblés pour accueillir les réfugiés abandonnés en mer par les dirigeants d’une Europe xénophobe et meurtrière...Rescapées, avec plus de 600 autres exilés africains, d’une journée entière passée sur un canot pneumatique à la dérive, des femmes ont été prises en charge par les sauveteurs de SOS Méditerranée, il y a plus d’une semaine. Avant de pouvoir enfin poser le pied sur une terre hospitalière, elles ont dû attendre et naviguer plus de 1 500 kilomètres, à bord du navire de l’ONG, empêché dimanche dernier d’accoster en Italie par le ministre de l’Intérieur xénophobe, Matteo Salvini. Parmi ces femmes africaines en liesse qui, pendant plus d’une semaine, ont dû faire face à une mer parfois démontée, certaines sont enceintes, d’autres souffrent de brûlures : toutes viennent de connaître l’enfer libyen. À terre, près 2 000 citoyens espagnols solidaires se sont rassemblés sur le port de Valence pour accueillir ces 630 réfugiés épuisés et proposer leurs services aux associations pour traduire, soigner, nourrir, habiller leurs hôtes sauvés des eaux. « Bienvenue chez vous ! » pouvait-on lire en plusieurs langues sur une banderole accrochée à proximité du lieu d’amarrage. Macron, dans un geste ambiguë a accepté d’accueillir des migrants de l’Aquarius "après examen de leur situation".... Tout un programme ! Heureusement, pour compenser un peu ce marché de dupes, hier, la marche solidaire pour les migrants, partie le 30 avril de Vintimille, est arrivée à Paris. Des manifestants on marché avec eux de la gare d’Austerlitz à Bastille pour réaffirmer solidarité et protection des migrants.