DERNIERS ARTICLES POSTÉS
Chroniques du temps réel
par Jean-Marc Raynaud le 15 avril 2019

Une mandoline pour Pierre

Pierre Patoz habite Domino. Un petit village de l’île d’Oléron. Depuis toujours il nous enchante, seul ou avec deux amis, en jouant de la mandoline dans sa cour (qui donne sur la rue) ou au café-presse Le Gaulois juste en face de chez lui.
Pierre a 93 ans. ...

Chroniques du temps réel
Religions et autres mythes
par Pat de Botul le 15 avril 2019

Délire papal : pour Benoît XVI, la pédophilie dans l’église est due à Mai 68 et à l’absence de croyance en dieu !

Benoît XVI vient de publier dans la revue chrétienne allemande Klerusblatt, les raisons [profondes !] de la pédophilie dans l’église. Pour le pape, qui va fêter ses 92 ans, la pédocriminalité est due à « l’absence de Dieu et au changement dans la morale sexuelle à partir des années 1960".
Voici ses propres termes : "La révolution de 68 a fait de la pédophilie quelque chose de permis et d’approprié. Pourquoi la pédophilie a-t-elle atteint de telles ...

Actus anarchistes
par Groupe Salvador Segui le 15 avril 2019
Histoire
par Ramon le 9 avril 2019

Colloque: L’UTOPIE EN EXIL, 80 ans d’exil politique espagnol

RAPPEL: 10 avril de 18 à 20h30
1939-2019, l’utopie en exil
COLLOQUE

Le parcours des antifascistes espagnols, la lutte antifranquiste et la continuité de l’utopie dans l’Espagne contemporaine : ...

Antisexisme
par Odile le 8 avril 2019

Petites histoires d’amour dans la chaleur de nos foyers

Et si nous revisitions un peu , chères sœurs de misère, ce fantasme romantique de l’homme aimant, protecteur, tendre, doux que l’on nous sert depuis des décennies, toujours aussi vivace dans notre imaginaire actuel, cette soupe indigeste agrémentée d’un ragoût religieux et patriarcal, dans laquelle nous infusons ad nauséam depuis notre plus tendre enfance, ce prince charmant, au final bien incapable de répondre à cet idéal, censé nous apporter un bonheur éternel, qui, pour l ...

Les articles du ML papier
par Johan Algol le 8 avril 2019

Mon printemps de poète – slam « jaunisant ».

Hé Manu,
Entends-tu
Les Gilets Jaunes
Vénèrs
Qui cet automne
Et cet hiver
Tonnent
Leurs colères
« Basta de Jupiter
Assez de Castaner »
Marre du cancer
Toutes taxes
Marre de la pompe à finances
Marre du « clivage » de classe.

Hé Manu
Entends-tu
« Macron démission »
Que nous crions
A l’unisson.
Tu ne nous feras pas taire
Nous l ...

Les articles du ML papier
par Azelma Sigaux le 8 avril 2019

Le Jaune, le Bleu et le Truand

Cela faisait des lustres que le Truand truandait. Mais cette évidence n’apparaissait pas comme telle pour tout le monde. Il faut dire que le Truand avait lui-même succédé à un autre truand. Un truand à visage découvert. Celui-là, à l’inverse, avançait masqué. Grimé derrière une définition qu’il brandissait comme un étendard sanglant d’imposture : « démocratie ».
...

Chroniques du temps réel
Actus anarchistes
par groupe Kropotkine le 8 avril 2019

Rencontres d’avril dans l’Aisne

Pour ce mois d’avril le groupe Kropotkine vous propose 2 rencontres : ...

Brèves de combat

> Nouvelles internationales

Le Sultanat de Brunei commence à appliquer la Charia contre les homosexuel.les et les personnes adultères

le 31 mars 2019 | PAR Pat de Botul
Dans ce riche petit état pétrolier d’Asie du Sud-Est, l’introduction de la charia a commencé à être appliquée depuis 2014, contre les citoyen.ne.s homosexuel.les, condamné.e.s à la lapidation et fouetté.e.s à mort.
La nouvelle législation de Brunei, situé sur l’île de Bornéo, prévoit aussi la peine de mort en cas d’adultère et l’amputation d’une main ou d’un pied pour vol, et ce, malgré l’opposition des défenseurs des droits humains...
> Nouvelles internationales

Etats-Unis : la Géorgie vote une loi anti-avortement la plus contraignante du pays

le 31 mars 2019 | PAR Pat de Botul
Les députés de l’État de Géorgie, dans le sud des États-Unis, ont voté une loi anti-avortement, la plus contraignante du pays en matière de période possible d’intervention. Le Parlement de cet état conservateur et religieux, a voté l’interdiction de l’interruption volontaire de grossesse (IVG) dès la détection d’un rythme cardiaque chez l’embryon, possible à partir de la sixième semaine de grossesse (sauf en cas de complications médicales, mais pas pour les victimes d’un viol et d’un inceste)...
Les associations de défense des droits humains dénoncent un texte interdisant l’avortement avant que la majorité des femmes n’apprennent leur grossesse. Cette loi, dite "du battement de cœur », a déjà été votée dans plusieurs États américains, comme le Kentucky et l’Iowa, où elle a toutefois été immédiatement bloquée par des juges. Le 20 mars, le Parlement du Mississippi l’a également adoptée.
Pourtant, la Cour suprême avait légalisé l’avortement aux États-Unis en 1973, jugeant que les femmes pouvaient avorter tant que le fœtus n’était pas viable. Au-delà, chaque État pouvait restreindre ou interdire les avortements, sauf si la vie ou la santé de la mère était en danger. Mais, l’arrivée de deux juges nommés par Donald Trump à la Cour suprême a fait basculer l’institution dans le camp conservateur, nourrissant les conjectures sur une possible évolution de cette jurisprudence...
> Chroniques du temps réel

froid dans le dos

le 28 mars 2019 | PAR bernard
Si de nouveaux attentats surviennent, un Français sur deux est d’accord avec l’idée de nommer, de manière temporaire, un militaire à la tête du pays, selon ce sondage Odoxa réalisé en février auprès de 1 002 Français et commandé par l’éditeur JC Lattès à l’occasion de la sortie le 1er mars du roman "Article 36" d’Henri Vernet, livre qui raconte comment le président de la République fait appel à un général populaire pour en finir avec le terrorisme et des désordres en France.
"Je me suis rendu compte qu’il y avait en France la possibilité de proclamer l’état de siège avec l’article 36 de la Constitution, c’est-à-dire un recours à l’armée. » a déclaré au Point l’auteur, journaliste au Parisien.
On nous rejoue Le sale air de la peur...
> Nouvelles internationales

bruit de vieilles bottes

le 28 mars 2019 | PAR bernard
Le président du Brésil, Jair Bolsonaro, a ordonné lundi que soient organisées « les commémorations qui se doivent » pour le 55e anniversaire du coup d’État du 31 mars 1964 qui avait installé une dictature militaire de 21 ans, a annoncé son porte-parole. Interrogé sur ce que recouvraient ces célébrations, il a répondu : « Ce que les commandants choisiront dans leurs garnisons, et dans le contexte dans lequel elles doivent être réalisées. »
« Le président ne considère pas le 31 mars 1964 comme un coup D’État militaire. Il considère que la société rassemblée, sentant le danger que le pays était en train de vivre », a réussi ce jour-là en unissant «des civils et des militaires, à récupérer le pays et le remettre en marche».
Bonjour les sondés prêts à mettre un militaire à la tête de la France…
> Antisexisme

Les insultes homophobes dans les stades de foot "font-elles partie du folklore" ?...

le 27 mars 2019 | PAR Pat de Botul
La ministre des sports est sortie outrée du dernier match PSG/OM, après avoir entendu les insultes homophobes de certains supporteurs parisiens.
Mais, pour Nathalie Boy de la Tour, la présidente de la Ligue de Football professionnel, interviewée dans un quotidien, ces insultes homophobes : «C’est le folklore, le folklore du foot… J’assiste à plus de 50 matchs par an. Ce sont des propos qu’on entend régulièrement. Ça ne veut pas dire qu’ils sont acceptables, mais ils font partie de l’expression d’une ferveur populaire qu’il faut prendre comme telle.» Et, ce qui a provoqué la colère de l’association SOS Homophobie, elle a ajouté : «Je ne dédouane pas ce qui s’est passé. Mais quand on parle de chants homophobes, pour beaucoup de supporteurs cela fait partie du folklore. Je ne suis pas en train de dire que ça doit le rester, mais c’est une réalité. La majorité des supporteurs n’ont pas l’impression de blesser. Donc le travail d’éducation est important à faire pour montrer que derrière les mots, on peut faire souffrir quelqu’un qui se sent attaqué. Et ça, ce n’est pas acceptable.»
Et si ce "travail d’éducation", Nathalie Boy de la Tour commençait par le faire sur elle-même ?!...
> Dans un sale État

Le Pandraud le l’année

le 25 mars 2019 | PAR bernard



" Quand on est fragile, qu’on peut se faire bousculer, on ne se rend pas dans des lieux qui sont définis comme interdits et on ne se met pas dans des situations comme celle-ci" dixit Macron à propos de Geneviève Legay, la manifestante pacifiste grièvement blessée à Nice.
Décembre 1986, Robert Pandraud, ministre délégué à la sécurité, avait dit froidement : « Si j’avais un fils sous dialyse, je l’empêcherais de faire le con la nuit ». Il commentait la mort de Malik Oussekine, mort sous les coups de policiers au cours d’une manif.
Comme quoi, le terrorisme d’État, c’est indémodable…
> Dans un sale État

Crosse en l’air !

le 23 mars 2019 | PAR bernard
Gilets jaunes, acte 19. L’armée n’est "en aucun cas en charge du maintien de l’ordre et de l’ordre public", a affirmé le président Emmanuel Macron. Nous voilà rassurés!...
Le gouverneur militaire de Paris, le général Bruno Leray, avait indiqué vendredi à France info que "les consignes sont extrêmement précises": les militaires "ont différents moyens d’action pour faire face à toute menace. Ça peut aller jusqu’à l’ouverture du feu", dans les cas où "leur vie ou celle des personnes qu’ils défendent est menacée". Toujours rassurés ?
Mais donc, s’ils ne sont pas là pour le maintien de l’ordre et de l’ordre public, dixit Manu qui n’en est pas à une (Ma)cronnerie près, ils sont là pour quoi ?
"La lutte contre le terrorisme est l’unique vocation du dispositif Sentinelle et des soldats que nous déployons dans ce cadre" a précisé le Premier ministre.
En espérant qu’il n’y aura pas des manifestants assoiffés en train de crier : "Allez, au bar !", avec le bruit des grenades ça peut être mal interprété...
> Chroniques du temps réel

Tri sélectif des données d’une info...

le 17 mars 2019 | PAR bernard
Un couple de lesbiennes se fait agresser à Lyon. Une sale agression homophobe de plus.
Dans le couple de lesbiennes, il y a une gendarme en civil et là, la plupart des journaux dérapent et s’éclatent dans les titres : "Lyon, agression sauvage d’une gendarme et de sa compagne", "violente agression d’une gendarme et de sa compagne" la prime revenant à Var matin : "Une gendarme et sa compagne violemment agressées par une bande de jeunes filles à Lyon"
France info : "Lyon : une gendarme et sa compagne victimes d’une agression présumée lesbophobe"
Vous comprenez Monsieur Michu, si on peut donner un coup de main aux forces de l’ordre trop mal aimées, montrer du doigt les bandes de jeunes surement d’une cité à problèmes en minimisant le côté homophobe...
> Nouvelles internationales

Iran : femme debout !

le 16 mars 2019 | PAR Pat de Botul
Nasrin Sotoudeh, une avocate iranienne déjà en prison depuis juin dernier vient d’être condamnée à 33 ans de prison et 148 coups de fouets !
Son "crime" ? Elle défend les prisonniers politiques et d’opinion, les femmes qui refusent le voile, et se bat contre la peine de mort. Et tout simplement d’avoir représenté (légalement et littéralement) les centaines de citoyens iraniens emprisonnés, menacés, torturés et harcelés pour avoir voulu exercer leur droit fondamental à la liberté d’expression et à la dignité... (Source : Le Courrier international).


> Nouvelles internationales

Algérie : les Algériens ne veulent plus lâcher pas la rue !

le 16 mars 2019 | PAR Pat de Botul
La nomination d’un Premier ministre issu de la précédente équipe gouvernementale, dans laquelle il occupait alors le poste de ministre de l’Intérieur, ne coïncide pas vraiment avec la volonté de rupture réclamée par la population pour l’instauration d’une transition démocratique !
Mais plus encore, la question de l’inconstitutionnalité de la prolongation du mandat présidentiel fait débat au sein des juristes et des constitutionnalistes du pays. La date butoir du 28 avril, qui correspond à la fin officielle du quatrième quinquennat du président Bouteflika, place ce dernier dans une situation d’irrégularité juridique évidente, difficile à justifier sur un plan légal.
En attendant, les appels à manifester se multiplient à travers le pays. Le mouvement social, né au lendemain du 22 février, jour de la première grande manifestation spontanée dans la capitale, tente de s’organiser.