Les articles du ML papier > L’avocat réclame justice.
Les articles du ML papier
par jacques Lesage de La Haye le 18 juillet 2022

L’avocat réclame justice.

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=6629

Article extrait du Monde libertaire n° 1840 de juin 2022




Pierre Lumbroso est encore jeune, bien qu’il soit déjà un ténor du barreau. Son livre, Je réclame justice, paru chez l’Harmattan, se déclare, en sous-titre, un Plaidoyer pour une justice humaine.

Il démarre immédiatement avec une affaire exemplaire, celle de Julie, agressée au couteau par son mari et handicapée à vie. Le récit est accablant. L’instruction du dossier est inhumaine. La victime est traitée comme si elle était coupable. Ses enfants sont placés en famille d’accueil. Ils sont quasiment orphelins de leur mère et de leur père, d’autant plus que ce dernier est en prison. Ils sont totalement détruits. Sous couvert de justice, nous assistons à une série de règlements de compte.
L’auteur poursuit avec le récit de véritables bavures.
Shaoyao un chinois qui vit en France depuis vingt ans, est abattu d’une balle en plein thorax, alors qu’il ouvre sa porte aux policiers. Le tireur expliquera qu’il s’est cru menacé, parce que Shaoyao tenait à la main une paire de ciseaux qui lui permettait de découper du poisson.
Pierre Lumbroso, à l’occasion, rappelle que des policiers ont assassiné rue Monsieur Le Prince le jeune Malik Oussekine, en 1986, lors d’une manifestation organisée par les étudiants.
Malheureusement, cela ne s’arrête pas là. Le livre évoque aussi l’affaire Abdelkader Ghedir. Victime d’une bavure policière, ce jeune homme vit en fauteuil roulant et a besoin d’une aide permanente pour le moindre de ses gestes. L’auteur des faits n’a jamais été condamné. A Aulnay-sous-Bois, en 2017, Théo est violé par un policier qui, à l’aide d’une matraque télescopique, l’agresse d’une pénétration anale.
Rappelons Cédric Chouriat, coursier plaqué au sol par quatre policiers et mort des suites d’une fracture du larynx et d’un arrêt cardiaque. Retenons encore Michel Zecler qui, à l’entrée de son studio de musique, est massacré par une équipe de policiers. Nous sommes nombreux à avoir vu ce reportage à la télévision. S’il n’y avait pas eu la caméra, nous aurions eu droit au concert de justifications selon lequel le musicien avait provoqué et frappé les représentants de l’ordre.
La France a également été interpellée par le Haut-Commissariat aux Droits de l’Homme des Nations Unies pour trois ressortissants d’origine africaine, François Bayiga, Traoré Adama et Théo Luhaka. Nous ne pouvons ignorer qu’il existe un racisme évident des forces de l’ordre.

Après les attentats des islamistes radicalisés, l’état d’urgence a été mis en place dans notre pays. Après celui du Bataclan, le 13 novembre 2015, qui a fait 150 morts et quatre cent treize blessés, la France est restée en état de choc. Le danger de l’état d’urgence est d’anéantir nos valeurs laïques et républicaines. Les contrôles à l’entrée du nouveau Palais de Justice incluent aussi les avocats comme s’ils étaient l’objet des soupçons de l’État. Il existe des rentrées séparées pour les avocats et les magistrats…

La déshumanisation s’aggrave depuis la mise en place d’algorithmes.
L’un d’entre eux développé par la compagnie américaine Northpoint montre des enjeux raciaux. Chez les non-récidivistes, 42% des noirs sont classés à risque pour 22% des blancs. L’intelligence artificielle a donné naissance à la « machine Learning », qui donne un jugement unique et déshumanise la justice.

Le Conseil de Défense a permis au Président de la République de prendre des décisions relatives à la pandémie. Cela joue sur les peurs les plus actuelles de la population et permet de rivaliser avec celles de l’extrême-droite sur les immigrés et les extrémistes religieux. La fermeture des préfectures a verrouillé davantage cette politique.
Pierre Lumbroso s’est « toujours battu pour un idéal de liberté et le respect des droits humains ». C’est pourquoi il continue à plaider et réclame justice.

Jacques Lesage de La Haye


Je réclame justice ! Plaidoyer pour une justice humaine. Pierre Lumbroso. L’Harmattan. Mars 2022.

PAR : jacques Lesage de La Haye
SES ARTICLES RÉCENTS :
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler