Chroniques du temps réel > Virus & Puce
Chroniques du temps réel
par Ced le 12 avril 2020

Virus & Puce

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=4691



Pour lutter efficacement et définitivement contre le virus
Le Ministre des Libertés publiques a trouvé une astuce :
Implanter chez le sujet masculin une puce
En sous-cutanée, à même le prépuce.

Au sein du gouvernement, l’idée a fait consensus
« Le nec plus ultra pour nos aînés et nos fœtus.
Un bijou de technologie, un véritable Stradivarius
La solution idoine quel que soit votre rhésus
».

Le tatouage à Auschwitz et le fer rouge en Afrique
Avaient déjà fait la preuve de leurs vertus thérapeutiques.
L’électronique, elle, ouvre des horizons fantastiques
Pour la surveillance des échappées anarchiques.

« On va pouvoir guérir de la peur panique
Promet le secrétaire D’État aux Relations traumatiques.
Dans le cadre d’un régime bellement démocratique
La priorité est d’assurer la tranquillité publique.
»

***
« Euh ! De quel virus traite-t-on en pratique ? »
S’interrogent quelques outrecuidants critiques.
Cessez donc, leur rétorque-t-on, avec vos observations chiatiques
Voulez-vous embrasser le sort des opposants politiques ?

« La lutte contre le mal est un impératif catégorique »
Assène-t-on à la plèbe à grands coups de rhétorique.
Chacun est appelé à un élan patriotique :
« Restez chez vous sinon... gare aux flics ! »

Et les femmes, demandez-vous en question bonus ?
Quid de la prise en charge de leur coronavirus ?
L’État répond encore Traçabilité, Géolocalisation et Stimulus
Le Président, lui, s’enorgueillit de grimper le col de l’utérus.

C’est peu dire que propagande et prospectus
Invitent à acquiescer, applaudir et donner quitus.
Mais, en résumé, on l’aura tous dans l’anus
Si on se laisse sagement récurer les sinus.

Ced
PAR : Ced
SES ARTICLES RÉCENTS :
Flicage au sol
Géolocalisation
Confiné… dans la rue
L’amour ou la vie
Une bonne guerre pour en finir
Prise de conscience au temps du confinement ?
Petits conseils entre amis
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler

1

le 14 avril 2020 10:23:14 par Anonymous

Sexiste et homophobe.

2

le 14 avril 2020 12:12:43 par François-Georges

Je préfère de loin Victor Hugo, mais définir ce texte de sexiste et homophobe relève du commentaire de dame patronnesse bien pensante. Une cure de Georges Brassens serait fort thérapeutique pour notre "Anonymous"

3

le 22 mai 2020 13:25:43 par Jamb

Non, ce n’est pas Hugo - mais Houellebecq pas plus ;
Jacques Prévert bientôt : la graine est dans l’humus !