Actualité de Radio Libertaire > Underground et contre-culture en Catalogne dans les années 70
Actualité de Radio Libertaire
par Daniel Pinos le 27 février 2022

Underground et contre-culture en Catalogne dans les années 70

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=6269

Espagne, années 70, toute une génération a cessé d’avoir peur de la dictature.

Bientôt sur Radio libertaire, un reportage intitulé "Underground et contre-culture en Catalogne dans les années 70".




En coordination avec l’ami Tomás Ibañez, nous avons interviewé 3 importants acteurs de la renaissance de la CNT et du mouvement libertaire en Catalogne dans les années 70. Pepe Ribas est le commissaire de l’expo, il a été militant de la CNT et animateur de la revue contre-culturelle et libertaire "Ajoblanco". Manel Aisa a été secrétaire à la communication de la CNT dans les années 70 et anime aujourd’hui l’Ateneo Encyclopédico Popular de Barcelone. Francesc Boldú fut secrétaire à la communication de la CNT dans ces mêmes années. Ces trois jeunes gens de l’époque ont été les chevilles ouvrières des "Rencontres internationales des Journées libertaires de Barcelone" qui regroupèrent 500 000 personnes en juillet 1977.
Le reportage est illustré par de nombreuses pages musicales avec Pink Floyd, Nico, les Stones, mais aussi avec des groupes catalans de ces années de feu pour toute une partie de la jeunesse qui se libérait de la dictature. Nous avons choisi aussi des textes lus de Roberto Bolaño, Alen Ginsberg, Pepe Ribas et d’autres écrivains catalans. L’ami Serge Utgé-Royo a participé au doublage en voix off.


"Underground et contre-culture en Catalogne dans les années 70"
. C’est aussi le titre d’une grande expo qui a lieu actuellement à Barcelone.
L’exposition, avec plus de 700 pièces, offre un regard exhaustif et jusqu’ici inédit sur les protagonistes et les mouvements sociaux et culturels d’une période transcendante. Les années 70 furent des années où l’utopie, l’enthousiasme et la créativité de toute une génération a bouleversé la Catalogne et a remis en question l’austère régime franquiste, son immobilisme et sa répression. Elles réveillèrent l’esprit créatif, révolutionnaire et libertaire de toute une génération.
Divisée en différents domaines thématiques, elle documente l’émergence des communautés, le féminisme, l’homosexualité, le psychédélisme, les luttes ouvrières, l’antimilitarisme, l’écologie, la spiritualité, la musique, la poésie, les arts d’avant-garde, les bandes dessinées et les fanzines, parmi de nombreuses autres références.
PAR : Daniel Pinos
SES ARTICLES RÉCENTS :
Le gouvernement espagnol vend le territoire sahraoui en échange de gaz et de frontières blindées
Grève illimitée des travailleurs de la métallurgie en Andalousie
un « cadeau aux patrons »
Espagne : Appel à la grève
Tilo Koto
L’anarchisme et la République en Espagne (1e partie)
L’anarchisme et la République en Espagne (2e partie)
L’anarchisme et la République en Espagne (Partie 3)
Manifestations pour la libération du rappeur Pablo Hasel (Espagne)
Cuba : Manifestation devant le ministère de la culture pour protester contre la répression contre les artistes du mouvement San Isidro
TIEMPO DESPUÉS
Le Chili s’est réveillé
Los silencios. L’écho du conflit colombien
Carmen et Lola : Femmes, gitanes et lesbiennes
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler