Littérature > Une autre vision sur la Russie et l’URSS
Littérature
par Sylvain Boulouque le 18 juillet 2022

Une autre vision sur la Russie et l’URSS

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=6627



L’ouvrage de Jil Silberstein constitue une contre histoire de la Russie et de l’URSS. Il se donne pour objectif à travers la vie de quatre opposants aux tsars puis au régime communiste de montrer la continuité des résistances à l’absolutisme.

Dans un récit discontinu sur le plan chronologique, il commence par l’itinéraire du dissident Anatoli Marchenko. Ce dernier a rejoint en 1958 la dissidence et collecte des informations puis dénonce dans son livre Mon témoignage le maintien du système concentrationnaire post-stalinien pour les opposants politiques. Condamné à deux reprises, il meurt en prison en 1986.
Il est suivi de Mikhaïl Lermotiv, le poète jugé impertinent par Nicolas Ier lorsqu’il publie en 1837 un texte dénonçant la mort de Pouchkine dans un duel aux circonstances troubles. En 1841, Lermontov meurt dans des circonstances analogues, devenant l’un des symboles de l’opposition à l’autocratie.
Il poursuit son sa galerie de portrait par celui de Victor Serge, l’ancien libertaire rallié au pouvoir bolchevik en 1917 avant de rompre en 1927 et d’être emprisonné puis expulsé d’URSS en 1935. Serge devenant l’un des principaux informateurs sur le sort tragique des opposants à Staline.
Il clôt son récit sur Vladimir Tan Bogoraz, un révolutionnaire du temps des tsars. Né en 1865, il adhère au groupe populiste Narodnaïa Volia. Il passe au total 11 ans en prison avant de prendre le chemin de l’exil pour devenir ethnographe et de revenir en URSS où il devient enseignant à l’Université de Petrograd / Leningrad avant d’être fusillé pendant la grande terreur en 1936.




Son roman préfacé par Jil Silberstein inédit en français vient d’être publié en français. Il est issu son expérience lors de sa relégation en Sibérie. Sous la forme d’une fiction Vladimir Tan Bogoraz décrit des conditions de vie d’une extrême rudesse, où alterne les moments de solitude et la fraternité entre prisonniers. La Perdition est un lieu qui ne figure pas encore dans les relevés topographiques. Terre lointaine et hostile, la Kolyma n’est pas encore l’immense camp de travail à ciel ouvert du temps de Staline. Les détenus peuvent se mouvoir. Ils sont comparés à des Robinson seuls au milieu de nul part. Néanmoins, les relégués vivent au contact des populations locales. Ils conservent une sociabilité. Ils partent à la chasse pour manger, se vêtissent de peaux d’animaux et parfois boivent de manière disproportionnée. C’est dans ces contrées qu’il commence à se passionner pour l’ethnologie au point de devenir le fondateur de ce champ de recherche en Russie.

Jil Silberstein ne traite pas seulement des héros d’hier. Il évoque les figures contemporaines de la résistance à Vladimir Poutine. Hommage aux équipes de Mémorial, l’association de défense des droits humains qui combat aussi pour le rétablissement de la vérité sur le passé soviétique tentant de dresser la liste la plus complète possible des camps et du nombre de déportés et assassinés par le régime soviétique. Il propose des rencontres avec ses animateurs, femmes et hommes qui au risque d’arrestations et de longues peines de prison continuent à se battre pour que triomphe la vérité sur cette histoire sanguinaire, à l’image de l’historien Iouri Dmitirev, âgé aujourd’hui de 74 ans qui a découvert les charniers ouverts par le NKVD pour cacher ses forfaitures. Dmitriev vient d’être condamné sous un faux motif à quinze ans de prison.
Mémorial est depuis le 24 décembre 2021 interdit en Russie. Les derniers Mohicans continuent le combat. Un bel hommage.



Sylvain Boulouque

Voyages en Russie absolutiste. Vie et mort de quatre opposants. Jil Silberstein. Noir sur blanc 2022 852 p. 28 €
Récits de la perdition, Vladimir Tan Bogoraz. Éditions des Syrtes 2022 318 p. 23 €


PAR : Sylvain Boulouque
SES ARTICLES RÉCENTS :
A propos de Perón
Une double proposition de lecture
Deux livres
Rédac sur les réacs
Vous me trouverez bien un complot ?
C’est dans la rue...
Des nouvelles de Debord
Le refus de Camus
Rêveur d’anarchie…
Femmes de l’extrème droite
Vox populiste
BD r’portage
Общая положительная оценка, товарищ Жорж ?
Le menteur d’histoire
Flora Tristan, aventurière de l’émancipation
Se rappeler de Michel Morphy
Soyons féroces avec les bouffeurs d’hostie
Au travail !
Emma
Emile
Portraits de staliniens
La mémoire d’un vaincu ?
Les filles du Kurdistan Une révolution féministe
Joe Hill
Terreur d’État en URSS
Francisco Ferrer, assassiné par l’Église avec la complicité de l’État
Le coin-lecture du 15 mars
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler