Les articles du ML papier > De l’instruction en famille
Les articles du ML papier
par Jean-Marc Raynaud le 30 mai 2021

De l’instruction en famille

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=5711

Article extrait du Monde libertaire n°1827 d’avril 2021



Illustration Lison

L’article 21 du projet de loi « Confortant les principes de la République » restreint le droit à l’instruction en famille en le soumettant à autorisation préalable. Mais si un droit peut être restreint, dès lors qu’il est soumis à autorisation préalable, est-il encore un droit ?

D’un droit soumis à un contrôle a posteriori…
En France, contrairement à ce que tout le monde croit, ce n’est pas l’école qui est obligatoire mais l’instruction. Et cette instruction peut être dispensée dans le cadre de l’école publique (gratuite et laïque), dans celui des écoles privées (confessionnelles catholique à 95 % et payantes bien que subventionnées - un comble – par la République) ou en famille. Dans tous les cas de figure, l’État contrôle si cette instruction est correctement dispensée. Mais c’est un contrôle a posteriori. C’est ainsi que, pour l’instruction en famille, si l’acquisition des savoirs fondamentaux est par trop insuffisante par rapport à la « norme » ou si les enfants évoluent dans un environnement sectaire, des mesures sont prises pour résoudre le problème. Donc, s’il y a, et il y aura toujours, des cas de figure olé olé voir dangereux pour les enfants, l’État rectifie très vite le tir. En clair, pour l’heure, l’instruction obligatoire se marie fort bien avec le droit de la concevoir de plusieurs manières, en toute liberté de choix.
Alors, pourquoi changer ce qui fonctionne ?

À un « droit » soumis à autorisation préalable.
Au niveau juridique tout cela ne tient pas la route une seule seconde, car cette mesure de contrôle a priori de l’instruction en famille, ne concernant pas l’instruction à l’école publique ou à l’école privée, est anticonstitutionnelle car portant atteinte à l’égalité des citoyens devant la loi. Pour que cette mesure soit compatible avec la constitution il conviendrait d’instaurer cette autorisation préalable à l’école publique et à l’école privée. Et là… Qui ne connaît des écoles publiques où certains enseignants conjuguent leur nullité au temps rance de la maltraitance ? Qui ne connaît des écoles privées confessionnelles où Père touche-touche sévit d’abondance ? Bref, au niveau juridique, tout faux !
Mais le gouvernement de Jupiterminator, qui n’en n’est pas à sa première bévue en la matière, se branle du Droit comme de sa première chemise. Nous sommes en guerre, aime-t-il à nous rabâcher. Et les valeurs de la République sont menacées dans le cadre de la seule instruction en famille. Ah bon, parce que les valeurs de la République ne seraient pas menacées dans les écoles cathos, et pas seulement intégristes, par des fakes news du genre la terre a été créée il y a 6000 ans par un soi-disant dieu ou par les pédocriminels qui y enseignent ?
On l’aura compris, ce contrôle a priori de l’instruction en famille qui sera une simple formalité administrative sans contrôle pour l’instruction dispensée chez Mr le comte, ne vise que l’instruction en famille musulmane et, dans la foulée, l’instruction en famille écolo gauchiste. Macron 1er de cordée pense, ainsi, moissonner dans les champs de l’extrême-droite en vue de la prochaine élection présidentielle. Beurk !
Quoi qu’il en soit, et il faut le répéter jusqu’à plus soif, un droit soumis à autorisation préalable n’est plus un droit. Juste le bon vouloir du pouvoir !

Et les droits de l’enfant dans tout ça ?
Si, pour toutes les raisons énoncées ci-avant, il convient de défendre mordicus le Droit à l’instruction en famille sans autorisation préalable mais avec, c’est normal, un contrôle a posteriori, il n’est cependant pas nécessaire de mythifier ce type d’instruction. Car il y a famille et famille. Perso, je ne suis pas mécontent d’avoir échappé à la mienne grâce à l’école publique où, pourtant, mes instits n’ont pas mégoté sur les coups de pied au cul et les baffes dans la gueule pour m’apprendre à lire, écrire, compter et… chanter la Marseillaise. J’y ai trouvé une sociabilité, un rapport aux autres, que je n’aurai pas eu dans le cadre étriqué de Ma famille. Et puis, à l’école publique, privée ou en famille, quid de la pédagogie pratiquée ? Quid de l’éducation qui y est dispensée ? Et puis, bordel de merde, il ne faudrait quand même pas, comme d’habitude, évacuer le problème de fond que constitue la question du statut de l’enfant dans la société. Mais, de quoi il cause ?
Au cas où vous l’ignoreriez, les enfants, qu’ils soient le fruit du hasard, de l’habitude, de l’erreur ou de l’amour… ne choisissent jamais de naître. Aussi, pourquoi seraient-ils la PROPRIÉTÉ de leurs parents ou de qui que ce soit ?
Il est marqué quelque part que nous naissons libres et égaux en DROITS. C’est beau comme du Rimbaud. Mais quid de ces soi-disant droits s’ils ne trouvent pas le terrain pour s’épanouir ? Si on ne met pas tout en œuvre pour que l’enfant n’appartienne qu’à lui-même !
Est-il besoin de le préciser, je n’ai pas la réponse à la question. Mais, du moins je me la pose. Et, en attendant, je me contente d’une école publique laïque et gratuite, d’écoles privées (confessionnelles ou non, mais pas subventionnées par la République) et de l’instruction en famille, dès lors que les TROIS sont soumis à contrôle a posteriori et non à autorisation préalable.
Pas terrible, comme conclusion ! Certes. Mais le président Mao, ce phare de la « pensée », ne disait-il pas que la révolution était une longue marche ?

Jean-Marc Raynaud
PAR : Jean-Marc Raynaud
SES ARTICLES RÉCENTS :
Agnosticisme et athéisme
De l’extrême lenteur ou De l’extrême précipitation De la « Justice » !
Action directe non violente
Détournements d’avions. Le bal des faux-culs.
Faits d’hiver : Non-assistance à personne en danger ?
Crise de foi : Camarade curé, sous la soutane tu restes un travailleur
Crise de foi : Pénurie de sable… En Arabie Saoudite
Faits d’hiver : Eau putride et balles en caoutchouc…métallisées !
Faits d’hiver : De l’indignation à géométrie variable !
Faits d’hiver. Le sort de Navalny entre les mains de Dieu ?
Par-delà le bien et le mal !
Faits d’hiver : Roméo ( 76 ans ) Et Juliette ( 83 ans ) !
AMNISTIE Hier, pour la Commune Aujourd’hui, pour le pays basque
La vie, la mort, l’amour
Crise de foi. Si même l’Église catholique ne croit plus en Dieu… !
Crise de foi. Tout fout le camp !
Faits d’hiver. Un nouveau virus chez les gendarmes, Les procureurs et les juges… La connerie !
« Maître de l’opportunité des poursuites » Bref voyage au pays de la justice bourgeoise
Faits de grand hiver. Chaud devant !
Faits de printemps : Tue ton patron !
Faits d’hiver : Là où tous puent… Un seul sent à peine mauvais !
Faits d’hiver : Sauver la République ?
Faits d’hiver : De l’instruction à domicile
Crise de foi : Fake news
Faits d’hiver : Confinement et santé publique !
Faits d’hiver. Affreux, sales et méchants… Et cons !
Du non intérêt de construire le communisme libertaire …dans un cimetière !
Faits d’été : Un métier non essentiel !
Faits d’été : Je suis athée… Dieu merci !
Au pays du sophisme déconcertant
Faits d’hiver : Des gens d’armes et des gens !
Faits d’hiver : Désobéissance civile
Faits d’hiver : 17 octobre 1961… 17 octobre 2020. Tout un symbole !
Par delà le bien et le mal !
De la servilité judiciaire… Et de la lâchitude politique
Faits d’été : Arrêtez de toujours nous dire merci !
Faits d’hiver : Et maintenant écoutons !
Faits d’hiver : Mort sans ordonnance !
Faits d’hiver : 122 ans de prison !
Faits d’hiver : De la présomption d’innocence à géométrie variable !
Crise de Foi : Laissez venir à moi les petits enfants !
Faits d’hiver : De la « légitime défense » !
Faits d’hiver : Détresses respiratoires
Crise de foi. Un manque à gagner de 70% pour l’Église
Faits d’hiver : De la liberté d’expression Sous… le Macronavirus !
Faits d’hiver : Toujours demander à parler… Au chef !
Faits d’hiver : Pour enrayer l’épidémie Une seule solution
Faits de grand hiver : Chiens policiers un jour… Chiens policiers toujours !
Faits d’été : Quand les blacks blocs offrent leurs masques… Aux hôpitaux !
Faits d’hiver : Le confinement va être terrible !
Radio Paris ment. Radio Paris est allemand !
Quand des policiers détournent les armes… Des terroristes !
Faits d’hiver : Quand la France refusait de vendre des armes à … !
Avant-garde, lutte armée et processus de paix !
Cent mille coups d’épingle tuent plus sûrement… Qu’un coup de massue !
Faits d’hiver
God save Notre Dame
Une mandoline pour Pierre
Bref voyage au pays de la « justice » déconcertante !
Faits d’hiver : "Selon que tu seras... !"
Île d’Oléron, ni Dieu, ni maître, ni McDo
Actes de colloques sur la Grande Guerre
D’un municipalisme libertaire sans étiquette mais avec une réalité avoisinante!
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler