Luttes syndicales > Victoire !
Luttes syndicales
par Ramón Pino le 30 mai 2021

Victoire !

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=5706



22 mois de lutte. Ce fut long, mais les femmes de chambre de chambre de l’hôtel Ibis Batignoles ont tenu bon. Elles n’ont jamais rien lâché face au groupe Accor, le géant de l’hôtellerie. C’est la plus longue lutte jamais menée par la CGT-HPE (Hôtels de prestige et économiques). Démarrée en juillet 2019 la grève des salarié-e-s a connu deux temps : d’abord huit mois de grève, puis crise sanitaire oblige, chômage partiel, ce qui ne les a nullement empêchées de poursuivre régulièrement les rassemblements devant leur lieu de travail et les différents autres établissements appartenant au groupe Accor, pour revendiquer leur internalisation dans leur lieu de travail et en finir avec la sous-traitance, et en même temps (comme dirait l’autre) exiger la révision de leurs conditions de travail avec les augmentations salariales qui en découlent.
Le conflit perdurait d’autant plus qu’en raison de la crise sanitaire (toujours elle) et de ses conséquences (fermeture des hôtels et restaurants), le groupe Accor annonçait un plan de restructuration (social qu’ils disent) prévoyant des centaines de suppressions d’emploi.




Les négociations qui étaient bloquées depuis des mois ont finalement débouché ce mois de mai sur un accord entre STN (Sous-traitance nettoyage) le groupe Accor et le syndicat CGT-HPE. Si la sous-traitance n’est toujours pas supprimée (pas encore), les revendications salariales et les conditions de travail constituent une réelle victoire des salarié-e-s :
- augmentation des salaires de 250 à 500 euros par mois
- prime de panier de 7,30 euros par jour
- obtention d’une pause de 30 mn
- baisse des cadences : 3 chambres par heure au lieu de 3 et demi
(pour les grandes chambres la cadence descend à 2 par heure)
- tenues de travail fournies et entretenues par l’employeur (STN)
- installation d’une pointeuse pour comptabiliser exactement les heures
travaillées et en finir avec les heures supplémentaires non payées
- mise en place de deux délégués de site (avec 15 heures de délégation)




D’autres avancées aussi sur lesquelles nous reviendrons plus en détail dans le Monde libertaire version papier pour rendre compte de cette lutte, la plus longue, répétons-le, jamais menée par le syndicat CGT-HPE.

Ramón Pino
Groupe anarchiste Salvador Seguí


PAR : Ramón Pino
Groupe Salvador Segui
SES ARTICLES RÉCENTS :
Les retraités ne battront pas en retraite
Monoprix : Toujours en lutte
La précarité dans la rue
Certains ont la mémoire qui flanche
Les élections passent, l’exploitation demeure
Manif !
SOUS-TRAITANCE = MALTRAITANCE
Hôtel IBIS en grève
Secteur hôtelier : encore une victoire
UNITÉ OU RAVALEMENT DE FAÇADE
Anti-syndicalisme primaire
Casse-tête chinois en Espagne
anarcho-léninistes ( ?), anarcho-capitalistes (??), anarcho-collabos (!!)
MONOPRIX ST ANTOINE CONTRE LA REPRESSION SYNDICALE
Mort programmée de la distribution de la presse
La lutte de classe c’est ici
Retraités mais pas inactifs
Expulsions - inculpations
14-N : un pas en arrière, trois pas en avant
Eduardo Colombo (1929-2018)
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler

1

le 1 juin 2021 18:40:48 par Luisa

Très beau combat !
Félicitations et Admiration !