Arts et Spectacles > La lutte
Arts et Spectacles
par Evelyne Trân le 12 juillet 2019

La lutte

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=4122

Liste de petites consignes pour ceux qui n’en veulent pas



Commencer par apprivoiser les silences. Tracer des courbatures dans l’air. Mélanger une longue pensée, coupée en quatre morceaux à une grande mèche de cheveux au vent. Attacher l’œil à une ribambelle d’autres pensées qui remontent du puits et leur faire subir l’épreuve de l’étincelle. Dessiner une montagne avec des débris d’os. Mesurer le temps que met une tortue à s’approcher d’une bouteille de vin située au bout de la table. Devenir bref. Comparer le temps qu’il faut pour grimper l’escalier de la Tour Eiffel à celui nécessaire pour forcer une porte blindée. Laisser discuter un marteau avec son ombre. S’offrir au décalage de l’heure. Bafouiller. Oublier de comparer sa morve avec celle de son voisin. Se demander si le temps qui passe n’est pas un bandeau noir que l’on se met sur les yeux. S’étonner pour être prêt à rebondir. S’enivrer en essayant de lire « l’être et le néant » de Sartre jusqu’au bout. Choisir entre une feuille de laitue et une feuille de Kant. Rater son bac. Etre suspecté d’être contre-révolutionnaire. Chatouiller l’heure en regardant avec amour un ravet grand papivore des tropiques décortiquer à sa place une page du journal « la lutte ». Salut grand oncle ! Au final ne pas attendre d’être fusillé. Toujours regarder devant soi. Et puis zut ! Chut ! Allez, soyons braves, soyons économes, laissons passer le poète, grand tricheur devant l’éternel !


Evelyne Trân
PAR : Evelyne Trân
SES ARTICLES RÉCENTS :
Tout va bien
Page 57
théâtre : Sang négrier
Théâtre : CROCODILES -L’HISTOIRE VRAIE D’UN JEUNE EN EXIL
Théâtre : Europa (Esperanza)
Théâtre : Léo et Lui
THIAROYE - POINT DE NON RETOUR – d’Alexandra BADEA
"Pas pleurer"
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler

1

le 12 juillet 2019 17:58:48 par joaquim de Belley (01)

enfin un site militant qui garde une place pour la poésie. Merci.