Les articles du ML papier > Appel à participer à la 5e édition du Festival multimédia de créativité et d’art « Les Sans États »
Les articles du ML papier
par Laboratorio Anarchico Perla Nera le 10 juillet 2018

Appel à participer à la 5e édition du Festival multimédia de créativité et d’art « Les Sans États »

Article extrait du « Monde libertaire » n° 1793 de mars 2018
« Les Sans États » est « une sorte de cri dans le désert », « ponctuel comme un orage », « une dénonciation de l’État qui en casse certains plus que d’autres », selon les termes employés par Vittoria et Salvatore du Laboratoire anarchiste Perlanera à Alessandria dans le Piémont, en Italie, dans leurs échanges avec le comité de relation du Monde libertaire. Cette rencontre annuelle a connu sa première édition en 2014 : peinture, théâtre, poésie, photo, multimédia, concerts, performances et musique, le dernier des quatre jours étant consacré à un Festival de la chanson anarchiste avec la participation en 2017 d’Alessio Lega, Guido Baldoni, Paolo Pasi, Santo Catanuto, Davide Giromini, Francesco Perosi et Rocco Rosignoli pour la chanson d’auteur-compositeur, les bands Rancore, Kurkuma, Il Secolo Breve, Nuova Sinfonia, ainsi que le chœur Stazione Rossa ou l’orchestre international Jovica Jovic Balkan Orkestrar. Et cette année encore, nous écrivent nos compagnons, « nous espérons conquérir pour reprendre le nom du festival de la chanson anarchiste “notre heure de liberté” ». M.J.





2018 verra l’édition d’un rendez-vous à ne pas manquer pour qui, comme nous, croit que l’art et la créativité doivent être hautement liés à l’existant, pour qui cherche à exprimer des sentiments et des angoisses dans une démarche d’innovation et de changement social.

Nous demandons à tous ceux qui veulent participer à cette rencontre à thème d’y être fidèles : Les Sans États, à savoir la vie ce ces personnes qui, par choix (les rebelles et les anarchistes) ou parce que cela leur a été imposé, trouvent en l’État un ennemi et un oppresseur, des personnes qui vivent la marginalisation et/ou la misère, l’isolement et la répression constamment, au quotidien.

Des artistes nationaux et européens mais aussi d’outre-océan ont participé à la rencontre lors des éditions précédentes pour une mosaïque de propositions sur 3 ou 4 jours sans interruption dont les nombreuses pièces — expositions et présentations — forment, en un ensemble de mille instantanés, une image multimédia et aussi chromatique de la réalité actuelle la plus cachée, un acte de dénonciation et à la fois de lutte contre cet inquiétant présent.

Nous invitons tout un chacun à participer avec ses propres œuvres, théâtre, vidéo, musique, arts graphiques, sculpture, poésie, performance, musique, etc. A enrichir l’événement par une succession haletante pour donner vie à un festival où la créativité et l’art sont synonymes de convivialité et de communication.

Grâce au prix modique des repas, avec un menu original et savoureux, le festival a toujours eu un caractère agréable et convivial, le tout dans un lieu propre à la représentation d’un imaginaire créatif individuel et collectif et à la volonté d’être la dénonciation de la réalité actuelle et en même temps le germe d’une poussée subversive, une subversion en apparence abstraite (parfois même dans sa forme) mais dans le même temps extrêmement concrète car partant du constat critique de terrain.

Cette année aussi, comme lors des trois dernières éditions (2015, 2016 et 2017) se déroulera le Festival de la chanson anarchiste sous ses différentes facettes. En effet, pendant toute la journée de dimanche, on entendra de la musique d’auteur ou des chants traditionnels populaires et de lutte (interprétés par un ou plusieurs chanteurs ou par des chœurs) aux côtés de musiciens rock, punk, hip-hop ou d’autres genres, tous unis par des textes ou des musique dont l’approche sociale est anarchiste.





Nous invitons les personnes souhaitant participer en tant qu’artistes à nous contacter pour établir le programme au plus tôt car, pour des questions d’organisation, nous ne pouvons garantir la présence de tous. Nous vous demandons en outre de nous montrer les œuvres ou du moins de nous fournir leurs caractéristiques (dimensions, matériel, textes, etc.) avant le 8 avril. Le 15 avril, toutes les personnes disponibles sont invitées au Laboratorio Anarchico Perlanera (via Tiziano-Vecellio 2, Alessandria) où se tiendra, de 15 h 30 à 19 h 30, la dernière réunion pour l’organisation de l’événement : attribution définitive des espaces et des créneaux horaires, réalisation graphique de l’affiche et de la brochure.

Pour participer au Festival de la chanson anarchiste, il est nécessaire de nous communiquer les chansons que vous voulez chanter ainsi que les textes afin d’éviter que plusieurs personnes ne jouent le même morceau ou que des textes ne soient pas en rapport avec le thème. Les morceaux exécutés peuvent être au nombre de 5, jusqu’à 8, car nous devons garantir à tous de jouer. Nous avons pensé débuter à 10 heures (précises) du matin et poursuivre sans interruption jusqu’à minuit, la seule façon d’y arriver est de limiter les morceaux. Le temps dont nous disposons conditionne seul le nombre de participants ! Donc faites-vous connaître au plus vite !

Contact par tél. au +393474025324 (Salvatore) et par courriel : lab.perlanera@libero.it
PAR : Laboratorio Anarchico Perla Nera
(Traduction Monica Jornet.)
SES ARTICLES RÉCENTS :
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler