Dans un sale État > 5 balles et le silence
Dans un sale État
par Fab le 17 mars 2018

5 balles et le silence

Femme, noire, lesbienne, issue des favelas, réputée incorruptible, militante infatigable des droits humains, Marielle Franco est morte mercredi de 5 balles dans la tête. Dans une pays où la majorité des politiques sont corrompus, elle incarnait un espoir pour l’avenir, surtout dans les quartiers les plus pauvres. A 38 ans, à Rio, elle est tombée parce qu’elle l’ouvrait trop selon certaines personnes. Qui ? La police dont elle dénonçait les crimes et abus ? Les cartels de la drogue qu’elle désignait nommément comme empoisonneurs des favelas ? Des proches de Temer qui vient de lancer une opération fédérale d’une violence inouïe "contre les violences" justement, et que ne cessait de dénoncer Marielle Franco ? Nulle ne sait, et sans aucun doute l’enquête sera bâclée, comme souvent au Brésil. La liberté coûté toujours aussi cher.



PAR : Fab
SES ARTICLES RÉCENTS :
La caste des dirigeants vous remercie !
Ramadan et petites coupures
Au diable l’avarice !
Yemen, les armes tuent, la France se régale
Dissémination nucléaire
Faire commerce du corps des saintes
Se réjouir du Brexit ?
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler