Anti-capitalisme
Anti-capitalisme
par jihel le 26 octobre 2016

« Crosses en l’air ! »

Le 11 novembre 2016, les chorales révolutionnaires les Sans Nom (Nancy) et Les Mauvais Jours Finiront (Verdun) proposent trois concerts à Nancy et à Verdun. Elles seront accompagnées de choristes ami.e.s d’autres chorales de France et d’Europe. Entre autres, les ZAD Vengeurs (Amiens), la Lutte Enchantée (Marseille), Il Coro dei Malfatorri (Parme), Coro di Micene (Milan), les Barricades (Grenoble), la Barricade (St Étienne), Strawberry Thieves (Londres ...

Anti-capitalisme
par Anne Merlieux le 15 octobre 2015

Entretien avec Gilles Balbastre

Bernard Arnault (1ère fortune française et 13ème fortune mondiale), qui a déjà le quotidien Les Echos – le seul quotidien économique en France – a le projet de racheter Le Parisien. Aujourd’hui, le quotidien national le plus lu en France. Dassault (5ème fortune française) possède Le Figaro. Patrick Drahi (6ème fortune française) a constitué un empire avec Libération, L’Express, L’Expansion, L’Entreprise, et il est en train de ...

Anti-capitalisme
par Olivier Bouly le 15 novembre 2014

Diggers

Quoi de plus scandaleux dans ce monde à vendre que ce qui n’est pas monnayable ? Que ce qui n’apporte rien au PIB, et qui pourrait être au contraire un outil de transformation sociale ?

La sortie peut prendre plusieurs directions : la désertion de ces zones commerciales standardisées et insipides ; le glanage – sur les marchés ou dans les champs – ; le recyclage, en redonnant une seconde vie aux objets via, par exemple, les zones de gratuité ; la défense de gr ...

Anti-capitalisme
par Jean M. le 15 novembre 2014

La peur

Il y a une vingtaine d’années, on a vu disparaître peu à peu les concierges, remplacées par des digicodes. Un progrès ? Les digicodes, c’est vrai, n’épient pas vos allées et retours : ils se contentent d’en garder la trace. Les digicodes par ailleurs, ne distribuent pas le courrier et n’arrosent pas les fleurs. Plus tard, ils furent "perfectionnés", grâce à la caméra filmant celui qui sonne, à la porte. Ils n’arrosent toujours pas les fleurs, mais offrent pour pas cher ...

Brèves de combat

Agrocarburants : le scandale

le 27 février 2017 | PAR PAT DE BOTUL
L’État a réussi à imposer les agrocarburants, notamment pour le biodiesel, à base d’oléagineux, cœur de métier du groupe agro-industriel Avril (ex-Sofiproteol) dirigé, jusqu’à son tout récent décès, par Xavier Beulin, homme d’affaires, industriel, actionnaire, administrateur, lobbyiste, agriculteur et… président de la FNSEA... "Les industriels se sont émus de la faim dans le monde : Ils ont découvert de nouveaux aliments « verts » pour fournir une nouvelle pitance... aux automobiles ! Les moteurs peuvent ainsi se goinfrer d’agrocarburants à base de betteraves, de canne à sucre, de céréales, d’oléagineux. De grandes surfaces sont récupérées par déforestation ou par récupération de terres agricoles, produisant jusqu’alors de la nourriture pour les humains"... Groupe Gaston Leval de la Fédération anarchiste.

CETA : coup de poignard dans le dos

le 26 février 2017 | PAR PAT DE BOTUL
Le 1er avril l’accord économique et commercial global dit CETA entre "provisoirement" en vigueur entre le Canada et l’UE. Celui-ci n’a rien d’économique, social ou environnemental. Il comporte surtout une clause qui prévoit qu’en cas de litiges, les différends entre les parties signataires du Traité EU/Canada soient jugés par la Cour internationale d’investissement, une sorte de tribunal d’arbitrage permanent. Celui-ci permet aux investisseurs de passer outre le droit européen et national en faisant régler leurs différends par une cour spéciale dite Cour internationale d’investissement, qui remplace les tribunaux d’arbitrage qui font la loi dans les autres traités...

Ceta : encore un espoir à attendre des politiques ?

le 23 février 2017 | PAR PAT DE BOTUL
Plus d’une centaine de députés (Front de gauche, PS, EEL, etc.) ont déposé une saisine devant le Conseil constitutionnel, demandant "un examen détaillé de la compatibilité" de l’accord de libre-échange avec la Constitution. Il s’agit d’un nouveau recours contre le traité entre l’Union européenne et le Canada. Passer par le recours institutionnel va-t-il servir à quelque chose ?

Casser les cailloux

le 20 février 2017 | PAR PAT DE BOTUL
Le département du Haut-Rhin demande depuis le début du mois, aux prestataires du revenu de solidarité active (RSA), de travailler pour zéro euro quelques heures en échange du versement de leur allocation. Selon la CGT : "Le patronat en rêvait, le conseil départemental du Haut-Rhin l’a réalisée : la gratuité du travail". Pour rappel, il y a plus de cent ans, en 1902, Jack London rapportait comment à Londres on astreignait les "nécessiteux" à casser six cents kilos de pierre bénévolement en échange d’une soupe et d’une nuit à l’asile !... L’histoire n’est qu’une lamentable répétition.

L’Europe libérale vote le CETA

le 16 février 2017 | PAR PAT DE BOTUL
Le vote en faveur du CETA a confirmé la domination, au sein du Parlement européen, des partisans d’une Europe libérale favorisant les multinationales au détriment de l’environnement, de la santé, des droits sociaux et de la transparence démocratique. Le ralliement d’une majorité de sociaux-démocrates à la droite libérale et conservatrice, a assuré la victoire du oui...

Déchet

le 29 janvier 2017 | PAR PAT DE BOTUL
Selon la Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme (CNCDH), le TAFTA pourrait être profitable à l’économie européenne à hauteur d’une augmentation de 0,5% de son PIB... "Cela équivaudrait approximativement au prix d’un café par personne par semaine, mais qui ne sera pas équitablement distribué"... Autre motif d’inquiétude dénoncé par la résolution du CNCDH : le nouveau "système juridictionnel des investissements" (SJI), contenu dans le TAFTA et le CETA, pourrait avoir des répercussions sur la pollution de l’air et de l’eau, les émissions de gaz à effet de serre, la sécurité alimentaire, la protection des consommateurs et des travailleurs, la viabilité du système public de santé, ainsi qu’en matière de déréglementation et de libéralisation des services publics. Alors, qu’est-ce qu’on attend pour le foutre à la poubelle ?

Vive les symboles !

le 24 janvier 2017 | PAR PAT DE BOTUL
Le militant altermondialiste Jon Palais, qui était jugé pour le vol de 14 chaises dans une agence parisienne de la banque BNP Paribas le 19 octobre 2015, afin de protester contre l’évasion fiscale des banques, a été relaxé lundi par le tribunal de Dax, conformément aux réquisitions. La présidente du tribunal correctionnel a aussi exprimé la nullité de la procédure concernant notamment le refus de prélèvements ADN de M. Palais au cours de l’enquête, et a conclu à "la relaxe de la totalité des chefs de poursuite", dont celui de vol en réunion pour ce qu’elle a appelé "la prise de chaises". La BNP, partie civile dans ce procès où elle n’était pas représentée, réclamait un euro "symbolique" de réparations. Un euro pour 14 chaises : ce qui prouve que la banque n’est pas dans le besoin !

Manifestation contre la loi Travail devant le Sénat

le 13 janvier 2017 | PAR PAT DE BOTUL
Six camions de CRS pour quelques centaines de manifestants devant le Sénat qui demandaient l’abrogation de la loi Travail, soutenue par quelques députés. Mais, au final, la proposition a été rejetée par 115 voix contre 25, celles de vingt voix communistes, quatre voix socialistes et une voix radicale. Le contraire eût été étonnant !

Le faucheur de chaises (suite)

le 11 janvier 2017 | PAR PAT DE BOTUL
Le tribunal de Dax a tranché : Jon Palais, le faucheur de chaises à la BNP (voir la brève d’hier),a été mis en délibéré jusqu’au 23 janvier, mais le parquet a plaidé une relaxe pure et simple. Pour ce qui concerne l’évasion fiscale dénoncée par les militants, deux mille manifestants se sont rassemblés devant le tribunal pour exiger des comptes à la BNP...

Communiqué du comité de soutien aux inculpés du Medef

le 11 janvier 2017 | PAR PAT DE BOTUL
Le 7 juin 2016, une centaine d’intermittent-e-s, étudiant-e-s et opposant-e-s à la loi travail, ont occupé-e-s le siège du Medef. Suite à cette action, en plus de Loïc (de la Compagnie Jolie Môme) qui est allé directement en garde-à-vue, 7 personnes ont reçu une convocation au commissariat cinq mois plus tard. Le 8 novembre dernier, elles se sont, elles aussi, retrouvées en garde-à-vue pendant 30h. Ce qui leur est reproché : "Dégradation en réunion d’un rideau métallique au préjudice du MEDEF". Il s’agit du rideau de fer de la porte d’entrée par laquelle les manifestant-e-s, puis la police, sont entré-e-s. Leur procès aura lieu le 10 février 2017 à 13h à la 10ème Chambre du TGI de Paris. Nous recherchons toute *personne/vidéo/preuve* qui pourrait témoigner du fonctionnement du rideau de fer, pendant l’occupation, à l’arrivée de la police ou après la sortie des manifestants. Si vous avez eu connaissance de quoique ce soit, contactez Flô : arme.elle@gmail.com. Le comité de soutien aux inculpés du MEDEF

Etats-Unis : le monde merveilleux de Trump !

le 10 janvier 2017 | PAR PAT DE BOTUL
Le PDG de LVMH, dont le magasin Vuitton se situe à quelques dizaines de mètres de la Trump Tower, est le premier patron français à rencontrer le président élu. M. Arnault (fayot en chef du capitalisme franchouillard) était accompagné de son fils, Alexandre, récemment nommé cogérant du malletier allemand Rimowa, racheté par LVMH en octobre 2016. Alors qu’on lui demandait enfin de quoi les deux hommes avaient discuté, M. Trump a déclaré « de grandes choses, des choses merveilleuses » avant d’ajouter « c’est-à-dire des emplois, beaucoup d’emplois ». Et de beaucoup de dividendes !...

Agriculteurs en colère

le 14 décembre 2016 | PAR Pat de Botul
Selon un communiqué des chambres d’agriculture, la Commission des comptes de l’Agriculture a constaté pour cette année un recul de 26% du revenu moyen des paysans. Du fait de la difficulté à trouver des débouchés hors de l’Europe notamment pour les surplus de viande et de lait, les exportations françaises de produits agricoles reculeraient de 30% sur les dix premier mois de l’année par rapport à 2015. Ce qui n’arrête pas la volonté de la Commission européenne de négocier des accords de libre échanges avec les États-Unis, les pays du Mercosur et quelques autres pour qu’il exportent encore plus de viande, de céréales et d’oléagineux sans droits de douanes après avoir signé un accord de ce type avec le Canada. La Confédération paysanne a réagit vivement à ce constat.

Sauvons les abeilles

le 26 novembre 2016 | PAR PAT DE BOTUL
Hier s’est tenu le dernier round du procès qui opposait l’association Pollinis à l’un des lobbies français de l’agriculture chimique et industrielle.
Les audiences ont révélé la gigantesque puissance des lobbies de l’agrochimie. Mais l’association Pollinis n’abandonne pas le combat et s’attend à les voir attaquer de plus belle dans les prochains jours pour tenter en fois encore de décrédibiliser l’association et de la réduire au silence (la pétition pourtant rassemblé plus d’un million de signatures et a poussé notamment à l’interdiction des pesticides néonicotinoïdes tueurs d’abeilles). Continuons le combat. Vous pouvez signer la pétition sur le site Pollinis.

Mac-Italie ou un début de CETA dans les assiettes

le 24 novembre 2016 | PAR PAT DE BOTUL
Mac Donald’s réclame 19,8 millions d’euros à la ville de Florence pour avoir essuyé un refus d’implantation d’un "restaurant" de la marque sur la Piazza del Duomo, classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Par ce refus de la malbouffe, la ville de Florence renforce son engagement pour préserver son patrimoine historique et une alimentation saine. Mais la marque MacDo a décidé de passer outre le rejet du CETA par l’UE (grâce à la Walonnie), qui, dans se première mouture, promouvait des recours pour les grandes multinationales "considérant qu’une forme de régulation réduit la rentabilité de leurs investissements" et pouvant de ce fait, poursuivre l’État qui la met en œuvre (en l’occurrence ici, la ville de Florence). On peut signer la pétition sur le site change.org.

Haro sur l’agriculture

le 24 novembre 2016 | PAR PAT DE BOTUL
La situation dégradée des marchés agricoles et les difficultés financières du monde paysan s’aggravent. La Commission européenne veut pousser plus loin la libéralisation des échanges, au risque de mettre en cause la "souveraineté alimentaire". Alors que le prix du lait, des différentes viandes et des céréales sont durablement bas en France et en Europe pour cause de surproduction mondiale au regard de la demande solvable, négocier de nouveaux accords de libre échanges signifient la ruine pour des paysans du monde entier

La droite et l’écologie

le 20 novembre 2016 | PAR Pat de Botul
Sarkozy plaide la simplification des normes (inclues celles environnementales, donc) qui s’imposent aux entrepreneurs. Il exige la fin de la "surinterprétation" des normes européennes notamment en matière d’OGM et de pesticides et veut promouvoir le gaz de schiste. Copé et Juppé, eux, ne parlent pas d’écologie mais sont en faveur du "laisser faire industriel et agricole". Tout un programme ! Fillon défend aussi la simplification des normes et la libéralisation des marchés agricoles et énergétiques. Il a la volonté de faire primer la décision locale sur celle de l’État lors de certains projets d’aménagements. On pense bien sûr à NDDL. Lemaire, lui est pour la suppression du principe de précaution et bien sûr pour l’ouverture à la concurrence du marché de l’énergie. Pauvres abeilles !

Un beau cadeau pour le Medef

le 19 novembre 2016 | PAR Pat de Botul
Tous les candidats de droite versent dans la surenchère libérale : suppression de l’ISF, attaque sur les 35 heures, réduction des charges patronales et baisse des impôts et de la dépense publique. Le vice-président du Medef en est le premier ravi : "Les programmes des candidats de droite reprennent les revendications que nous avons portées depuis plus de trois ans au Medef", s’est-il esbaudit !

Ah Les salauds !

le 15 novembre 2016 | PAR Pat de Botul
La rémunération des grands patrons français a flambé de 20 % en 2015, avec des salaires dépassant les 500, 600 voire 900 smics…

Ceta : débandade

le 3 novembre 2016 | PAR Pat de Botul
Alors que le traité de libre échange entre l’Europe et le Canada a été officiellement signé en fin de semaine dernière, suite à une forte pression sur le gouvernement de Wallonie, il lui faudra, pour être définitivement adopté, avoir l’approbation du Parlement européen et des 28 parlements des pays membres de l’UE. La France pourrait elle aussi rejeter le CETA. Elle y aurait même plutôt intérêt vu que l’accord fait chuter les cours payés au producteurs au point de les ruiner et de remettre en cause la qualité des produits alimentaires. Mais le gouvernement n’aura pas ce courage, autant sur ce sujet que sur d’autres...

"Privatisez, qu’y disaient"...

le 1 novembre 2016 | PAR Pat de Botul
Aéroports à vendre : la privatisation des plateformes de Nice et Lyon a été initiée par la loi Macron d’août 2015. Le consortium Azzurra a offert 1,222 milliard d’euros pour Nice-Côte d’Azur. Le consortium Vinci-CDC-Predica (Crédit agricole) a acheté l’aéroport de Lyon pour la somme de 535 millions d’euros. L’argent récolté devrait, entre autres, contribuer au financement… de la filière nucléaire !

Opposition au Ceta : la déception

le 30 octobre 2016 | PAR Pat de Botul
Le chef du gouvernement socialiste de Wallonie assure avoir significativement amélioré le traité de libre échange avec le Canada, avant d’accepter de le signer ce dimanche. Pour d’autres, l’ADN du traité reste le même. Quelques petites mesurettes ici ou là, mais le gros du texte reste le même. Une clause d’« interprétation » a été introduite par les Wallons qui devrait notamment permettre que ce soit aux États de décider de la libéralisation de leurs services publiques. Ensuite, il a été obtenu que ces tribunaux soient composés d’une façon différente afin de s’assurer qu’ils ne soient "pas issus des milieux d’affaires". Enfin, les OGM et la viande aux hormones ne nous seront pas imposées. Mais pour toutes les normes à venir, un « comité d’expert » tant européens que canadiens sera chargé de définir les nouvelles réglementations pour les harmoniser. Bref, il y a fort à parier que cette petites digues auront du mal à endiguer l’appétit des lobbies des gros de l’agro-alimentaire canadien et de leur filières américaines...

Ceta : Basta !

le 23 octobre 2016 | PAR Pat de Botul
Quelque 8 000 manifestants à Amsterdam ont déclaré leur soutien à la Wallonie opposée au Ceta et qui bloque la signature du traité de libre-échange entre l’UE et le Canada. Cette manifestation a lieu alors que le Canada a exhorté samedi l’UE "à finir son job" sur le Ceta, au lendemain de l’échec des négociations entre la région belge de Wallonie, hostile à l’accord en l’état, et Ottawa, "très déçu" des atermoiements européens...

Petite bonne nouvelle

le 19 octobre 2016 | PAR PAT DE BOTUL
Le chef du gouvernement de la région belge de Wallonie a exclu de donner son feu vert à la Belgique pour qu’elle approuve le Ceta, traité de libre échange entre l’UE et le Canada, d’ici la fin du sommet européen vendredi, et a réclamé une "réouverture" des négociations. Encore un effort ! Et surtout, restons mobilisés !..

Miam-miam !

le 12 octobre 2016 | PAR Pat de Botul
Selon une enquête menée sur des paquets de muesli par l’ONG Générations Futures, 100 % des échantillons non bio analysés contiendraient des résidus de pesticides.


De plus en plus de CDD

le 11 octobre 2016 | PAR Pat de Botul
Selon France Stratégie, les contrats courts deviennent la norme et ils sont de plus en plus cours. Les CDD représentent désormais 86% des embauches... Les allers-retours entre emploi et chômage sont plus importants depuis la crise, avec une hausse particulièrement marquée des transitions "sans sortie durable du chômage" : le chômage de longue durée (plus d’un an) a ainsi fortement augmenté depuis 2008, passant de 2,5% de la population active à 4,3% en 2015. Les contrats courts constituent aujourd’hui pour les entreprises, des "variables d’ajustement". De 2008 à 2014, près de six emplois retrouvés sur dix le sont en CDD ou en intérim, contre à peine quatre sur dix au début des années 1990.

Le Lumpenprolétariat des caissiers-caissières de supermarchés

le 6 octobre 2016 | PAR PAT DE BOTUL
Des caissières et caissiers de supermarché ont raconté leur quotidien dans les colonnes de Libé, écrasés entre vidéo-surveillance, cadences infernales et quasi-ignorance des clients. Et, comme si tout ceci ne suffisait déjà pas, racontent-ils, "quand on est une femme, il nous arrive d’être traitées comme des objets, des bouts de viande par certains clients. Certains se permettent de lancer des “elle est mignonne la petite derrière sa caisse”. Les responsables masculins se permettent aussi de draguer très lourdement les caissières en les tutoyant et en faisant des remarques sur telle jupe, telles jambes...", explique l’une d’elle. Mais, les hommes qui exercent ce métier ne sont pas épargnés. "J’ai plus d’une fois été la cible des remarques sexistes et homophobes du genre : la tafiole, retourne scanner tes articles”, raconte un autre. Et tout ça bien sûr pour des salaires mirobolants (!) et des horaires à l’entière convenance des patrons exploiteurs.

Le service public à peau de chagrin

le 5 octobre 2016 | PAR Pat de Botul
Après les campagnes, puis les villes moyennes, c’est maintenant la capitale qui voit fermer ses bureaux de poste. En 10 ans Paris a perdu près d’un tiers de ses facteurs et factrices. Ces 18 derniers mois, 200 emplois et 10 bureaux de postes ont été supprimés et des dizaines d’autres fermetures sont déjà programmées. Pour rappel, l’État est actionnaire majoritaire et a bénéficié de 350 millions d’euros au titre du CICE (Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi), un avantage fiscal concernant les entreprises employant des salariés et équivaut à une baisse de leurs charges sociales....

Communiqué de la Coordination antinucléaire sud-est

le 28 septembre 2016 | PAR Pat de Botul
"Alors que la "construction" en cours des réacteurs EPR à Flamanville et en Finlande sont un véritable fiasco (coûts et délais multipliés, cuve non conforme), l’État est obligé de renflouer EDF et Areva. Et voici que le projet de construction en Grande-Bretagne à Hinckley Point est apparemment relancé. Apparemment car les conditions suivant lesquelles la construction des réacteurs devra se dérouler "correctement et sans retard" impliquent à terme qu’ EDF devra couvrir les surcoûts et payer de lourdes pénalités de quoi refroidir l’enthousiasme.... Pendant les cocoricos de rigueur durant les campagnes électorales, nous dénonçons l’absurdité du projet. Rassemblement national les 1er et 2 octobre à Flamanville pour l’arrêt du nucléaire, énergie de destruction massive !"

Inde : la guerre ou la vie ?

le 24 septembre 2016 | PAR Pat de Botul
Le gouvernement indien a tenté de tout faire pour garder la cérémonie de signatures discrète au sujet de l’acquisition des 36 Rafale Dassault, de l’ordre de 8 milliards d’euros, selon des sources françaises. Ce qui représente l’équivalent d’un an et demi du budget fédéral indien consacré à la santé ! Un contrat juteux pour Dassault aviation, mais à rendre malades les Indiens !

Faut pas se gêner...

le 24 septembre 2016 | PAR Pat de Botul
D’après des documents confidentiels que s’est procurés Le Monde, l’ancienne commissaire européenne à la concurrence, Neelie Kroes, a été membre du conseil de direction d’une société offshore aux Bahamas jusqu’en 2009, alors qu’elle était en poste à la Commission européenne, entre 2004 et 2014. "Et alors ?" !

Pot de terre contre pot de fer

le 21 septembre 2016 | PAR Pat de Botul
Les dirigeants de la planète se réunissent à l’ONU à New-York pour accélérer l’Accord de Paris sur le climat adopté à la COP21, alors que les pays européens s’apprêtent eux à signer l’accord CETA sur le commerce UE-Canada qui impliquerait des importations de pétrole des sables bitumeux, une agriculture industrielle boostée et le recul des engagements sur l’accord COP21. Cherchez l’erreur !

L’Allemagne contre le Tafta

le 18 septembre 2016 | PAR Pat de Botul
320 000 manifestants ont défilé dans sept villes allemandes pour dénoncer le projet de traité de libre-échange transatlantique (TTIP) ainsi que leur opposition au Ceta, le traité de libre-échange avec le Canada dont la signature finale est attendue à la fin du mois prochain. Négocié depuis mi-2013 par le gouvernement américain et la Commission européenne, l’accord TTIP (Transatlantic Trade Investment Partnership, également connu sous un autre acronyme anglais, Tafta), vise à supprimer les barrières commerciales et réglementaires de part et d’autre de l’Atlantique pour créer une vaste zone de libre-échange. Le traité de libre échange remettrait en cause les normes sociales, sanitaires et environnementales européennes avec la création d’un mécanisme d’arbitrage parallèle pour les investisseurs étrangers qui viendrait affaiblir le pouvoir des autorités publiques face aux grandes entreprises. Le SPD doit décider lundi lors d’un mini-congrès s’il approuve ou non le Ceta, que le gouvernement juge être "un accord très réussi" !.. 52% des Allemands estiment que le libre-échange mène à un affaiblissement des normes sociales et permet l’importation de produits dommageables pour la santé. A suivre.

La cour des grands... salops !

le 23 août 2016 | PAR Pat de Botul
De tels chiffres laissent pantois. Selon l’agence Henderson Global Investors, les actionnaires des 1 200 plus grosses entreprises du monde se sont partagés entre avril et juin : 372 milliards d’euros. 8,6 milliards de plus qu’au deuxième trimestre 2015 (+ 2,3 %). L’année en cours devrait rapporter au total quelque 1 028 milliards d’euros de dividendes partout dans le monde, soit près de la moitié des richesses produites en France. Infâme quant on sait que 239 milliards d’euros par an d’investissement pendant les quinze prochaines années permettrait d’éliminer la faim dans le monde d’ici à 2030 ! Et en 2015, 700 millions de personnes vivaient avec moins de 1,70 euro par jour. Selon l’ONG Oxfam, seules 62 personnes détiennent autant que la moitié de la population, alors qu’en 2010 ils étaient 388. La moitié la plus pauvre a bénéficié de moins d’1% de l’augmentation totale des richesses mondiales depuis 2000. C’est en Europe que les actionnaires se goinfrent le plus avec 124,1 milliards d’euros accumulés en seulement trois mois, en hausse 4,1 % par rapport au deuxième trimestre 2015. Un pays se distingue particulièrement : les dividendes français « ont augmenté de 11,2 %, pour atteindre 40 milliards de dollars (35 milliards d’euros).

Attention : le lait va déborder

le 22 août 2016 | PAR Pat de Botul
En deux ans, le premier groupe industriel laitier français, Lactalis, a fait baisser de prix du lait qu’il paie aux producteurs de 10 centimes par litre ! Des manifestations de producteurs sont prévues dès lundi auprès des laiteries du groupe pour obtenir une hausse alors que la firme envisage une nouvelle baisse de la rémunération des éleveurs laitiers...

Panama Papers : "pschitt !"

le 7 août 2016 | PAR Pat de Botul
La publication en avril de plus de 11,5 millions de documents du cabinet panaméen Mossack Fonseca, les "Panama Papers", avait révélé les détails financiers de nombreux comptes offshore susceptibles d’être utilisés pour échapper au fisc. Joseph Stiglitz ainsi que l’expert anti-corruption suisse Mark Pieth, qui comptaient parmi les sept membres du comité de transparence convoqué par le pays pour auditer son système financier, notoirement opaque, disent avoir trouvé le gouvernement peu disposé à soutenir une enquête ouverte. Ils ont tous les deux démissionné après le refus du Panama de garantir que les rapports du comité seraient rendus publics... Et dire qu’il y a 4 mois, politiques et médias relayaient à en donner le tournis, "qu’on allait voir ce qu’on allait voir" !..

Ceta : c’est parti !

le 5 août 2016 | PAR Pat de Botul
L’Europe vient d’autoriser la commercialisation d’un soja OGM de Monsanto, sous pression des lobbys canadiens et du Ceta.

El Khomri, encore et toujours

le 5 août 2016 | PAR Pat de Botul
Malgré son adoption par le 49.3, la loi Travail bouge encore... Le Conseil constitutionnel a censuré cinq mesures, mais hélas, secondaires. Deux portent sur le fond (dialogue social dans les entreprises franchisées et locaux syndicaux) et trois autres sur la forme. En revanche, le recours déposé par soixante et un députés de gauche qui considéraient l’article 49.3 comme un non-respect du débat parlementaire n’a pas été retenu... Valls a naturellement immédiatement salué la décision du Conseil constitutionnel. Tu m’étonnes : celui-ci ne s’est ni prononcé sur les licenciements économiques, les accords offensifs pour l’emploi et les référendums d’entreprises !

Grèce : ce traitre de FMI

le 2 août 2016 | PAR Pat de Botul
L’Office d’évaluation indépendant (IEO) du Fonds Monétaires International révèle le résultat de son audit : le FMI n’a pas respecté ses propres règles après avoir participé en mai 2010, au premier plan de la troïka avec la Commission européenne et la Banque centrale européenne, qui a imposé à la Grèce une cure d’austérité de six ans. « Le processus de modification s’est éloigné du mode de consultation habituel au FMI où les décisions d’une telle importance font l’objet d’un examen minutieux », constate l’IEO (qui déplore n’avoir pas eu accès à tous les « documents sensibles » !). Selon le rapport, le conseil d’administration du Fonds, qui représente les États membres, a été réduit à un rôle de « façade » et la direction du FMI, assurée par DSK, à l’époque, est passée outre le « scepticisme généralisé » de ses équipes. « Les directeurs n’ont même pas été informés des doutes des équipes sur la soutenabilité de la dette grecque », estime encore l’IEO. Et pendant ce temps-là c’est le peuple grec qui rame depuis six ans !

Parjure

le 30 juillet 2016 | PAR Pat de Botul
L’engagement pris en 2014 par le patron de SFR de ne pas licencier de salariés avant juillet 2017 a pris fin. Résultat des courses : la direction de l’opérateur téléphonique a annoncé viser 5 000 suppressions d’emplois d’ici à 2019 et a mis en place la "réorganisation" de l’entreprise par le biais de plans de départs volontaires. Selon la direction : "personne ne remet en cause cette politique en interne". Et qu’en pensent les syndicats ?

Pas de pub

le 27 juillet 2016 | PAR Pat de Botul
Comme par hasard, l’information n’a fait l’objet ni de communiqué, ni de conférence de presse... Pourtant, les révélations contenues dans le rapport de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) publié sur son site est édifiant. Près de 1 000 pages rassemblent les connaissances actuellement disponibles sur l’exposition des travailleurs agricoles aux pesticides (insecticides, fongicides, herbicides) et montrent les risques encourus. Or, cela concerne la bagatelle de plus d’un million de personnes travaillant dans le secteur !

Comme c’est beau tout ce qui brille !

le 25 juillet 2016 | PAR Pat de Botul
Pierre Gattaz (président du Medef) a été reçu pour 48 heures par l’adjoint au maire de Londres qui lui a fait visiter la "city", afin "d’évaluer les conséquences et les opportunités apportées par le Brexit"... Son commentaire ébahit sur ce monde parfait de la finance et du libéralisme : « Je suis ébloui par ce que j’ai vu à Londres »... On est content pour lui !

Communiqué commun d’enfoirés

le 24 juillet 2016 | PAR Pat de Botul
Le Medef et la FNSEA se sont fendus d’un communiqué pour demander aux acteurs du dialogue social de "mesurer les conséquences de leurs actes dans un contexte économique difficile conduisant à des replis identitaires" et pour en "appeler à la responsabilité collective de chacun pour que les outrances au service d’intérêts particuliers ne mettent pas en danger ce bien commun que sont les entreprises françaises" !... C’est vrai, ça : y’en a marre de ces syndicats "égoïstes" qui ne pensent pas aux intérêts des grands patrons...

Procès Tapie, Lagarde : c’est même pas vrai !

le 23 juillet 2016 | PAR Pat de Botul
Christine Lagarde (Dirigeante du FMI) va comparaître devant 12 parlementaires, 6 députés, 6 sénateurs et 3 magistrats de la CJR pour avoir fait preuve "d’une précipitation et d’une légèreté constitutives de graves négligences de la part d’un ministre chargé de la conduite des affaires de l’État", dans l’affaire Tapie. Le FMI a immédiatement annoncé qu’il "garde toute sa confiance" en sa directrice générale ! Le contraire la foutrait mal !

Une première en France

le 23 juillet 2016 | PAR Pat de Botul
La Cour d’appel d’Amiens a condamné la société de Fonds d’investissements, Sun Capital Partners à payer aux salariés licenciés de Linda Textile "des dommages et intérêts au titre de la perte de leur emploi", puisqu’il n’avait "pris aucune disposition pour remédier aux difficultés économiques que ces fautes ont engendrées, ce qui a entraîné la liquidation partielle de la société". L’association de défense des salariés pensait qu’il serait très difficile d’atteindre les gens de Sun Capital, car c’est un fonds d’investissement américain, assez lointain. "Le fait qu’on ait réussi, représente quelque chose d’énorme et une première en France", a déclaré cette dernière.

Ceta, Tafta, etc...

le 22 juillet 2016 | PAR Pat de Botul
Les mobilisations sociales qui s’intensifient contre les accords Ceta (UE/Canada) et Tafta (UE/Etats-Unis) "indisposent" les grands patrons qui sont en train de les négocier. Une association a ainsi révélé que l’accord Ceta comprend la plupart des dimensions contestables du Tafta et qui sont déjà présentes dans de nombreux accords bilatéraux ou multilatéraux de commerce, mais qui pourraient ainsi être renforcées. Par exemple : une multinationale qui considère qu’une forme de régulation réduit la rentabilité de ses investissements peut poursuivre l’État qui la met en œuvre. En clair, cet accord permet aux grandes entreprises de faire pression sur les politiques des États. C’est ce qui s’est passé début 2016 : un géant canadien de l’exploitation du "pétrole sale" issu des sables bitumeux a attaqué l’administration d’Obama qui avait, sous la pression citoyenne, décidé de rejeter un projet d’agrandissement d’un pipeline reliant l’Alberta au Golfe du Mexique. Résultat : l’entreprise canadienne réclame 15 milliards de dollars aux autorités des États-Unis...

Le débit de lait (suite)

le 21 juillet 2016 | PAR Pat de Botul
L’UE a décidé d’allouer 150 millions d’euros en soutien au secteur laitier. Pour la Confédération paysanne, "On n’est loin des décisions qui mettraient fin à la catastrophe en cours dans la filière". Et de citer par exemple les rapports d’économistes qui montrent qu’une réduction obligatoire de la production de 4 % via l’article 221 du règlement européen aurait un effet significatif à la hausse sur les prix, bien plus efficace qu’une rallonge d’aides directes, gérées pays par pays". Mais il est sûr qu’une telle mesure prendrait le contrepied le dogme du libre échange qui continue de prévaloir à Bruxelles malgré les alertes lancées par les petits producteurs laitiers.

Ah qu’il est laid le débit de lait (suite)

le 19 juillet 2016 | PAR Pat de Botul
Le prix du lait a baissé de 25 % en deux ans. Les ministres de l’agriculture se réunissent à Bruxelles pour "tenter de réguler la production afin de faire remonter les cours". Mais les membres de l’UE sont toujours divisés sur le sujet, alors que la faillite menace de plus en plus de producteurs de lait. En France, les paysans ont cessé de manifester durant la lutte contre le projet El Khomri, qu’ils jugeaient prioritaires. Mais leur principal syndicat, la FNSEA n’a jamais rejoint les revendications de l’intersyndicale (à la différence des Jeunes Agriculteurs et de la Confédération paysanne (minoritaires)... Aujourd’hui, la situation est tellement dure dans les campagnes qu’une fois les moissons terminées, les petits agriculteurs sont déterminés à reprendre la lutte. Source : un camarade permanent à la Confédération paysanne.

Y’a quelque chose qui coince !

le 15 juillet 2016 | PAR Pat de Botul
Selon les dernières estimations, dans le monde, la production mondiale annuelle de céréales serait de 2 026 millions de tonnes en 2016. C’est la seconde plus grosse récolte annuelle de tous les temps en volume... Une surproduction qui va pourtant entraîner en France, selon plusieurs syndicats autonomes d’agriculteurs, "de mauvais rendements, une qualité en baisse, des prix bas, dus à la concurrence internationale exacerbée". Et ce ne sont pas les accords Tafta qui risquent d’arranger les choses...

Barroso recruté par Goldman Sachs

le 10 juillet 2016 | PAR Pat de Botul
L’ex-président de la Commission de l’UE et ancien dirigeant du parti maoïste portugais (MRPP) rejoint la liste (non-exhaustive) des ex-maos, ex-trotskistes et staliniens qui se sont vendus aux Ors de la république ou à la grande finance : Alain Geismar (ex Gauche prolétarienne); Jean-Christophe Cambadélis et Lionel Jospin (ex-AJS); Henri Weber et Julien Dray (ex Ligue communiste); Denis Kessler et Serge July (ex-Union des Étudiants communistes), etc... Mais qui a dit que la "politique" était un sport "loyal" ?

France / Syrie : tout est bon dans l’bizness

le 22 juin 2016 | PAR pat de botul
La cimenterie Lafarge en Syrie, l’une des plus modernes et importantes du Proche-Orient, continue de fonctionner coûte que coûte au milieu d’un pays à feu et à sang, au prix d’arrangements troubles et inavouables avec les groupes armés environnants, dont l’organisation Etat islamique (EI)... Beurk.

UE et libre échange

le 10 juin 2016 | PAR pat de botul
La Commission européenne et son président s’arque-boutent et restent sous l’influence de la finance internationale. Contre l’avis du Conseil et du Parlement européen, la Commission continue à promouvoir partout des accords bilatéraux de libre échange. Une politique qui menace d’importants secteurs économiques, à commencer par celui de l’agriculture. Devant cette position rigide et suicidaire, la France... reste muette !

Y’en a un sur cent !

le 8 juin 2016 | PAR pat de botul
Les millionnaires représentent 1 % de la population mondiale et se partagent près de la moitié de la richesse privée mondiale, selon le Boston Consulting Group. 18,5 millions de foyers fortunés détiennent 47 % de la richesse en revenus, dépôts bancaires ou titres boursiers. A eux seuls, il pèsent 78 800 milliards de dollars, l’équivalent du PIB mondial. "Y’a comme un défaut" !..

Cause toujours...

le 21 mai 2016 | PAR Pat de Botul
Valls réaffirme la volonté du gouvernement de "combattre des rémunérations indécentes. En déplacement dans l’Ardèche avec Emmanuel Macron, le premier ministre a assuré que son ministre de l’économie était sur la même « ligne »...

" C’est de la merde ! "

le 25 avril 2016 | PAR Pat de Botul
Un client du Quick de Saint-Jean de Védas (Hérault) a trouvé un bec, des yeux et une crête, c’est-à-dire, une tête de poulet entière dans ses "chicken wings". Ça donne envie !..

Referendum à NDDL

le 25 avril 2016 | PAR Pat de Botul
Malgré la proposition d’étendre la consultation par réferendum sur le projet de transfert de l’aéroport de Nantes, celui-ci ne concernera que les électeurs des communes de Loire-Atlantique, inscrits sur les listes électorales à la date du 29 février 2016. Le gouvernement a fait machine arrière, jugeant certainement trop dangereux de faire voter les départements limitrophes qui seraient également sujets aux nuisances.

EDF électrisé

le 25 avril 2016 | PAR Pat de Botul
Le gouvernement maintient le projet d’Hinkley Point, pour respecter son engagement auprès du gouvernement britannique. Les syndicats appellent à une grève dure, avec coupure de courant. « Si le gouvernement tirait vraiment les conséquences de la faillite d’Areva, il devrait accepter au moins 5 000 licenciements supplémentaires.
Le projet d’Hinkley Point lui permet de temporiser et de refiler la patate chaude aux successeurs, expliquent ces derniers.

Tchernobyl, déjà 30 ans

le 24 avril 2016 | PAR Pat de Botul

500 personnes ont manifesté à Brennilis (la centrale arrêtée en 1985 et dont le démantèlement n’en finit pas, alors qu’elle devait servir de vitrine pour le savoir-faire français !), pour l’arrêt immédiat du nucléaire civil et militaire.
En effet, pour les organisateurs : " Si EDF n’était pas une entreprise possédée par l’Etrat, mais une entreprise privée capitaliste, le nucléaire aurait été arrêté depuis longtemps pour défaut de rentabilité ".
Comme quoi : logique nucléaire = logique d’Etat...

Paysans en colère

le 23 avril 2016 | PAR Pat de Botul
Tandis que 53 % des paysans continuent de subir une dégradation de leur situation financière, le gouvernement ne prend aucune initiative sérieuse pour dénoncer et combattre les politiques de dérégulation conduites par la Commission européenne. Cette politique ne se contente pas de ruiner les paysans, elle "flingue" allègrement les productions écologiques pour les remplacer par des systèmes polluants et très émetteurs de gaz à effet de serre. Et comme si cela ne suffisait pas, l’UE fait également des offres de baisse des tarifs douaniers aux États-Unis et aux pays du Mercosur, ce qui ne risque pas d’arranger les choses...

Consommation : inventaire "à la Prévert"

le 21 avril 2016 | PAR Pat de Botul
Dans sa dernière étude, WWF France dresse le Top 25 des entreprises qui utilisent les seize matières premières renouvelables (soja, huile de palme, poissons, bois, coton, etc.) menaçant directement l’écosystème.
Sans grande surprise, on y retrouve en bonne place toutes les enseignes de la grande distribution (de Carrefour aux Mousquetaires). Suivent Sodexo et Elior, les français de la restauration collective, Adeo pour l’habitat, Bolloré pour l’énergie, Bouygues et Vinci pour le BTP et Saint-Gobain pour les matériaux de construction.
La liste est complété par d’autres entreprises du CAC 40 : L’Oréal, Danone, Total, Michelin, etc.

Panama Papers : Sauve qui peut !

le 19 avril 2016 | PAR Pat de Botul

Si François Hollande a annoncé se réjouir des révélations de fraude fiscale via les Panama Papers, sur le terrain, aucun des élus du groupe socialiste français au Parlement Européen n’a voté contre la directive sur le secret des affaires et l’interdiction aux journalistes de faire des révélations à ce sujet. Seuls trois des douze élus PS se sont abstenus. L’écrasante majorité des élus FHaine, Les Républicains, Modem et PRG ont aussi voté pour, seuls le Front de Gauche et EELV ont voté contre. Le texte a été adopté à 77 % par le Parlement, entérinant une version de texte ne définissant pas précisément la frontière du "secret des affaires". Les industriels et et financiers vont donc pouvoir continuer à boursicoter tranquillement, à l’abri des regards.
Encore un effet d’annonce, comme on s’y attendait...

OGM en Afrique : rétropédalage

le 17 avril 2016 | PAR Pat de Botul
Dans les années 2000, le Burkina Faso et le Soudan avaient accepté d’ouvrir les portes de leur marchés aux semences de coton OGM, mais aujourd’hui, le Burkina Faso fait machine arrière. En effet, loin d’atteindre la rentabilité annoncée, le gouvernement incite à présent les paysans à replanter des graines traditionnelles dans leur champ Et, il semblerait que le Burkina ne soit pas le seul à vouloir délaisser les OGM. Mais n’est-ce pas un peu trop tard ?..

Etats-Unis : au bon beurre

le 17 avril 2016 | PAR Pat de Botul
Une étude publiée par l’Oxfam (l’organisme de contrôle financier de l’État) dénonce le lobbying mis en place par les cinquante plus grandes multinationales américaines en ces termes : " [...] Il s’agit d’un retour sur investissement incroyable : pour chaque dollar dépensé, ces cinquante groupes ont bénéficié collectivement de 130 dollars d’allégements fiscaux et de 4 000 dollars de prêts fédéraux ou de renflouement. Ces multinationales s’appuient sur une armée de lobbyistes pour influencer les décisions fédérales et sont parmi les principaux bénéficiaires des impôts payés par les contribuables ". Quand l’Oxfam découvre enfin les dessous du capitalisme moderne !..

Panama Papers

le 11 avril 2016 | PAR Pat de Botul
Les banques HSBC, UBS, Crédit Suisse et Société générale sont celle qui ont eu le plus recours à Mossack Fonseca. Selon Le Monde, la Société générale a créé 979 sociétés offshore, via le cabinet d’avocats panaméens, dédiées aux grandes fortunes clientes du groupe.

Travailler plus... pourquoi ?

le 6 avril 2016 | PAR Pat de Botul
Selon une étude du Conseil d’orientation des retraites, un cadre né en 1959, voulant partir à la retraite dès qu’il aura cotisé suffisamment longtemps au régime de base, perdra environ 14,5 % de sa pension complémentaire. Cette perte s’accentuera au fil des générations pour atteindre plus de 17 % pour un cadre né en 1990. Les salariés non cadres y laisseront un peu plus, soit près de 18 % pour la génération 1990.

L’épargne salariale, c’est reparti !

le 5 avril 2016 | PAR Pat de Botul
Le projet de loi Sapin 2 vise à faire basculer l’épargne salariale vers les marchés boursiers, au motif de financer les entreprises et de moderniser l’économie. Pourtant, de nombreux pays en ont déjà fait les frais et ont enregistré des résultats catastrophiques en confiant l’épargne des travailleurs aux marchés financiers. Mais pour les politiques voués au capital, l’histoire n’est qu’un éternel recommencement...

Au-delà de la rareté

le 4 avril 2016 | PAR Olivier Bouly
Dans ce recueil de textes pionniers (1965-70) qui ont fait sa renommée, Murray Bookchin conjugue sa vision anarchiste et écologiste avec les possibilités prometteuses d’une société d’abondance. Une abondance envisagée non pas sous la forme d’un accès illimité à des biens de consommation pléthoriques, mais bien une par laquelle l’être humain a amplement les moyens de satisfaire ses besoins fondamentaux pour se consacrer à l’assouvissement de ses désirs réels.
« La destruction du monde naturel ne résulte pas d’une folie mégalomane mais découle inexorablement de la logique même de la production capitaliste ».
Au-delà de la rareté. L’anarchisme dans une société d’abondance, Murray Bookchin, Ecosociété, collection retrouvailles, 2016.

McDo’ se fait encore remarquer

le 24 mars 2016 | PAR Pat de Botul
Des salariés de Mac Donald’s en grève, se sont rassemblé Gare du Nord et Gare de l’Est. Ils sont payés sur le barème du Smic, mais comme 80 % des effectifs travaille à temps partiel imposé (24 heures par semaine), leur salaire est de 770 € mensuels. C’est bien peu pour des conditions de travail drastiques avec force contrôles, surveillance, délation, etc. La marque explique ces conditions par un déficit systématique de ses restaurants. Mais la CGT explique que cette technique est employée sciemment pour ne pas faire de bénéfices en France et envoyer directement au Luxembourg jusque 20 % du chiffre d’affaire ! C’est ce qu’on appelle une "gestion décomplexée" !..

Assureurs menteurs

le 22 mars 2016 | PAR Pat de Botul
Comme tous les ans, Henri de Castries le patron d’AXA, proche de Sarkozy, présentait son grand raout d’autosatisfaction devant la presse spécialisée (sourde et muette) du secteur (ou lobby) de l’assurance. Ses méthodes managériales musclées lui ont permis d’être nommé manager de l’année en 2008 et d’entrer dans le "Top 10" des patrons les mieux payés. Faut-il encore rappeler le suicide en 2003 d’un de ses agents dénonçant la politique de la direction d’AXA qui licenciait ses agents jugés "les moins productifs" ? L’homme s’était immolé par le feu devant le siège social. Après un plan de restructuration les choses ne se sont pas arrangées avec le non-remplacement d’un départ à la retraite sur deux ; 1.500 emplois délocalisés au Maroc et des conditions de travail de plus en plus dures pour les salariés de l’entreprise qui, d’après les syndicats, s’apprête à supprimer encore 15.000 emplois d’ici quatre ans en France pour le plus grand bénéfice des actionnaires gorgés de dividendes. Après ces "bons" résultats, De Castries devrait quitter AXA pour prendre la tête de la banque britannique HSBC, au cœur de nombreux scandales d’évasion fiscale. Mais il reste un modèle pour le business !

De profondis !

le 22 mars 2016 | PAR Pat de Botul
Lagardère annonce une nouvelle réduction des effectifs dans les journaux du groupe qui a entraîné une grève illimitée et sans précédent des salariés de la branche presse. Lagardère a annoncé un plan de 220 départs volontaires dont les effectifs ont déjà été réduits de 800 personnes en trois ans, afin "d’améliorer la rentabilité" de ce secteur qui pourtant... gagne beaucoup d’argent ! De fait, le Journal du dimanche n’est pas paru cette semaine et les titres Elle, Télé-7 jours et Paris Match, pourraient ne pas, non plus, paraître.
Si nous ne pleurerons pas cette presse poubelle, nous constatons une fois de plus que les décisions patronales visant à augmenter les profits se font au détriment des salariés.
Patron voyou !

Boum quand notre cœur "fait Boum"

le 6 mars 2016 | PAR Pat de Botul
Tandis que la ministre de l’Écologie allemande demande la fermeture de la centrale de Fessenheim, voisine de la frontière et ceci « de toute urgence », côté français, l’Autorité de sûreté du nucléaire refuse une telle fermeture. Pourtant, plusieurs médias allemands démontrent que l’incident survenu en avril 2014 s’est avéré « beaucoup plus impactant qu’annoncé et que l’un des deux réacteurs n’est plus momentanément contrôlable ». C’est rassurant ! Faudra-t-il attendre qu’elle pète pour la fermer ?

Inspirez... expirez !

le 3 mars 2016 | PAR Tango
D’éminents économistes, chiens de garde du capitalisme, veulent nous faire avaler une nouvelle couleuvre : l’annonce de la baisse du prix du pétrole serait le point départ d’une révolution écologique mondiale. Dans la nuit d’hier à aujourd’hui, le monde de la finance s’est découvert une passion pour nos poumons ? Mon cul ! La première étape pour mieux respirer, c’est de se débarrasser de leurs services.

Qu’il est beau le débit de l’eau

le 17 février 2016 | PAR Pat de Botul
Véolia et Sauf, deux délégataires privés de distribution d’eau ont été condamnés pour avoir coupé l’eau à des particuliers ou pire, pour en avoir réduit le débit, méthode encore plus pernicieuse pour obtenir le recouvrement de la créance, plutôt que de recourir à la voie légale. Il s’agit donc d’une pratique illégale, encadrée par une loi, que ces entreprises privées bafouent allègrement tous les jours. Alors, à quoi servent les lois ?

Portenawak !

le 16 février 2016 | PAR Pat de Botul
Tout est bon pour ratisser large : le parti Les Républicains veut rendre hommage à David Bowie. Alors-là, on voudrait bien quelques explications face à cet engouement assez surprenant. Serait-ce que Mireille Mathieu et Enrico Macias n’ont plus la cote ?