Médias

Vie du journal
par Quentin le 15 novembre 2015

ÉDITO DU MONDE LIBERTAIRE HORS SÉRIE N°62

Dans nos lits, dans la rue, dans le train, au boulot, les informations circulent. Sur papier, dans nos smartphones, nos télés, nos radios, nos ordinateurs...
Mais cette multiplication des moyens de diffusion a ses corollaires :  l’information, devenue un bien marchand, est déformée, tout autant pour séduire le spectateur - au lieu de l’émanciper -  que pour complaire à ceux qui financent les médias.  Le grand poète Patrick Le Lay, président de TF1 pendant une vingtaine d ...

Anti-capitalisme
par Anne Merlieux le 15 octobre 2015

Entretien avec Gilles Balbastre

Bernard Arnault (1ère fortune française et 13ème fortune mondiale), qui a déjà le quotidien Les Echos – le seul quotidien économique en France – a le projet de racheter Le Parisien. Aujourd’hui, le quotidien national le plus lu en France. Dassault (5ème fortune française) possède Le Figaro. Patrick Drahi (6ème fortune française) a constitué un empire avec Libération, L’Express, L’Expansion, L’Entreprise, et il est en train de ...

Antisexisme
par Elisabeth Claude le 15 octobre 2015

La place des femmes dans les medias

Une étude, réalisée sur 25 numéros de Libération entre mai et juillet 1995, montre que, sur les 7 ou 8 photos présentes en moyenne à la une de chaque numéro, 6 représentent des hommes. Et dans les pages intérieures, 80% des photos illustrent des hommes. Le bilan quantitatif n’est pas très brillant ; quand on se penche sur le bilan qualitatif on est d’autant plus effarées. Ainsi, les photos de femmes ont pour thèmes : la femme exploitée, la femme réfugiée, la femme victime, l ...

Cinéma
par Peter Watkins le 15 octobre 2015

Media Crisis - La somme totale de notre indifférence

On peut tous identifier, à un degré ou l’autre, le contenu gênant de la plupart des MAVM (médias audiovisuels de masse) d’aujourd’hui, tant en raison de leurs valeurs orientées vers le consumérisme et l’exploitation que de leur flagornerie éhontée vis à vis du capitalisme de marché et des systèmes politiques hiérarchiques. Certains sont même prêts à reconnaître les problèmes croissants que ces priorités causent à la société et à notre planète.