Travail social > Ignorance fatale
Travail social
par biscotte le 7 août 2016

Ignorance fatale

Dans le cadre de ma formation d’instit, j’ai été amené à faire un stage en entreprise. Le genre de truc qui n’avait rien à voir avec mon futur boulot. Surement pour nous faire comprendre qu’il y avait pire ailleurs…
Je me suis donc retrouvé dans une usine de diatomite, une roche sédimentaire siliceuse ultralégère juste bonne à te refiler une méchante silicose en fin de carrière. Parce que porter en permanence un masque obligatoire à côté du haut fourneau, juste pas possible. Obligatoire les masques, des panneaux étaient là pour le rappeler et ainsi dédouaner les cadres bien planqués dans leurs bureaux.
Dans le bâtiment des bureaux, il y avait un labo qui ne chômait pas. Outre les « produits maison », les blouses blanches analysaient et étudiaient les produits concurrents, y compris les « pas encore sur le marché »…
Les produits ?
La diatomite sert principalement à filtrer des boissons alcooliques, le sucre, l’huile, des substances chimiques organiques et minérales et l’eau. — (Société de l’Industrie Minérale ; Guide de mines et carrières 2005)
Alors moi, j’ai traîné mes guêtres au milieu de cette poudre juste bonne à filtrer la flotte des piscines ou la bibine… Fallait juste que je ne pose pas trop de questions.

Et puis un jour, risque de fermeture d’une des toutes dernières lignes de trains de marchandises ardéchoises. Et on apprend alors que la petite gare qui ne desservait que l’usine CECA en question avait une valeur stratégique… Because «La découverte de la dynamite par Nobel en 1868, dans laquelle les propriétés absorbantes de la diatomite sont mises à profit pour stabiliser la nitroglycérine, suscita un regain d’intérêt pour cette substance. Pour la deuxième fois de son histoire, la diatomite devient un matériau stratégique. Après 1870, l’État s’approprie le gisement de Ceyssat pour approvisionner les poudreries nationales. Conjointement, la prospection est relancée et deux nouveaux dépôts du même type sont découverts dans la zone : ceux du Ponteix et de Rouillat-bas.» dixit François Champreux, CECA SA Usine de Riom-ès-Montagnes, Service Prospections et Recherches.

Itou, plus tard le dépôt ardéchois de Saint Bauzile… Moi, antimilitariste, j’avais traîné mes guêtres civiles dans une boite qui flirtait avec l’armée. A l’insu de mon plein gré ! Pour ma défense, de nombreux ouvriers de cette usine étaient dans la même ignorance…

Pourquoi raconter tout ça ?
Parce que, y a un gars, un chaudronnier, qui est dans une panade mortelle. En Moselle, la vie était duraille vus les salaires mirifiques octroyés. Alors en 2005, le mec, il a juste voulu partir une semaine au bout du monde pour éponger quelques dettes. Il dit qu’on lui avait parlé d’installer des machines industrielles dans une usine d’acrylique en Indonésie. Et j’ai envie de le croire. Très vite il voit des trucs bizarres sur le chantier mais il y reste un jour de trop pour pouvoir se payer son ticket retour. L’Indonésie, la Moselle à la nage, pas jouable.
On connaît la suite :




Le 11 novembre 2005, descente de flics, la zonzon Nusa Kambangande et la condamnation en novembre 2006 à la prison à perpète. En 2007, en cassation, sa perpète devient condamnation à mort. Et le voilà dans le couloir de la mort depuis. Avec une annonce d’exécution en 2015, une forte mobilisation internationale, un ballet diplomatique jusqu’à l’obtention d’un report en raison du ramadan… Et tout le monde retourne à ses affaires et Serge Altaoui à son couloir de la mort.
L’Indonésie vient de reprendre ses exécutions. Ce vendredi 29 juillet, peu après minuit (heure locale) quatre condamnés pour trafic de drogue ont été fusillés. 10 autres condamnés le seront « par étapes » dixit le procureur général adjoint.
Serge Altaoui devrait éviter la charrette cette année.
Dans le même couloir d’autres pauvres bougres - peut-être dans le même cas - auront moins de chance.

Les ouvriers devraient toujours savoir pour quoi et pour qui ils travaillent. L’ignorance ne profite qu’à leurs exploiteurs.

Le salariat cause trop souvent des complications mortelles...



PAR : biscotte
SES ARTICLES RÉCENTS :
caca pipi talisme
Mourir ? Plutôt crever !
Méfions-nous des contrefaçons…
L’ANDRA nous Bure le mou
Déraisons d’État
Assistance à liberté en danger !
Le paradoxe des ZADs
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler