Chroniques du temps réel > En avant, marche !
Chroniques du temps réel
par Bernard le 30 mai 2017

En avant, marche !

C’est l’histoire d’un Monsieur Lambda qui a pour toutes richesses un loup, une chèvre et un chou. Y a une rivière avec de la flotte. Une barque… Et la possibilité pour Monsieur Lambda de faire traverser une seule de ses « richesses » à la fois.
Cruel casse-tête… Comment faire pour ne pas laisser seuls, en tête à tête, la chèvre et le loup, le chou et la chèvre sinon gros problème.





Le rideau est tombé sur les dernières élections présidentielles : Bien vendu par les médias, bien aidé par l’épouvantail FN, le transfuge Macron s’est posé sur le trône. Ni gauche, ni droite… Plutôt « ni gauche seule, ni droite seule » mais un cocktail des deux.
Cocktail frelaté où la gauche de façade rejoint la droite opportuniste. Les mêmes proportions que pour le pâté d’alouette : une alouette, un cheval.

Si le loup traverse en premier, le chou n’a aucune chance…

Le nouveau locataire de l’Elysée a sorti de son chapeau un fidèle de son acabit : Edouard Philippe. Macron a fait ses armes chez Rothschild, le second couteau s’est formé chez Areva. Le monde des finances, le nucléaire… Tous deux ont fait un court passage au PS avant de lorgner vers la droite.

Ni gauche, ni droite… Plutôt « ni gauche seule, ni droite seule » mais un cocktail des deux. Ou des trois puisque que Bayrou apporte une part du centre, ou même des quatre puisque notre bon maître a également fait son marché dans ce que les politicards appellent la « société civile ». A la culture, Françoise Nyssen, créatrice de l’école « Domaine du possible » à Arles. Une école très très très proche des écoles Steiner-Waldorf. L’anthroposophie, cette doctrine délirante, cette spiritualité développée par Rudolf Steiner, n’est pas loin. Pas la peine de décortiquée entièrement cette « sagesse appliquée à l’homme », il suffit de jeter un regard sur les doctrines raciales de Steiner : des races inférieures involuant jusqu’à s’éteindre tandis que la race supérieur blanche, aryenne serait la seule à pouvoir avancer sur ce chemin merveilleux de la spiritualité…
Une personne suspectée d’être anthroposophe à la Culture… L’anthroposophie revendiquant une liberté totale pour le spirituel - liberté totale sous l’œil bienveillant de l’Etat – la science, l’éducation ainsi que la culture seraient soumises à cette règle.

Si le chou traverse en premier, c’est pas gagné pour la chèvre…

Droite, gauche, société civile de droite : Education nationale, Jean-Michel Blanquer, ancien directeur de l’ESSEC (Ecole supérieure des sciences économiques et commerciales), surement un repère de gauchistes pro « commerce équitable »… Encore un proche de Juppé. Z’ont dû se croiser au Prisunic du coin… Autre signe particulier : tourne autour de l’Institut Montaigne, un groupe de réflexion où se retrouve tout une flopée de glands à mocassins disciples du libéralisme triomphant et adeptes de l’augmentation du temps de travail des fonctionnaires et de l’indemnité chomdu dégressive. Que des braves gens…

Monsieur Lambda, un œil sur la rive d’en face et l’autre sur ses trois trésors se demandent ce que ferait le président dans cette situation.

Gauche, droite, société civile du centre : Bienvenue dans un monde plus pur avec Nicolas Hulot l’écologiste sponsorisé par Rhône-Poulenc au temps de ses émissions « énergiphages »… Notre Tintin des temps modernes est contre l’aéroport de la dame des landes. Super, Edouard second couteau est à fond pour et Emmanuel 1er tout prêt à penser pareil. Alors, quoi qui s’passe ? Un Spécialiste en enfumage sera nommé pour – paraît-il – clarifier la situation…
"Je ne vais pas arriver et envoyer les militaires à Notre-Dame-des-Landes. La nomination d’un médiateur calmera les choses. Si, au bout de six mois, je n’arrive pas à convaincre, je prendrai mes responsabilités et je ferai évacuer la zone", a assuré le candidat Macron lors de « L’émission politique » le jeudi 6 avril. « Je prendrai ma décision six mois après l’élection, mais avec malgré tout en tête le fait que la concertation locale a donné un avis favorable. Donc il faudrait des éléments forts pour que nous y revenions. », a-t-il posté sur Fesse bouc dans un échange avec le WWF.
La concertation locale…

« Dis-moi, ami loup, es-tu favorable au projet de faire traverser le chou en premier ? »

« Êtes-vous favorable au projet de transfert de l’aéroport de Nantes-Atlantique sur la commune de Notre-Dame-des-Landes ? » Question posée aux seul.e.s habitant.e.s du département de Loire-Atlantique par référendum consultatif.
Une autre question non posée était dans de nombreuses têtes… « Êtes-vous favorable au départ de ces zadistes qui vous font peur ? ». Encore une fois l’utilisation du sentiment d’insécurité avec l’amalgame maintes fois répété entre ZAD et violence…
Au vu du résultat du référendum, Nicolas Hulot avait dit : "À partir du moment où il y a un référendum, qu’il a été massivement voté pour le oui, c’est au gouvernement de prendre ses responsabilités. Mais cela n’enlèvera pas la détermination de certains". Nicolas Hulot, lui non plus, n’a pas apprécié le fait que le référendum n’ait concerné que la Loire-Atlantique…"Chacun sait que ce référendum a été fait en dépit du bon sens, sur un territoire qui n’est pas représentatif. Il fallait faire une consultation plus large."
Alors donc, « pro et anti-aéroport dans le même bateau : qui va ramer avant de se faire manger ?

Monsieur Lambda ne se berce pas d’illusions… Laissés seuls, ses trois richesses vivraient surement des « fortunes » diverses. Le loup, s’il était malin, laisserait la chèvre se délecter du chou avant de lui sauter sur le râble…

Droite, gauche, centre, société civile sont dans le même gouvernement. Comment orchestrer les aspirations et visées de chacun.e ? Et d’ailleurs, pourquoi le faire ? Et enfin, Emmanuel 1er en a-t-il l’intention ?
Ce ne sont pas les pièces qui font le patchwork mais la personne qui les organise, découpe, fige, trouve un rôle à chacune. Généralement en suivant un patron…
Droite, gauche, centre, société civile… Despote éclairé aux lumières financières, Emmanuel 1er a su s’entourer de bons petits soldats – gauche, droite, gauche, droite – aptes à appliquer à la lettre son programme sans discuter.

Monsieur Lambda a bien l’intention de faire traverser ses trois richesses… Sur la rive, des curieux se sont approchés. Certains ont le sourire des voyeurs attendant le naufrage… Mais Monsieur Lambda a un plan : Le despotisme éclairé... et la muselière…

Après avoir, en tant que ministre, porté de rudes coups aux acquis sociaux, Emmanuel 1er continue son œuvre de sabordage. Strike sur les partis politiques tous renversés. Ni gauche, ni droite, ni centre… Le monde politique passe la main. Les financiers règneront, les lobbyistes gouverneront…

A moins que nous… La suite de l’histoire est à construire…
PAR : Bernard
SES ARTICLES RÉCENTS :
Les habits neufs du châtelain
La propriété c’est le bol
pas la frite
on the road again
Comme un sale goût dans la tronche
Autour d’une pizza
Repas gaché
le fugitif
Ogres de barbarie
Caumare
La musique qui marche au pas...
Fermez des écoles, vous ouvrirez des prisons
Marée bleue sur la ZAD
comme une journée sans pain
49.3 nuances de gré
Choisis ton camp, camarade !
Bébert le bousier
l’argent n’a pas d’honneur
"Ecce homo ! "
Education Nationale : une porte ouverte sur l’Armée
État de terrorisme
Terrorisme d’Etat
L’noisavé
Alors, rat... compte !
Révoltée !
C’est pour ton bien
Usine d’aliénés
Prédateur Social
Fourrière pour tous
Maudits codes-barres
Troisième démarque
11 novembre 2015, intervention à Joyeuse (Thème « exodes »)
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler