ZADs > Défendre la ZAD : un appel à mobilisation et un petit livre.
ZADs
par Anonyme le 18 février 2016

Défendre la ZAD : un appel à mobilisation et un petit livre.

Dans le bocage de Notre-Dame-des-Landes, menacé par un projet d’aéroport, un espace d’expérimentation foisonnant a fleuri. Depuis la résistance victorieuse à la vague d’expulsions de l’automne 2012, la ZAD est devenue un cri de ralliement, inspirateur de multiples autres foyers d’insoumission. Ce qui se joue à Notre Dame des landes marque un refus emblématique de la marchandisation continue du territoire et de nos vies.

En ce début d’année, face aux menaces d’expulsion des habitants et paysans historiques, le mouvement anti-aéroport a répondu avec force. En témoignent la mobilisation en urgence de 20 000 personnes et près de 500 tracteurs sur le périphérique nantais le 9 janvier, les actions de blocages et mobilisations paysannes qui ont suivies, mais aussi les multiples manifestations dans des dizaines d’autres villes en France et au-delà. Les 30 et 31 janvier, c’est un millier de personnes qui sont venues participer à plus de 30 chantiers simultanés pour renforcer ce que la multinationale Vinci voudrait détruire et célébrer l’avenir de cette « commune libre »..

Le 11 février, un référendum a été annoncé par un gouvernement incapable de faire face à la montée en puissance du mouvement dans toute sa diversité : habitants de la ZAD, paysans, riverains, associations, habitants des bourgs et villes de la région et d’ailleurs. Mais cette consultation locale, qui se présente comme le nec plus ultra de la « participation démocratique » est en réalité une une nouvelle fiction politique où les uns et les autres ne joueront en aucun cas à armes égales. Le premier ministre a annoncé dans la foulée qu’il s’agissait purement et simplement de légitimer le démarrage des travaux et l’expulsion des habitants de la ZAD en octobre.

Alors que la question de l’avenir de la ZAD sera plus que jamais en débat et en tension dans les prochains mois, le collectif Mauvaise Troupe, auteur de « Constellations-trajectoires révolutionnaire du jeune 21e siècle » a décidé de sortir en urgence un livre-appel : « Défendre la ZAD», aux éditions de l’Éclat. Ce récit haletant est trouvable pour 3 euros dans toutes les bonnes librairies et préfigure un livre plus volumineux à paraître en mai « Zad-No Tav. Histoires croisées de Notre-Dame-des-Landes et du Val de Suse. »

Un petit extrait :
« Il y a dans ce qui se trame à la ZAD quelque chose de la commune. Quelque chose de la Commune de 1871, quand une irrépressible émotion collective saisit les habitants de Paris qui devinrent, derrière les barricades, les maîtres de leur vie quotidienne et de leur histoire, soulevant un immense espoir révolutionnaire et entraînant à leur suite des soulèvements dans de nombreuses autres villes. Quelque chose des communes du Moyen Âge qui parvinrent à s’arracher à l’emprise du pouvoir féodal et à défendre les communaux, ces terres, outils et ressources à l’usage partagé. Quelque chose, aussi, de l’éphémère commune de Nantes en 1968, pendant laquelle ouvriers et étudiants occupèrent l’hôtel de ville, bloquèrent la région et organisèrent le ravitaillement des grévistes avec les paysans. Quelque chose qui, désormais, est à la fois le moyen et le sens de notre lutte, et que nous devons continuer à approfondir. Ces imaginaires sont de ceux qui viennent irriguer le bocage de Notre-Dame-des-Landes dans la quête d’un présent désirable et d’un futur possible ».

Vous retrouverez le texte en intégralité ainsi qu’une série d’entretiens sur le site constellations.boum.org
PAR : Anonyme
SES ARTICLES RÉCENTS :
Ville de Mexico : Halte à la diffamation et à la persécution contre nos compagnon-e-s anarchistes Mario González et Nuria Ramírez.
Ville de Mexico
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler